France : Macron accueilli à Nîmes par une casserolade

3

– Les manifestants expriment leur mécontentement face à la promulgation de la réforme des retraites.

Le Président français Emmanuel Macron a été accueilli, ce vendredi, par une casserolade, lors de sa visite à Nîmes, dans le Gard.

Dès son arrivée sur le tarmac de Nîmes-Garons, aux alentours de midi (UTC+2), plusieurs dizaines de manifestants, rassemblés à l’extérieur, ont lancé leur concert de casseroles, de sifflets et castagnettes, notamment pour protester contre la réforme des retraites, promulguée par le chef d’État, le 15 avril dernier.

Ce rassemblement organisé à l’appel de l’intersyndicale (CGT, FO, CFDT, FSU, Solidaires, CFTC, CGC-CFE, UNSA) a lieu alors que le président Macron effectue une visite la base aérienne de la sécurité civile de Nîmes-Garons, “pour échanger avec les acteurs mobilisés pour prévenir et lutter contre les feux de forêt”, selon l’Élysée.

Le chef d’État français est accompagné de Marc Fesneau, ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, et de Dominique Faure, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité.

L’Élysée indique que lors de la réception des représentants des forces vives engagées pendant la précédente campagne contre les feux de forêts, en octobre dernier à l’Elysée, le Président français a annoncé “une série de mesures pour prévenir les incendies et renforcer les moyens de lutte, qu’ils soient matériels ou humains”.

Parmi ces annonces, figurent notamment la mise en place d’une météo des forêts, le renouvellement et l’acquisition de nouveaux équipements, le doublement de effectifs de renforts de sapeurs-pompiers, qui devraient “permettre à la sécurité civile de monter en puissance pour faire face à de futures menaces sur le territoire national ou chez nos voisins, notamment européens”, selon la Présidence française.

Le déplacement dans une base aérienne de la sécurité civile sera l’occasion d’échanger avec l’ensemble des acteurs mobilisés sur le terrain pour préparer l’été 2023, précise l’Élysée.

Les deux tiers (66 %) des Français restent opposés à la loi de réforme des retraites, malgré sa promulgation le 15 avril dernier par le président Emmanuel Macron, selon une enquête Elabe réalisée pour BFMTV, et dont les résultats ont été publiés ce mercredi.

Pour rappel, mercredi matin, par 38 voix contre 34, la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale a décidé de supprimer l’article 1 de la proposition de loi sur l’abrogation de la réforme des retraites portée par le groupe Liot.

Cet article constituait la principale proposition du projet de loi et visait à revenir à un âge légal de départ à la retraite à 62 ans, suite à la promulgation, le 15 avril, par le Président français Emmanuel Macron, de la réforme des retraites portant l’âge de départ minimum à 64 ans.

Les députés de gauche ont, ensuite, manifesté devant l’Assemblée nationale contre ce qu’ils ont qualifié de “manœuvres des macronistes” visant à empêcher le vote de l’ensemble des députés, en réunion plénière de l’Assemblée, sur la proposition de la loi d’abrogation de la réforme des retraites, prévue le 8 juin prochain.

Sur Twitter, le député LFI Alexis Corbière a déclaré que “les macronistes, alliés à la droite trichent, truquent, tripatouillent en Commission Affaires sociales pour empêcher l’ensemble des députés de voter le 8 juin, contre la retraite à 64 ans. Ils savent qu’ils seraient alors minoritaires dans l’hémicycle,” a-t-il affirmé.

Une journée de mobilisation sociale à l’échelle nationale est prévue le 6 juin, à l’appel de l’intersyndicale.

Source: https://www.aa.com.tr/fr/

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Les objets connectés sont déjà des mouchards, le pouvoir est impatient de s’en servir

    Twitter Telegram Whatsapp VK email
    Publié le : vendredi 2 juin 2023
    Mots-clés : Écologie; Forces de l’ordre; France; Futur; Justice & Droit; Multinationales; Politique; Technologie; Terrorisme

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!