23 octobre 2018 – 23 octobre 2020 : Il y a deux ans, le Mali perdait deux éminents chercheurs : Dr Naffet Kéïta et Ambroise Dakouo

0

Un drame a endeuillé le monde universitaire malien, particulièrement la Faculté des sciences humaines et des sciences de l’éducation (FSHSE) dans la nuit du lundi 22 au mardi 23  Octobre 2018 à une soixantaine de kilomètres de la ville de Ségou. En effet, cette nuit, Dr. Naffet Keita, vice-doyen par intérim de la Faculté des sciences humaines, a perdu la vie au cours d’un accident sur la route de Ségou. Il était avec Ambroise Dakouo du Réseau Alliance pour refonder la gouvernance en Afrique (ARGA-MALI), un autre cadre qui était aussi promis à un bel avenir, selon ceux qui l’ont pratiqué.

Selon les informations recueillies auprès des responsables de l’ULSHB et de “ARGA-MALI”, les deux éminents chercheurs avaient pris place à bord d’un véhicule en compagnie d’une troisième personne. Leur engin se serait déporté pour entrer en collision avec un camion stationné au bord de la route. Selon les mêmes sources, les deux cadres se rendaient dans la cité des Balazans pour prendre part à une rencontre de la Fondation “Konrad Adenauer”.

Né le 30 novembre 1968 à Bamako, Dr. Naffet Kéïta était enseignant chercheur au Département d’études et de recherche (DER) de sociologie et d’anthropologie de la Faculté des sciences humaines et des sciences de l’éducation mais aussi codirecteur du LMI-MACOTER et du Master SOCDEV. Il était aussi membre associé du Conseil économique social et culturel, chercheur associé au Laboratoire de biologie moléculaire appliquée, chargé des questions anthropologiques d’éthique. Dr. Kéïta fut aussi conseiller technique au ministère de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville d’alors. Il a été aussi chef de la cellule du développement à la Primature à l’époque de l’ancien Premier ministre Moussa Mara. Il fut membre de la délégation malienne aux négociations de l’Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation, consultant à l’Observatoire du développement humain durable (ODHD) et vice-doyen par intérim de la FSHSE jusqu’à son décès.

Dr. Naffet Kéïta était aussi membre du parti Mouvement pour l’indépendance, la renaissance et l’intégration africaine (MIRIA) de feu Pr Mamadou Lamine Traoré. “La contribution à une anthropologie du pouvoir et de l’intégration nationale en Afrique : De la rébellion touareg à une nouvelle nation au Mali” est l’une de ses publications. Dr. Naffet Keita a aussi produit une thèse de doctorat 3ème cycle mais aussi des ouvrages, notamment “Anthropologie Dakar en 1999”, “Les forces religieuses musulmanes et le débat politique dans une République laïque” en 2013, “Le terrorisme, menace djihadiste et économie criminelle dans l’espace saharo-sahélien malien” et “L’Etat-Nation du Mali en crise”, en 2014. ” La téléphonie et mobilité au Mali en 2015″ est aussi une autre publication de l’enseignant-chercheur. Dr Naffet Kéïta était marié et père de 3 enfants, dont 2 filles. Son compagnon de voyage, Ambroise Dakouo, était aussi marié et père de 2 enfants.

Depuis sa disparition, sa famille politique, le MIRIA, ne cesse de pleurer cet éminent chercheur et faire des prières pour le repos de leur âme. Aux familles endeuillées et au parti MIRIA dont Dr Naffet Kéïta était membre du Comité Exécutif national, la Direction et tout le personnel du journal ”Le Malien” prient le bon Dieu pour le repos éternel de l’âme des disparus. Que Dieu leur accueille dans son paradis. Amen !

Y. Sangaré

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here