Centre de santé de Kidal : des blessés de provenance inconnue

1

D’où vient le grand nombre de blessés (plus d’une dizaine) acheminés, en urgence, sur Kidal, et pris en charge au niveau du centre de référence de cette ville ? C’est la question que se posent les témoins de cette scène presque surréaliste qui s’est déroulée le 14 avril dernier dans la capitale de l’Adrar des Ifoghas. En effet, ce jour, on a aperçu une colonne de véhicules 4X4 remplis de combattants, dont certains blessés, faire irruption dans la ville et se diriger vers l’hôpital. Depuis, les spéculations vont bon train et un grand nombre d’observateurs n’hésitent pas à faire un rapprochement entre ces blessés et les combats ayant opposé, il y a de cela quelques jours, les hommes d’Iyad à ceux d’Al-Sahraoui dans le centre du pays.

  Fausses infos sur le Covid-19 : qui diffame au ministère de la santé ?

Présentement, il faut l’avouer, en ces temps de Coronavirus, on est envahi, à travers le monde, par les informations concernant cette maladie. Untel est positif, untel négatif, untel ceci, untel cela… Naturellement, notre pays n’échappe pas à cette flopée d’informations des plus fantaisistes aux plus fausses. Les dernières en date ont été publiées avant-hier et nous « informent » du statut sérologique (positif) de plusieurs ministres, députés et autres responsables. Plus grave, l’auteur (ou les auteurs) cite sa source qui n’est autre, comme il l’écrit, que le ministère de la Santé. D’où cette question : qui diffame au sein de ce ministère ? Pourquoi personne, au niveau de ce département, ne réagit à ces graves fausses informations dont le véritable but n’est que de semer la psychose dans notre pays.

Alerte : l’artiste Oumou Sangaré dans l’enfer new-yorkais ?

Où se trouve la vedette malienne Oumou Sangaré en ce moment ? À New-York, aux Etats-Unis, a-t-on appris. Quoi de plus normal pour quelqu’un de sa trempe en temps normal ? Seulement, on n’est pas en temps normal, mais, en temps de Covid-19, et la présence de compatriote dans cette ville commence à inquiéter sérieusement à cause, surtout, des ravages que le virus fait dans cette ville. Il faut rappeler que la ville de la grande pomme est le foyer de la maladie à Coronavirus aux Etats-Unis. Chaque jour, ce sont plusieurs centaines de personnes qui y décèdent. Depuis quelques jours, d’ailleurs, les autorités ont opté pour les tombes communes.

Lutte contre le Covid 19 : le retour en grâce du ministre Konaté

La mise en place de l’actuel gouvernement l’avait dépouillé de beaucoup de ses prérogatives et avantages. Il lui avait été retiré beaucoup de directions qui étaient sous sa tutelle. Un coup dur qu’il a pris, en son temps, avec beaucoup de philosophie, et a fait grâce. Il avait été dit qu’il ne bénéficierait plus de la confiance de son beau-frère de président pour des raisons qui changent selon les interlocuteurs. Si les raisons véritables de ce désamour, de l’époque, entre les deux hommes, restent inconnues du grand public, ce qu’on sait, par contre, c’est que le ministre Hamadoun Konaté semble revenir dans les bonnes grâces du président de la République qui vient de lui confier, à travers un décret signé en bonne et due forme, la gestion de 100 milliards de FCFA au détriment du ministère de la santé. Il s’agit de la coquette somme destinée aux familles démunies dans le cadre des mesures relatives à la riposte contre le Covid-19.

 Gossi : attention, bavure militaire !

 Tout est parti, apparemment, de l’assassinat, lundi vers 19 heures, d’un élément de la garde nationale, Samou Traoré, en poste à Gossi (à un peu plus d’une centaine de kilomètres de Gao) par, selon nos sources, des individus armés non identifiés à moto. Tout le village a dormi la peur au ventre car, ignorant, totalement, le sort qui leur sera réservé après ce forfait commis par des inconnus. Auxquels, ils ne sont ni de près ni de loin liés, selon un jeune de Gossi. Ils n’avaient pas tort d’avoir peur des exactions, eux qui y sont habitués, depuis un certain temps, à ces expéditions punitives. En effet, dès le lendemain, à savoir avant-hier, de bonne heure, les paisibles et pauvres populations de Gossi ont vu déferler sur elle la furie d’éléments des FAMa incontrôlés jurant de venger leur frère d’armes assassiné la veille. Personne, ni rien n’a été épargné, motos et habitations incendiées, domiciles violés et détruits ; des personnes violentés. La terreur s’est installée dans la ville. Et dire qu’ils doivent protéger les populations.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. L ISLAM A DETRUI TOUTES LES FORMATIONS TERRITORIALES ET POLITIQUES DES NOIRS EN AFRIQUE, L ISLAM NE CONSTRUIRA JAMAIS LE MALI! L ISLAM DETRUIRA TOUTE L AFRIQUE!

    ILS NE SE SONT PAS PARTAGE SOUMAILA CISSE? IL FAUT Y VOIR PLUS PROFONDEMENT! LES MILICES QUI DETENAIENT SAIF AL ISLAM SE BATTAIENT ENTRE SOI! LES ARABO ISLAMISANS SONT DES CHACALS DES DESERTS! L ISLAM C EST LE NEMI DE L AFRICAIN! ET L ENEMI DE L AFRIQUE C EST TOUT CE QUI EST ABRAHAMIQUE!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here