Putsch manqué au Burkina: Diendéré et Bassolé condamnés à 20 et 10 ans de prison

3

Le tribunal militaire de Ouagadougou a rendu son verdict, ce lundi, dans le procès du coup d’État manqué de 2015.

Le verdict du tribunal militaire de Ouagadougou, ce lundi matin 2 septembre, marque donc l’épilogue d’un long feuilleton judiciaire au Burkina Faso.

Le général Gilbert Diendéré, ex-bras droit de l’ancien président Blaise Compaoré, reconnu coupable « d’attentat à la sûreté de l’État, meurtres, coups et blessures et incitation à commettre des actes d’indiscipline », est condamné à 20 ans de prison ferme.

Le général Djibril Bassolé est lui condamné à 10 ans de prison ferme pour « trahison ». Quant aux membres du commando qui a procédé à l’arrestation et la séquestration des autorités de la Transition, ils ont écopé de 15 à 19 ans de prison.

Verdict salué

Une dizaine de personnes, parmi lesquelles des civils, ont été acquittées. Et tous les condamnés perdent leurs différentes décorations.

Sur place, l’Association des blessés et parents de victimes a salué ce verdict. Selon eux, la tenue et la fin de ce procès sont déjà une victoire pour le peuple burkinabè.

&nbsp

Par RFI Publié le 02-09-2019

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. 1- D’accord ou pas, la justice Burkinabé vient de faire son boulot qui était juste de situer les détenus sur leur sort, contrairement à ce que nous vivons avec le cas SANOGO et autres au Mali______________________________________________!

    2- Et quoiqu’on en dise il faut reconnaitre la valeur de l’homme, du vrai Homme en ces deux Officiers de haut rang Burkinabé qui ont préféré répondre en toute responsabilité de leurs actes, comportement digne à l’opposé de leur chef qui a préféré prendre ses jambes à son cou. . . . . .

    Exemple à suivre! ! ! !! ! ! ! ! ! ! !

  2. Si tous les généraux de l’Afrique pouvaient passer à la casserole comme ce qui vient de se passer au Faso. Le Mali doit suivre l’exemple du Burkina pour juger des généraux milliardaires qui ne font que détourner les biens de l’état.

  3. Les deux traîtres Généraux Gilbert Diendere et Djibril Bassole méritaient la pendaison. Je trouve que le tribunal militaire a été très clement à leur endroit . Sauf que le premier , Gilbert est attendu pour d’autres procès tel que l’assassinat du camarade Capitaine Thomas Sankara , l’espoir de toute l’Afrique a été assassine par la mafia de Compaore et Gilbert Diendere . Sans oublier plusieurs autres cas à travers l’Afrique . Ces assassins seront extirpés et condamnés . Ils seront aussi jugés par la justice divine . De toutes les façons c’est une victoire . Celles et ceux qui sont morts ne sont pas morts pour rien . Souhaitons qu’ils (Dirndere et Bassole) meurent en prison. Condamnes à 20 et 10 ans de prison , il serait difficile pour eux de s’en sortir . Tant pis, ils ont assassine des milliers d’innoncents pour des causes injustes . Malheur à eux et à leur parrain , Blaise Compaore qui médite sur son sort en Cote d’Ivoire . Cet homme a tout perdu même l’essentiel : la dignité . Sinon Sankara a bradé sa poitrine devant les balles assassines du commando envoyé par Blaise Compaore . Il a été assassine, s’en est allé dans l’honneur et la dignité . Malheureusement pour Blaise Compaore, chassé par le peuple révolté, il a fallu que la France l’extirpe pour le faire fuir comme un chien. En préférant l’exile a mort, il sait ne pas être Sankara qui disait «  Je préfère vivre un seul jour comme un lion, que de vivre 100 ans comme un mouton ». Blaise Compaore a choisi d’etre un mouton. La grandeur de Sankara n’est pas un vain mot, de son vivant il l’a prouvé , tout comme en mourant ! Il déclarait à ceux qui étaient dans la salle de réunion avec lui «  Couchez-vous par terre, c’est moi qu’ils cherchent ». Il sort de la salle avançant vers la mort les bras en l’air «  Des hommes comme Sankara sont rares au monde . La patrie ou la mort ? Sankara a vaincu les traîtres !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here