Koutiala, dans la région de Sikasso : Le service de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille appelle à plus de vigilance

2

Dans le cercle de Koutiala, le service de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille a appelé les uns et les autres à plus de vigilance. En cette période d’hivernage, des jeunes femmes en travaux champêtres se font de plus en plus emporter par les eaux des pluies. Selon les informations, le dernier cas date de la semaine dernière où une fille âgée de 17 ans a été emportée par une forte pluie. L’incident a eu lieu dans la zone de Welengana, dans la commune rurale de N’goutjana, indique Studio Tamani.C’est suite à ces constats que le département en charge de la question a alerté les populations, les appelant à la prudence et vigilance.

Santé publique : Face à des dénonciations, l’EDM se défend

De nos jours, plusieurs consommateurs d’eau commencent à exprimer leur ras-le-bol face à la qualité de l’eau. Ils dénoncent la « couleur rougeâtre » de l’eau distribuée et précisent qu’une telle qualité de l’eau constitue un « danger » pour la santé publique. De son côté, la société malienne de gestion de l’eau se défend et annonce que le caractère vétuste de la tuyauterie pourrait expliquer cette couleur de l’eau.

 De fortes précipitations recensées ces dernières semaines à Banamba

Dans le cercle de Banamba, de fortes précipitations ont été, selon Studio Tamani, recensées ces dernières semaines. L’ampleur de la situation a fait que les eaux de pluie ont rendu les voies impraticables pour les usagers du cercle de Banamba. Outre cela, certaines localités ont été également concernées par cette forte précipitation. Il s’agit de Boron,Mourdiah et Nara. La situation a empêché les forains desdites localités de se mouvoir. En cette veille de la fête de tabaski, la population dit craindre que cela n’ait un impact sur la cherté du prix des animaux.

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Bien sûr que l’eau est insalubre à sikasso,
    On construit des fosses septiques sans aucune norme , les fosses septiques se déversent dans les cours d’eau, les ruisseaux et les cours d’eau ne sont jamais nettoyés, en saison sèche l’eau est noire . Quand la pluie vient tout est bouché ce qui entraîne des débordements et des accidents.on court vers une vrai catastrophe sanitaire , ce n’est pas la fatalité c’est un manque de volonté

  2. ” … Koutiala, dans la région de Sikasso : Le service de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille appelle à plus de vigilance…
    … En cette période d’hivernage, des jeunes femmes en travaux champêtres se font de plus en plus emporter par les eaux des pluies. Selon les informations, le dernier cas date de la semaine dernière où une fille âgée de 17 ans a été emportée par une forte pluie… ” … ///…

    :
    Je croyais que Koutiala est une des Nouvelles Régions opérationnelle et qui a même son Gouverneur en Fonction depuis plus d’un an… ?
    :
    La disparition de la Jeune Fille est peut-être due à une rivière en crue… ? C’est fréquent en période d’hivernage au Mali. Toutes les Routes ne sont pas praticables toutes saisons.
    A Bamako, à Ségou et prochainement dans les autres grandes Villes du pays, on construit des Echangeurs. C’est bien, vivement que ça continue.
    Seulement voilà, l’ETAT investit peu pour désenclaver nos Zones rurales, comme si le pays se limitait aux seules grandes Villes. L’Etat ne construit pas des Routes, des Autoroutes pour relier toutes nos grandes Villes entre elles.
    Les eaux de pluie coupent les Routes, parce que, il y a des zones marécageuses, et des rivières. Des endroits où il faudrait construire des Viaducs et des ponts…
    Mais bon…, au Mali, les Gouvernants répondent toujours que, l’Etat n’a pas les moyens.

    L’Etat n’a pas les moyens. Mais cela n’empêche pas certains de ses fonctionnaires d’être milliardaires. On se demande d’où vient leur argent, leur fortune… ?
    Dans le pays, beaucoup de maisons sont encore en Banco, il n’est pas étonnant alors, de constater qu’elles ne résistent pas toutes à des fortes pluies qui provoquent des inondations, des glissements de terrains ou des digues qui cèdent.
    Le Mali, c’est même pas un pays qui se construirait lentement. Non, depuis 2012, c’est pays quasiment à l’arrêt.
    Aujourd’hui la préoccupation des Gouvernants n’est même pas d’améliorer les conditions de Vie des Populations. Non, leur préoccupation en ce moment est de trouver comment sauver le Régime du Président IBK. Tous les autres sujets du pays sont pour le moment secondaires…
    Incroyable, non… !

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here