MountagaTall sur Africable : « On m’a refusé la bourse parce que je n’étais pas de l’UDPM »

5

L’émission Politik d’Africable recevait le lundi 25 mars les acteurs du 26 mars 1991 dont Maître MountagaTall. Celui-ci a indiqué que l’obtention de la bourse était conditionnée à l’adhésion au parti unique.

Maliweb.netActeur majeur de la révolution de 26 mars 1991, Maître Mountaga Tall a expliqué les raisons qui ont poussé le peuple malien a demandé le départ du Général Moussa Traoré. Selon le président du CNID Faso Yiriwa Ton, le mouvement démocratique réclamait le multipartisme, l’amélioration des conditions de vie des maliens et l’instauration des libertés individuelles comme la liberté de pensée, de réunion et d’opinion. Ce que la dictature ne permettait.

Répliquant aux propos de Choguel Kokalla Maïga, qui contestait les arguments du mouvement démocratique, Maitre Mountaga Tall a affirmé être personnellement victime de la dictature. Et Maître Tall d’ajouter une couche. « Lorsque je terminais mes études à l’Université de Dakar en 1980, j’étais non seulement  le plus jeune mais aussi le premier de ma classe. J’avais demandé à l’époque une bourse pour poursuivre mes études afin de devenir un enseignant. On m’a refusé parce que je n’étais pas membre de l’UDPM », témoigne l’ancien ministre de l’Enseignement Supérieur, qui affirme cependant ne rien contre le Général Moussa Traoré. Toutefois le patron du parti du soleil levant estime que tout n’était pas mauvais sous la dictature.

Par ailleurs l’ancien député de Ségou pense qu’on fait un mauvais procès au mouvement démocratique en l’accusant d’avoir mal géré le pays. Il rappelle que le mouvement démocratique a dirigé le Mali du 26 mars 1991 au 2 juin 1992. Après cette date, ce sont des hommes et des femmes qui ont gouverné le pays. « A ce titre ils sont responsables en bien et en mal sur tout ce qui s’est passé », analyse-t-il.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Si le Mali est a terre, il faut le reconnaitre que Baba n’etait pas cote mais au milieu, il faut arreter de te faire passer pour une victime alors que tu es un veritable acteur du disastre Malien. Arretes de pleurnicher car tu as echoue meme a Segou et tu peux plus aller faire soigner tes genoux dans les hopitaux de France!

  2. Mountaga raconte sa vie. Sa famille était nourrie par GMT. Tout le Mali savait la complicité qui existait entre sa famille et GMT. C’est avec l’aide de GMT que Mountaga a eu les contrats au Mali après ses etudes. Comme ces oncles lui ont fait savoir avant de mourrir, il a été ingrat envers GMT et il le payera toute sa vie. C’est pourquoi il ne sera rien dans la vie politique malienne. Même l’enfer ne veut pas des ingrats.

  3. Merci Me Mountaga TALL de cet éclairage . Vous êtes une victime du parti unique UDPM, on vous a contraint à l’exile , a l’isolement et aux intimidations . Par honnêteté , vous veniez de dire que le tout n’etait pas mauvais dans la gestion du pouvoir par l’UDPM. Toujours dans votre éclairage , vous affirmez que le mouvement démocratique a géré du 26 Mars 1991 au 02 Juin 1992. Une seule question : où se trouvent les mêmes acteurs du mouvement démocratique du 03 Juin 1992 au 26 Mars 2019 ? . J’ai beaucoup d’estime pour vous à cause de votre franchise , mais dites simplement que cette dictature a plus bien géré le Mali que les démocrates parmi lesquels Me TALL. Au moins le Mali était Un et indivisible et aujourd’hui ? C’est bien vrai que Me TALL a été harcelé par ces dictateurs , mais aussi et surtout par les démocrates . En tout état de cause Me TALL a vécu le calvaire sous sous les deux régimes . Aujourd’hui le Mali n’existe que de nom, il n’est plus une destination sûre encore moins un havre de paix. Ceci s’appelle la mal gouvernance .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here