CSDM : Le Collectif des membres fondateurs dénonce des agissements de Mohamed Cherif Haidara

3

L’organisation que nous avons bâtie de nos mains. En effet aujourd’hui, c’est avec un profond regret que nous en arrivons à une telle posture, celle d’entamer une dénonciation publique des agissements de M. Mohamed Cherif Haidara qui depuis un certain temps sème le désordre dans les communautés Maliennes de la diaspora (France, Bénin, Suisse…). La déclaration a été faite par le Collectif des membres fondateurs du conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM). C’était lors d’une rencontre avec la presse.

 Le collectif des membres fondateurs du conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM) s’est réunis ce jour, vendredi 21 mai 2021 à la maison de la presse, pour faire part à l’opinion publique nationale et internationale leur lassitude de constater les agissements de M Mohamed Cherif Haidara au nom du CSDM. Il s’agissait aussi de rendre hommage à Mahamane Hamida Touré, président fondateur du CSDM. Cette rencontre avec la presse a enregistré la présence de Mme Touré Hadidiatou, veuve de Mahamane Hamida Touré, président fondateur du CSDM, de BaidyDramé, représentant de CSDM France, du Benin et celui de Congo.

Selon ses membres fondateurs, le CSDM est de nos jours dans une situation difficile, en effet, quelques mois après le décès de son président fondateur M Mohamed Lamine Touré comme l’atteste le véritable récépissé à la création du CSDM en 2015. Ce dernier avait voulu faire de cette association une organisation au service des Maliens de l’extérieur. Selon eux contrairement aux appréhensions du début, le CSDM n’avait pas vocation à concurrencé le Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur.

« Le CSDM a toujours voulu être un partenaire privilégié du Haut Conseil (HCME) mais c’est avec regret que nous constatons que ce monsieur parachuté de nulle part, sans référence et sans base à l’extérieur en a fait HCME, une structure ennemie. Nous vivons à l’extérieur pas Bamako. Il n’est donc pas facile de se retrouver tout le temps à Bamako, pour destituer cet auto-proclamé », ont-ils déclaré. Avant d’interpellons les autorités à prendre leur responsabilité.

Toujours dans la dynamique de dénoncer les agissements de M Mohamed Cherif Haidara, ils diront qu’un repris de justice n’a aucun droit pour diriger une association si ce n’est pas au Mali. Aucun congrès,aucune conférence, ni aucun conseil d’administration ne l’a élu au poste de président.

« Il n’y a jamais eu une véritable enquête correcte de moralité sur ce monsieur. Nos avocats ont le dossier et la justice est là pour établir la vérité et rien que la vérité », ont-ils dit avec regret. Etant tous des maliens établis à l’extérieur, selon eux ce monsieur n’ayant plus de résidence que notre Mali natal avec la complicité d’un certain sont arrivé à faire démissionner le défunt et allez établir une modification de récépissé.

D’après le collectif, cette association a été bâtie d’une idée de complémentaire du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur qui soulage les peines des compatriotes. Mais cette elle est depuis un moment détourné de ses objectifs pour en faire, une organisation de business, à la solde d’individus mal intentionnés, motivés par le gain facile à travers la maîtrise des rouages de l’administration, mise au service du mal.

Toujours dans la même veine, le collectif des membres fondateurs explique qu’avec son bureau fantoche de partisans et de manipulé, M. Haidara créé désormais des difficultés dans de nombreux pays d’accueil de nos compatriotes de la diaspora. Comme pour attester du caractère affairiste désormais imprimé au CSDM, « le bureau de Mohamed Chérif Haidara n’a pas de postes de secrétaire aux finances et aussi celui de secrétaire aux comptes, la liste de son bureau l’atteste, c’est assez curieux. Face à cette situation inédite, nous, membres fondateurs du CSDM estimons désormais, qu’il n’est plus possible pour nous, de nous taire ».

Bintou Coulibaly

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. C’est le Mali, sinon comment quelqu’un qui a fait une décennie dans le prison, va arriver là?
    être devant la scène à rouler tout un Etat en soi-disant représentant de Diaspora avec un simple récépissé d’association, alors que y a une faitière créée par une décision du Conseil de ministre pour ça, à savoir le (Haut Conseil des maliens de l’Extérieur)

  2. vous avez vraiment tout dis, même en voyant le tapage de ce Monsieur (Sherif Haidara) à se faire valoir dans tous les sens comme une solution, donne beaucoup de doute à sa moralité.
    Plus pire encore quand je vois certains de nos journalistes entièrement trempés à sa cause: tel que ABC de figaro et autres… avec le degré d’estime que j’avais sur eux qui m’ont plus déçu.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here