Mopti en pleurs: Des « jihadistes exigent le port du voile » dans certaines communes

7

La loi islamique ou charia est imposée par des djihadistes dans de nombreux villages de la région de Mopti. Depuis un certain temps, le port du voile noir est obligatoire pour toutes les femmes dans presque toutes les communes de Youwarou. Selon des sources locales, seule la ville de Youwarou est épargnée par ce phénomène. Elles affirment également qu’en plus du port du voile noir, ces hommes armés obligent la population à payer la Zakat. Les populations se disent terrifiées par la situation. Elles lancent un appel aux autorités.

A Farimake, Bimbere-Tama, Deboye, Dirma, Dongo et Ndodjiga, les djihadistes dictent leur loi comme ils veulent, indiquent des sources locales. « Dans ces localités, à part la ville de Youwarou, les femmes ne portent d’autres habits que leur voile noir. Ça c’est une exigence », affirme le Président du conseil de cercle de Youwarou. Seck Bekaye Traoré précise que le port de voile noir est obligatoire dans ces communes du cercle de Youwarou. « Dès qu’on voit une femme au marché ou au bord du fleuve avec d’autres habits sans le voile noir, alors c’est des coups de cravache devant leur mari. Tout le monde est au courant ». Selon le Président du conseil de cercle de Youwarou, cette pratique est courante et seule la ville de Youwarou est épargnée à cause de la présence des forces de sécurité.
A Fobé en plus du port obligatoire du voile noir, des habitants sous couvert d’anonymat rapportent qu’ils sont aussi soumis à d’autres règles de la charia dont le paiement de la Zakat. « Toute femme qui sort de chez elle sans voile est chicotée par les jihadistes ». « Les jihadistes viennent fréquemment chercher la dîme ». « Les écoles sont également fermées. Nous sommes vraiment traumatisés ». « Personne n’ose rester dehors au-delà de 20h. Car s’ils te trouvent, ils te frappent ». « On ne peut plus jouer au football. Ils interdisent également l’usage du téléphone ». Ce sont entre-autres réactions de certains habitants de la zone.
Face à cette situation, ces populations lancent un cri de cœur aux autorités. Rappelons que ces dernières années, le centre du pays fait face à une recrudescence de l’insécurité, avec de nombreuses pertes en vies humaines.

Réparation symbolique

Pendant ce temps une cérémonie de réparation symbolique se tient aujourd’hui à Bamako dans le cadre des préjudices subis par les mausolées de Tombouctou entre 2012 et 2013. Un euro symbolique sera remis à lÉtat du Mali et également à l’UNESCO. En revanche la population de Tombouctou recevra 1 milliard 800 millions de francs Fcfa, comme compensation individuelle et collective, selon le Fonds au profit des victimes de la Cour Pénale Internationale (CPI).

S.T

 

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Bamake ne perds pas ton temps sur des gens qui veulent vivre au 7eme siecle apres Jesus-Christ, ce sont des animaux qui veulent garder le Mali dans le sous-developpement, la maladie, l’ignorance et la mort. Sie les femmes Arabes portent le vol c’est a cause des conditions climatiques arides et rien d’autre, mais les idiots islamisants ont transforme cette protection contre le vent et la chaleur horrible du desert en une pratique religieuse car il faut ressembler a l’autre, l’Arabe -LE SUPERIEUR-. Veritablement le NOIR est ne pour etre ESCLAVE et va mourir ESCLAVE, les peuples noirs restront esclaves jusqu’a la fin des temps!

  2. ça c’est l’islam. Depuis le premier état islamique à Medine (Ancien Yattrib) jusqu’à l’état islamique actuel du Levant, en passant par les empires à la pointe de l’épée à la poudre du canon (Omeyyades, Abssides, Ottoman etc.), ce sont les mêmes pratiques et les mêmes comportements.

    • Oui le Prophète de l’islam, Mohamed lui-même était un Prophète guerrier mais la situation au MALI n’a pas son explication dans l’histoire de l’islam, elle a son explication dans la nature de notre armée. Avoir une armée de Colonels pédés attire n’importe quel fils de chien vers le pays. Ceux qui viennent faire la loi chez nous pouvaient faire la même chose dans leurs propres pays mais seulement en Algerie, en Mauritanie, et ailleurs, il y a des soldats….

  3. L’interdiction du téléphone…, c’est parce qu’ils craignent que les Habitants n’informent les Forces de Défense et de Sécurité des mouvements, faits et gestes des groupes armés. Cela n’a donc rien à avoir avec la religion.
    Quant au port du voile, on le constate à Bamako même.
    De plus en plus de Femmes, même des très jeunes, sortent voilées dans Bamako. Le font-elles par peur de se faire agresser ou par convictions religieuses. Je l’ignore… !
    Est ce que de façon inconsciente ou non les Populations appliquent déjà la charia… ?
    A Bamako, les Vendredis, on constate des foules de Personnes habillés en djellaba, certains avec un tapis de prière sous le bras, d’autres pas, tous allant prier à la Mosquée la proche de leur domicile.
    Dans les années 1960-1970-80…, c’était pas comme ça. Les habitants étaient toujours croyant, mais ne montraient pas leur pratique de la foi.
    Si dans le Cercle de Youwarou : « Toute femme qui sort de chez elle sans voile est chicotée par les jihadistes ». Et que l’ensemble de la POPULATION est soumis au paiement de la Zakat…
    Cela veut dire que les Gens n’y sont plus libres du tout.
    Porter ou pas le voile pour les Femmes, ce devrait être un libre choix.
    L’ÉTAT protecteur de la Liberté des Citoyens se doit de reprendre sa place sur tout le Territoire National et s’y imposer.

    Vivement le Mali pour nous tous.

    • T’es vraiment pathétique et ridicule à la fois. Aller à la prière avec un boubou et une natte de prière constituent un danger pour le Mali maintenant?🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

      • Ça se faisait, dans les Zones rurales, mais uniquement à l’occasion de l’Aïd d’EL KÉBIR et l’Aïd d’EL FITRE.

        • Ça se faisait, dans les Zones rurales, mais uniquement à l’occasion de l’Aïd d’EL KÉBIR et l’Aïd d’EL FITRE. Pas tous les Vendredis comme c’est maintenant à Bamako.
          En plus, je ne condamne pas, j’explique ce que j’ai constaté.
          Ce que je déplore c’est la non observation du caractère laïque de notre République.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here