Assemblée nationale du Mali : Le comité syndical en grève de 72 heures depuis hier

1

Rien ne va plus entre le comité syndical de l’Assemblée nationale du Mali et les responsables de l’institution parlementaire. Car, depuis 2018, le comité syndical de l’hémicycle dirigé par Ibrahim Mahamane Touré demande l’adoption de la proposition de loi N° 18/37-5L portant statut du personnel parlementaire qui n’arrive pas à se réaliser. Ainsi, pour avoir satisfaction à leur doléance, le comité syndical observe depuis hier, lundi 1er avril 2019, une grève de 72 heures. Contacté par nos soins hier dans l’après midi pour savoir si ladite grève est suivie ou pas les travailleurs, le secrétaire général du comité syndical de l’Assemblée, Ibrahim Mahamane Touré a fait savoir que la grève est observée à 100%. « Ça été observée à 100%. Tous les bureaux sont fermés », a-t-il dit.

«Suite à la signature du Protocole d’Accord entre l’Assemblée nationale et le Comité Syndical le 11 décembre 2018 dont la mise en œuvre demeure toujours infructueuse, le Bureau du Comité Syndical de l’Assemblée Nationale est au regret de constater le refus de la mise en œuvre dudit protocole », c’est en substance ce qui ressort du préavis de grève du comité syndical de l’Assemblée nationale du Mali dirigé par Ibrahim Mahamane Touré. Dans ce préavis de grève en date du 28 février 2019, le Bureau du Comité Syndical dit avoir pris acte de la « mauvaise foi affichée par les autorités de l’institution » et se réserve le droit d’user les moyens légaux pour faire valoir ses droits acquis, conformément à l’authenticité et au caractère probatoire du Protocole issu des négociations entre les deux parties jusqu’à la mise en œuvre intégrale du Protocole d’Accord. « Par conséquent, si par extraordinaire, aucun dénouement heureux ne se réalise dans la mise en œuvre du Protocole d’Accord, nous vous tenons informer qu’une première grève de 72 heures s’en suivra les 18, 19 et 20 mars 2019 et une deuxième les 1er, 02 et 03 avril 2019, voir une grève illimitée à partir du 10 avril 2019 », révèle le préavis de grève adressé au président de l’Assemblée nationale du Mali. Aux dires du secrétaire général du comité syndical, Ibarhim Mahamane Touré, le protocole d’accord parle de l’adoption du statut du personnel parlementaire, l’enrôlement du personnel dans l’assurance maladie, la dotation des chauffeurs en tenue de travail, la dotation régulière de tous les compartiments du service en eau, café, lait, Lipton, et d’autres commodités rentrant dans le cadre du fonctionnement harmonieux du service etc. Dans un avis médiatique en date du 28 mars 2019, le Bureau du Comité Syndical de l’Assemblée Nationale porte à la connaissance des travailleurs de l’Assemblée Nationale ainsi qu’à l’opinion nationale que conformément à la lettre de dépôt de préavis de grève du 28 février 2019, la grève initialement suspendue reprendra ses droits à partir du 1er au 03 avril 2019, si par extraordinaire le Statut du personnel n’est pas signé avant le 1er avril 2019, cela, conformément à l’esprit des pourparlers additionnels au protocole du 11 décembre 2018. En outre, le Bureau du Comité Syndical a invité le Président de l’Assemblée Nationale à s’acquitter de la partition qui est la sienne dans la mise en œuvre intégrale du Protocole d’Accord du 11 décembre 2018. L’irréversible s’est alors produit, car, depuis hier, lundi 1er avril 2019, le comité syndical de l’assemblée nationale observe une grève de 3 jours. Dans leur communiqué en date du 30 mars 2019, le syndicat évoque la rupture du dialogue entre lui et les responsables de l’institution parlementaire. « Le Bureau du Comité Syndical de l’Assemblée nationale porte à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que conformément au Protocole d’Accord signé le 11 décembre 2018 entre l’Assemblée nationale et le Comité syndical dont la mise en œuvre souffre dans son application, le Bureau du Comité syndical constate que les autorités parlementaires se sont inscrites dans le dilatoire et la mauvaise foi. Par Conséquent, le Bureau du Comité syndical informe qui de droit de la rupture du dialogue entre les deux parties. A cet effet, le mot d’ordre de grève est maintenu pour les 1er, 02 et 03 Avril 2019 », souligne le communiqué du comité syndical. Contacté par nos soins, hier lundi 1er avril 2019, dans l’après midi pour savoir si la grève est suivie ou pas, le secrétaire général du comité syndical de l’Assemblée, Ibrahim Mahamane Touré a fait savoir que la grève est observée à 100%. « Ça été observée à 100%. Tous les bureaux sont fermés », a-t-il dit. A ses dires, cette grève a eu un impact sur l’ouverture de la session d’avril du parlement malien. Il a précisé que l’objectif général de cette grève est d’inviter les autorités parlementaires à adopter le statut du personnel parlementaire.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here