Front pour la Sauvegarde de la Démocratie(FSD) : Réaffirmation d’un soutien indéfectible à la transition

0

Le mardi 12 octobre, le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie(FSD) a tenu une conférence de presse à la Maison des Ainés pour apporter son soutien au Président de la Transition Assimi Goita et à son Gouvernement.

 

Le  Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) est l’un des membres fondateurs du M5-RFP. Il est constitué de plusieurs partis politiques, des mouvements et associations. D’ailleurs, la présidence de ce regroupement politique était assurée par le Dr Choguel Kokalla Maiga, avant sa nomination au poste du Premier ministre.

Lors de cette conférence de presse, le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) conscient de la situation qui prévaut dans notre pays a décidé par la voix de ses leaders  de réaffirmer son soutien aux autorités actuelles de la Transition. D’où  son appel à tous les Maliens d’aller à l’essentiel qui est de s’unir et se mettre derrière le Président de la Transition et de son Gouvernement pour relever certains défis auxquels notre pays est confronté.

Dans le communiqué lu par M. Aboubacar Abdoul Touré, le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie se réjouit de la libération de la Sœur Gloria Cécilia Narvaez, détenue depuis 2017 par des groupes djihadistes, félicite les plus hautes autorités et les exhorte à s’impliquer davantage pour la libération de tous les autres otages détenus dans le Sahel.

Selon M.Touré, les échanges de ce jour sont une réaction légitime du FSD face aux propos peu avenants tenus par les autorités françaises. En effet, dit-il, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, représentant le  Président de la Transition, Chef de l’Etat , le Colonel Assimi Goita, du haut de la tribune de l’ONU à New York, s’est adressé au monde entier à l’occasion de la 76ème session pour dépeindre la situation qui est celle du Mali, celle de son pays, empêtré des années durant dans une crise complexe et multidimensionnelle dont la France en est un acteur majeur. «  Il n’en fallait pas plus pour voir celle-ci se défoncer sans retenue aucune sur le Premier ministre du Mali et les Institutions d’un pays pour lequel elle a déclaré urbi et orbi être venue pour l’aider à se débarrasser des groupes djihadistes opérant dans le Sahel », a-t-il déclaré.  Il a indiqué que le constat fait par le Premier ministre à New York le 25 septembre 2021 est, dit-il, on ne peut plus clair. Ce qui a reçu l’assentiment et l’adhésion de la grande majorité des Maliens qu’ils soient du Centre, du Nord, de l’Ouest ou du Sud du Mali.

«Le FSD, porte drapeau de la lutte pour un Mali Koura félicite le Président de la Transition, le Colonel Assimi Goita et son Premier ministre Dr Choguel Kokalla Maiga pour leur courage face à l’adversité et leur souci de voir le Mali recouvrer son intégrité territoriale, son unité nationale et sa dignité », s’est-il prononcé.

Toujours  dans ce communiqué, le FSD recommande au gouvernement d’engager sans désemparer  la réflexion en vue de reprendre en mains les réorientations indispensables en vue d’optimiser la lutte contre le terrorisme. Et de poursuivre que que seules les forces de défense et de sécurité du Mali et les forces étrangères amies, sous commandement malien, disposent du droit et de la légitimité de porter des armes dans le cadre de leur mission régalienne et que toute unité irrégulière est illégale.

En se prononçant sur le processus de la Refondation en cours, il a déclaré que le FSD note et salue le calendrier de déroulement des Assises Nationales de la Refondation annoncé par le gouvernement, prévu du 15 octobre au 21 novembre. «  Pour le FSD, ces assises constituent le socle de la Refondation tant souhaitée par l’ensemble des maliennes et des maliens. Elles sont d’autant plus importantes que ses recommandations et conclusions auront un caractère exécutoire et conduiront à des réformes politiques et institutionnelles » a-t-il dit. C’est pourquoi, dit-il, le FSD exhorte toutes les composantes de la Nation malienne à se mobiliser pour la réussite de ces assises.

S’agissant des élections à venir, il a indiqué que le FSD, eu égard aux conséquences dangereuses et regrettables d’un scrutin bâclé, appelle le Gouvernement à la réunion des conditions permettant d’aller à des élections paisibles, transparentes et crédibles sur l’ensemble du territoire.

Parlant des opérations de lutte contre la corruption et l’impunité, le FSD se félicite de ces actions et apporte son soutien indéfectible au Président de la Transition et à son gouvernement. «  Le FSD salue la détermination des autorités de la Transition et les encourage vivement à continuer l’opération au nom du principe de recevabilité afin que le pays soit totalement débarrassé de ces mauvaises pratiques qui n’ont que trop duré », a-t-il dit.

Adama Tounkara (stagiaire)

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here