Journées d''hommage à Ali Farka TOURE : L''Organisation Serre La Ceinture

0

Le moins que l”on puisse dire, est que les "Journées d”hommage à Ali Farka Touré" sont menacées.

On peut, en effet, légitimement se demander si cette manifestation prévue pour rendre hommage à l”un des plus grands artistes de notre pays voire du continent, aura lieu. Si elle se tient, aura-t-elle l”envergure que mérite le double Grammy Award ?

Après le report de la manifestation de novembre 2006 à mars 2007, les organisateurs viennent de dévoiler la dernière mouture du programme lors d”une conférence de presse tenue à l”espace culturel Bouna à l”ACI 2000. Un dîner gala est prévu à l”hôtel Salam avec des artistes nationaux comme Toumani Diabaté, Oumou Sangaré, Habib Koïté, Afel Bocoum, Babani Koné et Salif Kéïta. La participation de ce dernier est conditionné à sa présence à Bamako au moment de l”événement.

Des improvisations ou jamboree réuniront artistes locaux et étrangers qui le souhaitent. Ces invités étrangers doivent encore confirmer leur participation respective. Un second spectacle aura lieu à Niafunké le mercredi 7 mars. Le symposium et l”exposition photo sont maintenus. C”est le grand spectacle prévu au stade omnisports Modibo Kéïta qui est annulé.

Le comité de pilotage et la Fondation Ali Farka Touré invoquent le manque de moyens. Pourtant, ils ont la promesse ferme du Premier ministre Ousmane Issoufi Maïga et du ministère de la Culture d”un soutien financier. "Nous sommes obligés de revoir nos ambitions à la baisse", souligne Boubacar Belco Diallo, directeur du comité de pilotage qui pense qu”il faut aller lentement avant de disposer des moyens nécessaires pour organiser un grand hommage. Dans les prochaines années, puisque l”hommage est amené à devenir un festival biennal pérenne, de grands spectacles en live pourront avoir lieu avec tous les artistes qui ont manifesté leur désir d”effectuer le déplacement de Bamako.

Il convient de rappeler que dès l”annonce de ces journées d”hommage à Farka, les artistes de tous les pays voisins (Algérie, Burkina Faso, Côte d”Ivoire, Guinée Conakry, Mauritanie et Sénégal) et de nombreuses autres régions d”Afrique avaient spontanément manifesté leur désir d”y participer. Des stars du showbiz international ayant peu ou prou travaillé avec l”illustre disparu se sont déclarés volontaires pour effectuer le déplacement de Bamako et même de Niafunké malgré leur agenda chargé. Entre autres Ry Cooder, Tracy Chapman, Carlos Santana avaient spontanément manifesté leur désir d”être de la fête. Malheureusement, ils ont été confrontés en premier lieu à un report. Puis les organisateurs ont clairement expliqué qu”ils ne pouvaient recevoir toutes ces stars en compagnie de leurs musiciens.

La première évaluation avait donné plus de deux cent artistes musiciens à travers le monde. Et le coût de ce programme initial de concerts avoisinait les 300 millions de Fcfa. C”est devant l”impossibilité de réunir ces fonds que les organisateurs ont dû reporter l”événement et réduire la voilure.

Y. DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER