Durée de la Transition, Mouvement démocratique… : Le Président de l’URP invite Issa Kaou Djim au débat contradictoire

1

Le Président de l’URP, Dr Modibo Soumaré, a animé une conférence de presse pour restituer la journée de retraite de son parti à Koulikoro. C’était le mercredi 14 avril au siège de son parti sis à Hamdallaye, ACI 2000.
En compagnie du secrétaire général de son parti, Dr Kassim Barry, le président Soumaré a passé au peigne fin les grandes lignes de la retraite de Koulikoro, un évènement annuel pour discuter de la vie de la nation. Outre la restitution de la retraite de Koulikoro, le président Soumaré s’est prononcé sur l’actualité nationale.
Pour lui, le délai de la transition doit être respecté en tenant les élections. Répondant à Issa Kaou Djim qui a déclaré sur Africable que le délai de la transition est un faux débat, Dr Modibo Soumaré a souligné que la Transition doit respecter le délai et que cela est loin d’être un faux débat. Pour lui, Issa Kaou Djim se donne trop de liberté et doit fournir des efforts pour respecter la classe politique. «Ce n’est pas parce qu’on est membre du CNT avec un véhicule, un garde de corps et l’argent de l’Etat qu’on doit se permettre tout. Certes, tout n’a pas été rose pour les acteurs du mouvement démocratique que nous sommes, mais tout n’est pas non plus mauvais. Aucun acteur du mouvement démocratique n’est allé en prison pour détournement ou pour mauvaise gestion. La démocratie a permis beaucoup de changement dans ce pays même s’il reste beaucoup à faire. Les acteurs du mouvement démocratique ont fait face aux canons avec des morts dans leurs rangs pour qu’aujourd’hui soit ».
A l’en croire, l’URP fait partie des partis qui ont demandé que les religieux soient mis hors de la politique. «Malheureusement aujourd’hui, les mosquées risquent d’être des QG politiques et les prêches deviennent de plus en plus politiques. En la matière, tout leader qui veut faire de la politique doit se défaire de son statut de religieux pour regagner la classe politique».
A Koulikoro, le parti a analysé et proposé des solutions aux maux de la nation. Ainsi sur le plan social, il appelle à la tenue sans délai du forum social. Il soutient le passage à la 4ème république à travers une révision constitutionnelle. Elle propose la réduction du budget de fonctionnement des institutions à hauteur de 40%, une solution urgente et durable au problème des cotonculteurs et une révision du code minier.
Drissa Togola

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Soumare ke tu as raison que la politique Malienne est dirigee par Haidara Bankoni, Haidara Noiro du Sahel, Dicko Badalabougou et Chouala Dravela. Mais le fond est que c’est un marriage d’interet et pas de coeur en effet comment un Wahabia comme Dicko peut-il se comprendre avec un Hamalliste comme Haidara Nioro du Sahel? Ou un Tidiania comme Haidara Bankoni? ou un Shia comme Shoual? On a vu a Nioro du Sahel comment les choses se sont passees entre les Tidiania Omaristes (Diakite/Tall) et les Tidiania Hamallistes: les 11 grains contre les 12 grains. Ils se sont entre-tues resultant a l’arrestation de Cheickna Haidara et sa deportation en France! En tout cas il nous faut un gouvernement fort et courageux qui peut mettre les religieux a leur place dans la mosquee, sinon les trois vont bruler le Mali sous peu!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here