Opération TAKUBA : Le gouvernement demande le retrait immédiat de la troupe Danoise

0

Dans un communiqué en date du 24 janvier 2022 signé du ministre de l’administration territoriale, Colonel Abdoulaye Maïga, le gouvernement de la Transition demande le retrait immédiat du contingent des forces spéciales danoises déployé au sein de la Force TAKUBA sur le territoire malien. Selon le communiqué, ce déploiement est intervenu, sans le consentement et sans la considération du Protocole additionnel applicable aux partenaires d’opération européens devant intervenir au Mali, dans le cadre de la Force TAKUBA, lequel prévoit la conclusion d’un accord bilatéral entre la République du Mali et les pays partenaires. Par conséquent, sans préjudice des relations d’amitié et de coopération fructueuses entre la République du Mali et le Royaume de Danemark, le Gouvernement de la République du Mali invite la partie danoise à retirer immédiatement ledit contingent du territoire de la République du Mali. Dans le même communiqué, le gouvernement, tout en exprimant sa gratitude et ses remerciements à tous ses partenaires intervenant dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, rappelle la nécessité de l’obtention préalable de l’accord des autorités maliennes avant tout déploiement au Mali.

 « Il ne faut pas laisser les pingouins portés la tenue militaire »

Dr Modibo Soumaré, président de l’AFD monte au créneau pour dénoncer une pratique dont il trouve gauche. Il s’agit bien du port anarchique de la tenue militaire par les civils. En cette période de guerre et d’insécurité, la tenue doit rester au seul porteur habilité. C’est même un manquement à l’égard des forces armées et de sécurité.  Les plus hautes autorités de l’armée  ne doivent en aucun cas cautionner cette pratique. Si c’est en guise de soutien aux forces de défense et de sécurité, la population doit plutôt magnifier le drapeau national. « L’armée ne doit pas laisser ces pingouins portés la tenue », lance Dr Modibo Soumaré. Un ancien combattant enfonce le clou. Selon lui, nul n’avait le droit de se procurer même le chapeau du militaire auparavant.

Rassemblées par la Rédaction

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here