Pour une meilleure alimentation des femmes en ceinte et allaitantes : La campagne « Bébé Kodi » lancée par l’ONG Gret-Mali

0

Azalai Hôtel de Bamako a servi de cadre, le 6 Novembre 2020, au lancement officiel de la Campagne de sensibilisation sur l’alimentation des femmes en ceinte et allaitantes appelée « BEBE KODI » (que dit le Bébé) par l’Ong International GRET Mali pour une durée de six mois dans le District de Bamako. Le lancement de la campagne, porté par la direction nutrition de la Direction général de la santé et de l’hygiène publique (DGSHP) et soutenu par GRET Mali à travers le projet MERIEM (qui vise à mobiliser les entreprises sahéliennes pour des réponses innovantes à large échelle contre la malnutrition et qui intervient pendant deux ans au Mali, au Burkina Faso et au Niger), a été présidé par Dr. Ibrehima Cissé, nutritionniste à la Dgshp, en présence des partenaires comme ceux de l’Agence Française de la Coopération (AFD) par François Tirot, Enna Coquard de l’ambassade de France au Mali, d’Yves Kameli de l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement) et le représentant de Gret Mali, Samassa Nalla.

L’idée de cette campagne de sensibilisation, selon Nalla Samassa de Gret Mali, est partie d’un  triste constat sur la mauvaise alimentation des femmes en ceinte et allaitantes  au Mali. En effet, déplore Samassa, 26% des enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition chronique, entrainant des séquelles irréversibles à l’âge adulte. Parmi les enfants âgés de 6 à 23 mois, dit-il, seulement 8% ont été nourris suivant le régime alimentaire minimum, le pire étant ceux âgés de 6 à 8 mois qui ne représentent que 4%.  Et d’ajouter  que 47,2% des femmes adultes âgées  de 20 à 49 ans, sont en surpoids et 5,9% en maigreur.  Du point de vue de Samassa Nalla, les causes majeures  de cette malnutrition et de l’allaitement, sont entre autres, les pratiques d’hygiène et assainissement inappropriées, le faible accès à une alimentation adéquate pour la majorité des ménages, les pratiques alimentaires inappropriées, le faible niveau d’éducation des femmes, la prévalence des maladies infantiles.

Cette lutte contre la malnutrition, précise Samassa, est menée par Gret Mali de façon innovante en nous appuyant sur la mise à disposition d’aliments fortifiés locaux, à bas prix de qualité. « L’amélioration des services de santé et la sensibilisation sur des meilleures pratiques de nutrition. Ce qui nous a permis de participer à la création de 30 aliments fortifiés mis sur le marché dans des pays où il n’existe pas d’offre de qualité accessible aux familles à bas revenu, d’accompagner 40 entreprises locales de production dans la création d’offre de produits fortifiés et de méthodes  de commercialisation innovantes et enfin d’appuyer des politiques nationales et locales intégrant les enseignements tirés de nos activités », a expliqué Samassa Nalla DE Gret Mali.

Dr.  Ibrehima Cissé s’est réjouit fortement en son nom et au nom du gouvernement malien du lancement de « Bébé Kodi » qui interpelle tous les Maliens, les partenaires sur la nécessité  d’accorder plus d’importance à l’alimentation des femmes en ceinte et allaitantes. Pour terminer, il a rappelé que ladite campagne  répond parfaitement aux préoccupations du gouvernement malien qui est une question de santé publique.  Et le représentant de l’AFD, Franois Tirot de rassurer le soutien des partenaires aux côtés du projet.

A savoir que  le programme nutritionnel de Gret existe depuis 20 ans et se bat principalement contre la malnutrition. Le programme agit dans une dizaine  de pays en développement auprès  de 600 000 personnes.

Hadama B. Fofana

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here