Impact du COVID-19 sur les PME : La S.A.K n’est pas épargnée

0

Depuis environ cinq mois, le monde est frappé par l’épidémie de la maladie à coronavirus encore appelée COVID-19. Du fait de son mode de contamination rapide entre les humains, la plupart des pays ont décidé de mettre en application des mesures dites barrières, pour contrer son expansion.

Au nombre de ces mesures barrières, il existe le couvre-feu. Il consiste à faire sommer toute personne vivant dans une ville, de rentrer chez elle à partir d’une certaine et d’en sortir à une heure indiquée par cette mesure. Au Mali, les heures indiquées à cet effet, sont de 21h à 5h du matin.

Ce couvre-feu est en train d’impacter négativement les Petites et Moyennes entreprises (PME), dont les activités sont pour la plupart commerciales. C’est le cas de la Société Aminata Konaté (S.A.K), connue sous l’appellation “Bara Muso” qui a comme créneau la transformation nos légumes pour les besoins de la cuisine.

Au regard de la gravité de la situation, nous avons approché le Président directeur général (PDG) de la S.A.K, Boureima Doumbia, qui, sans détour, nous a énuméré les difficultés auxquelles sa société fait face.

Selon lui, la Société Aminata Konaté, “Bara Muso” emploie plus de 5000 personnes. La plupart d’entre elles sont des gérants et des fournisseurs de boutiques. Donc, avec cette mesure de couvre-feu, les boutiques sont obligées de fermer plutôt. Du coup, les activités de la S.A.K ‘ Bara Muso” marchent désormais au ralenti.

Selon Boureima Doumbia, l’éventualité d’un chômage technique est envisageable. Ce dont vont souffrir les employés qui seront concernés par cette décision. Pour le moment, la Société Aminata Konaté, “ Bara Muso” n’est pas impactée jusqu’au point d’envisager une telle mesure.

S’agissant de la décision gouvernementale,  de doter le Fonds de garantie du secteur privé, d’un montant de 20 milliards de nos francs, pour soutenir les PME et PMI qui seront touchées par cette pandémie, le PDG de la S.A.K voit cela, comme une bonne chose. Ce faisant, il salue cette mesure annoncée par les plus hautes autorités. “ C’est une décision sage et courageuse. Elle contribuera au relèvement économique des entreprises qui seront directement et indirectement touchées par les méfaits de ces mesures barrières contre la propagation du COVID-19 ».

Mais, si cela ne serait pas le cas, “ nous nous donnerons les moyens de mettre nos employés dans leurs droits. Il s’agit au cas où certains seront mis au chômage technique” a laissé entendre Boureima Doumbia.

A signaler que, la Société Aminata Konaté avait fait une donation de matériels sanitaires au Gouvernement. Elle a remis à la Maison d’arrêt centrale de Bamako, en vue d’empêcher la propagation de la maladie à coronavirus dans ce lieu de détention. C’était à la faveur d’une cérémonie officielle de remise. Le don est composé entre autres de kits de lavage de mains, des gels hydro alcooliques, des couvres-nez et d’autres accessoires pour lutter contre le COVID-19, dans notre pays.

Il faut rappeler que la S.A.K n’est pas à sa première action citoyenne. En tant qu’entreprise de responsabilité citoyenne, la Société Aminata Konaté, a toujours répondu présente quand il s’est agi d’exprimer un élan de solidarité nationale.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here