La candidate du Parti Synouma aux législatives en commune III, Safiatou Traoré : “Les procès-verbaux que nous avons, nous attribuent la première place”

3

Après avoir pris connaissance de la publication des résultats du 1er tour des législatives en Commune III, la candidate du parti Synouma Safiatou Traoré, ex-député dans cette circonscription, a organisé à son siège un point de presse pour exprimer son désaccord par rapport au résultat.

Dans son adresse liminaire, la candidate du parti Synouma a invité ses militants et les électeurs de la Commune III au calme et à faire confiance en la justice de notre pays pour réparer le préjudice du 1er tour. “Je sais combien vous êtes confus et perplexes, car vous avez été nombreux à m’accorder votre suffrage et me placer à la première place dans la course. Malheureusement, des pratiques peu orthodoxes  et non compréhensibles se sont déroulées dans la salle de délibération. J’en appelle à la sérénité de tous et de toutes, car des procédures judiciaires sont déjà en cours pour que cette première place nous revienne de plein droit”, a révélé la conférencière.

Et de poursuivre : “Les résultats provisoires sont ce qu’ils sont et, seule la Cour constitutionnelle  est compétente pour déceler les cas de fraudes et les erreurs commises dans la commission de centralisation des résultats”. Justement tous les regards sont tournés vers commission de centralisation, placée au niveau du gouvernorat du district et qui serait à la base du tripatouillage des résultats.

“Car selon les procès-verbaux que nous avons comptabilisés, Synouma arrive en tête avec 1868 voix, suivi de l’URD avec 1671 voix, l’UDD vient en troisième position 1639 et enfin CADM occupe la quatrième place avec 1439 voix”, a soutenu Safi.

“Personne ne pourra voler notre victoire”, a averti l’ancien leader estudiantin qui dit faire confiance à la Cour constitutionnelle tout en invitant tous ceux qui ont soutenu sa candidature à rester vigilants et sereins. Persuadée que la vérité triomphera.

Par contre les résultats contestés du gouvernorat placent le parti Synouma à la troisième place avec moins de trois voix que CADM, venue en deuxième position. A la première place on retrouve l’URD.

Kassoum Théra

Safi enfin remise hier dans ses droits  par la cour constitutionnelle

De la troisième place, elle se retrouve en 1ère position

Les protestations des résultats du premier tour des législatives par de nombreux candidats dont l’ancienne députée, Safiatou Traoré, étaient bien évidemment fondées. Et pour cause ! La Cour constitutionnelle, dans son arrêt d’hier, l’a remise dans ses droits. De ce fait, la présidente du parti Synouma vient en première position en termes de suffrages exprimés, avec 1920 voix, soit 9,42 %, suivie de l’Urd avec 1886 voix soit 9,32 % et Cheick Oumar Gadjiko dit Le Chah, de la deuxième place, se retrouve en troisième position avec 1789 votants. Il sied de préciser que les résultats contestés du gouvernorat avaient relégué Safi jusqu’en troisième position, avec 1834 voix, devancée par Le Chah, de seulement 3 voix.

K. THERA

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

Répondre à KABAKO Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here