44ème session ordinaire du comité de suivi de l’accord pour la paix : Les parties signataires invitées à étendre le DDR-accéléré à 3000 combattants avant la prochaine session

0

Le siège de la Minusma a servi de cadre mardi 27 juillet 2021, à la tenue de la quarante-quatrième (44ème) session ordinaire du Comité de Suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger.  Cette importante rencontre avec les parties signataires de l’accord était placée sous la présidence de l’Ambassadeur d’Algérie,  Président du CSA, en présence du ministre de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion Sociale, Colonel-major Ismaël Wagué, du chef de la Minusma, ainsi que de nombreux participants.

Il faut d’abord rappeler que cette session se tient dans un contexte particulièrement sensible pour le Mali au regard des graves crises qu’il traverse depuis des années.

Au cours de cette session, le ministre de la Réconciliation Nationale et de la Cohésion sociale, chargé de l’Accord pour la paix et la Réconciliation nationale, Colonel-major Ismaël Wagué, a fait le point sur l’état de la mise en œuvre des actions prioritaires convenues notamment lors de la quarante-troisième session du CSA, tel qu’il ressort des travaux du Cadre de concertation inter-malien. La communication du ministre a été complétée par les commentaires des mouvements signataires et des membres de la Médiation internationale ainsi que par les rapports des quatre sous-comités thématiques. Les parties signataires ont remercié la communauté internationale pour son engagement et soutien continues au processus de paix, et l’ont encouragée à renforcer et diligenter les initiatives pour le développement.

Les participants, n’ayant pas enregistré de nouveaux développements notables, ont pris note de l’engagement des parties signataires et de leur volonté de poursuivre les consultations au sein du Cadre de concertation inter-malien dont la réunion est d’ores et déjà prévue pour le 5 août 2021, pour diligenter la mise en œuvre de l’ensemble des actions retenues.  La Médiation internationale a, de nouveau, réitéré sa disponibilité à contribuer pleinement aux efforts que déploient les parties signataires en vue de résoudre les problèmes en suspens. Elle a engagé les parties signataires, dans la perspective de la convocation d’une session extraordinaire du CSA avant la 45e session ordinaire du Comité, à prendre des mesures urgentes pour l’opérationnalisation des bataillons reconstitués  et l’extension à brève échéance, du DDR-accéléré pour atteindre l’objectif de 3000 combattants parallèlement à la reprise des consultations de niveau décisionnel sur le DDR général et les réformes institutionnelles et politiques découlant de l’Accord. Les autres actions prioritaires feront éventuellement l’objet de suivi à l’occasion de la prochaine session ordinaire à tenir dans la fourchette des dates mentionnées dans le calendrier des réunions adopté par le CSA.  Les participants, condamnent l’agression abjecte commise contre le Président de la Transition durant la prière de la fête bénie d’Eid Al Adha et ont assuré les autorités de Transition de leur soutien et solidarité.

Au moment où le Gouvernement s’apprêtait à présenter son Plan d’Action devant le Conseil National de Transition, la Médiation internationale a tenu à rappeler le contexte fragile dans lequel se trouve le pays et les dividendes de la paix toujours attendus par la population. Elle a exhorté les parties signataires à mettre à profit, la période restante de la transition pour diligenter la mise en œuvre des actions prioritaires dans les quatre volets de l’Accord afin d’améliorer la situation sécuritaire et l’accès aux services sociaux de base à la population.

Les participants ont convenu de porter par les canaux appropriés, les résultats des travaux du CSA à l’attention des instances régionales et internationales concernées.

Par  Alassane Cissé

Notre Voie

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here