Mali / Gouvernement de la Transition : Beaucoup de réalisations en six mois

2

Le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga a dirigé, hier à la Primature, le Conseil de cabinet portant sur l’évaluation du programme de travail gouvernemental six mois après sa mise en place.



À la fin des travaux, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte-parole du gouvernement, le colonel Abdoulaye Maïga, a indiqué que six semaines après sa nomination, le chef du gouvernement, Choguel Kokalla Maïga, a défendu le Programme d’action gouvernemental (PAG) devant le Conseil national de Transition (CNT) qui l’a unanimement adopté. 

«Dans ce plan de travail gouvernemental, évidemment, il y a un ensemble d’objectifs par département ministériel suivant une périodicité bien déterminée.

Après six mois, le gouvernement a ainsi procédé à une évaluation sur l’examen de ces objectifs sur le premier semestre (juin-décembre 2021)», a déclaré le ministre Maïga.

Selon le Porte-parole du gouvernement, cet exercice est éminemment important. Car, selon lui, c’est l’occasion pour le gouvernement de savoir si les solutions réelles ont été trouvées aux problèmes auxquels nos compatriotes font face.

«D’emblée, je pense qu’aujourd’hui, unanimement, nous nous accordons tous à reconnaître que la situation sécuritaire s’est substantiellement améliorée au regard d’une partie de notre territoire libérée des groupes terroristes, du retour des réfugiés et des personnes déplacées internes», a-t-il apprécié.

Le colonel Maïga ajoutera ensuite que dans le cadre des réformes politiques et institutionnelles, les Assises nationales de refondation ont fait des propositions. «Surtout de savoir réellement ce que nous comptons faire dans les 25 prochaines années. Nous pouvons également citer l’adoption par le gouvernement de la loi électorale et d’autres activités sur ce chantier», a soutenu le colonel Abdoulaye Maïga.

Concernant le domaine économique, le Porte-parole du gouvernement a noté que les impôts et les douanes sont aujourd’hui plus performants. 

«Nous pensons également à la bonne gestion de la crise sanitaire, rappellera-t-il, notamment celle de la Covid-19. Surtout des actions sociales supportées par l’État au profit de nos populations. Je pense que dans la même veine nous pouvons également mettre à l’actif du gouvernement l’apaisement du climat social», s’est félicité le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

Le colonel Abdoulaye Maïga a insisté aussi sur le contexte dans lequel le gouvernement a pu réaliser et atteindre ces objectifs. Le premier élément étant les sanctions «malheureuses et inhumaines» prises contre notre pays à la fois par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et l’Union économique monétaire ouest africaine (Uemoa). Il faut en plus mentionner l’absence d’appui financier de la part de nos partenaires techniques et financiers.

Depuis le début de la Transition, a révélé le ministre Maïga, le gouvernement travaille exclusivement avec ses propres ressources. «Grosso modo c’est ce que nous pouvons retenir de cette évaluation préliminaire. Dans un très bref délai, sur instruction du Premier ministre, le gouvernement procédera à une présentation plus exhaustive de ses actions phares durant ce premier semestre», a annoncé le colonel Maïga.

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. La rencontre a huis close entre l’inspe teur Des armees francaises et le chef d’etat major de l’armee malienne ne m’inspire pas confiance!La France cherchera you’d Les moyens pour eliminer le colonel Goita!!!!Surveiller ce chef d’etat major IL peut etre l’armee de la France!!!

  2. Allow me to put some of truth on line. Mali governance under present leadership of President Goita plus Prime Minister Choguel Maiga clearly demonstrate what Greater Good governance do. If same formula as applicable plus feasible is applied in Guinea plus Burkina Faso conditions will be as wealthy drug addicts of ECOWAS perceive it could become. That is West Africa would become open to domino effect of eradicating bad governance in all nations of ECOWAS plus from there all of Africa with bad governance easily identifiable by having overseers who are ass Kissers of France or EU militaries as leaders as oppose to having leaders that pursue delivery of feasible Greater Good in living conditions, security plus education to their citizens.
    Wealthy Drug addicts leaders of ECOWAS like their bitch ass french master perceive they must stop this young people African development revolution before it become unstoppable. Only way to stop this revolution is to stop pursuit of governance by method of pursuit of Greater Good before it reach steps plus stages of being one party African democracy that do not lose sight of fulfilling it’s essential plus vital goals.
    Malians government you guys look great. Please do not stop? You make even my sick plus injured ass hope to soon work on international level.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here