18e anniversaire du rassemblement pour le Mali (RPM) : Dr Bocary Treta mise sur ‘’une victoire éclatante des tisserands sur les élections sénatoriales, législatives…’’

2

Les responsables du parti au pouvoir  Rassemblement pour le Mali (RPM) ont  fêté  le 18 anniversaire de la création de leur formation politique, le weekend dernier, à Bamako. Une occasion pour Dr Bocary Treta d’évoquer la question de la situation sécuritaire, l’apaisement du climat politique et les perspectives des tisserands pour gagner les élections qui pointent à l’horizon.

Maliweb.net – 18 ans, jour pour jour, l’actuel Président de la République du Mali Ibrahim Boubacar Keïta et  ses amis claquèrent la porte de l’alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA)  et  créèrent   le Rassemblement pour le Mali.  Prés de deux décennies après, ce parti est devenu la première force politique avec  son premier président élu à la tête du pays depuis 2013,  une majorité confortable de députés élus  à l’Assemblée nationale,  de maires dans les communes et plusieurs institutions ou département ministériels dirigés par les cadres de ce parti.

Cette position de leaders sur la scène politique malienne semble réjouir le président du RPM, Dr Bocary Treta.  Devant les militants le weekend dernier,  il a promis l’organisation du  5e Congrès ordinaire du parti cette année pour mettre le  cap sur l’avenir. Avant de déclarer que les  objectifs  des tisserands sont clairs  ‘’de gagner les élections sénatoriales, législatives, régionales, locales et communales partielles pour préserver et renforcer notre place de première force politique du pays’’.

Le premier responsable du RPM dit privilégier l’union au sein du parti, qui souffle, aujourd’hui, d’un sérieux problème de cohésion tant les antagonismes et les divergences sont  nombreux.   « Les  opérations  du congrès se déroulent dans les meilleures conditions pour garantir la cohésion interne, la modernisation du parti et son renforcement auprès des institutions et des populations », rassure le président du RPM.

Mais, le parti est mis à l’épreuve par les nombreuses questions de gouvernance que son candidat réélu, en août dernier, pour un second mandat peine à résoudre.   Il s’agit , selon Dr Bocary Treta , de insécurité grandissante au nord et au centre du pays  marquée par des  violences commanditées et perpétrées par des djihadistes, des narcotrafiquants, et des bandits armés de tout ordre, qui sèment la terreur par des attaques terroristes, barbares et  meurtrières ciblant les populations civiles, les forces armées et de sécurité nationales ainsi que les forces internationales participant à la mission de stabilisation du Mali.

Aussitôt, il a salué la résolution 2480 du conseil de sécurité de l’ONU qui a prorogé le mandat de la MINUSMA d’un an. En appelant ces forces armées et de sécurité  à  la protection des civils, à la  réduction des violences intercommunautaires et le rétablissement de l’autorité  par la présence  des services sociaux de base dans le nord et le centre du pays.

« La réussite de tous ces chantiers se mesurera à l’aune de l’apaisement de la situation sécuritaire et du climat sociopolitique dans le pays, du rétablissement de l’autorité de l’Etat sur tout le territoire national y compris Kidal et de la relance du processus électoral », a prévenu le président du RPM.

Enfin, il a invité les responsables du RPM ainsi et  ceux de l’alliance  « ensemble pour le  Mali » a assuré une bonne préparation du dialogue politique inclusif et  une grande mobilisation des bases politiques  pour réussir les  échéances référendaire et électorales à venir.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here