Pole politique de veille : Adema-PASJ et le Paréna, la nouvelle opposition à la transition ?

3

Avec l’arrivée du M5-RFP à la Primature et les militaires au pouvoir, rien de plus normal que de voir les démocrates restés fidèles à IBK jusqu’au jour de sa chute se constituer en opposition. Serait-il ce qui se prépare ?

En début de semaine, à la Pyramide du Souvenir, se sont réunis plusieurs mouvements politiques et associatifs avec l’Adema et le Paréna en tête pour constituer un nouveau pôle politique de veille sur la transition. Etaient présents à cette rencontre le président du Paréna, Tiébilé Dramé, Tiémoko Sangaré, Adama Tiémoko Diarra, Moustapha Dicko tous anciens ministres et membres influents au sein du parti Adema-PASJ, Djiguiba Keita dit PPR, Amadou Goïta, ancien ministre, etc.

Au cours de la rencontre, les personnalités et les responsables politiques présents ont décidé de mettre en place une plateforme de veille politique sur la transition. Ils précisent que ce pôle politique ne serait pas une opposition car une transition, selon eux, ne doit être pour ou contre un groupe. Pour eux, la transition doit être inclusive et consensuelle. Pour ce faire, la plateforme ne ménagera aucun effort pour faire des propositions et sensibilisations, affirment les responsables.

« Soutenir la transition est un soutien au Mali », disent-ils. Ils proposent la relecture de la feuille de route de la transition, de fixer le programme du reste des 18 mois, les réformes électorales. « Nous devenons de plus en plus la risée du monde et celle de l’Afrique », regrette Amadou Koïta, ancien ministre du régime déchu.

A l’issue de la rencontre, un projet d’appel a été élaboré et sera soumis, selon les responsables, à l’ensemble des partis et mouvements politiques qui sont dans la même dynamique.

Koureichy Cissé 

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. ‘Pourquoi continuer coute que coute a vouloir servir le public comme si l’on est indispensable? Pourquoi insister la dessus si vraiment notre intention est de servir et non de se servir? Que est ce reellement les Tieble, les PPR, les SBM cherchent dans la politique a cette ère numérique où ils sont complémentent perdus?’
    Dans ce pays vaut meux de se mefier des gens qui se montrent trop serviables envers le peuple, surtout les politiciens.
    Mais les Soumana Sacko, CMD…..Ils sont dans ce pays, non?
    Ils ne s’agitent jamais.
    Evidemment ceux qui veulent servir coute que coute n’ont pas un bon service.

  2. Pkagame : personne n'a elu ces politiciens au poste de POLITCIEN; Ils peuvent quiter ou demissioner sans que peronne n' y soit affectee ... au contraire...pour le bien-etre du MALI te de maliens!

    Ces gens ont montré leur limite. Aujourd’hui franchement s’ils sont intelligents ils doivent être les premiers a comprendre qu’ils ne servent reellement plus rien aux yeux des maliens …sauf de mauvais souvenirs d’une période de mauvaise gouvernance de 7 ans …caractérisée par un système de gabegie et d’incompétence inédites d’un régime a gestion familiale! Pour la gestion publique on ne doit pas espérer a continuer avec le mode de “trial and error” surtout pour un pays en crise comme le Mali qui a plutôt urgemment besoin de gens hautement moraux et compétent qui n’ont pas droit a l’erreur! Il est temps que les politiciens (de carrière) maliens accepter la dignité et l’honneur en sachant quitter, démissionner et abandonner quand ça ne marche pas ou quand ça devient un DE-SERVICE ! Pourquoi continuer coute que coute a vouloir servir le public comme si l’on est indispensable? Pourquoi insister la dessus si vraiment notre intention est de servir et non de se servir? Que est ce reellement les Tieble, les PPR, les SBM cherchent dans la politique a cette ère numérique où ils sont complémentent perdus?

  3. Tiébilé Konare-Dramé, Tiémoko Sangaré, Adama Tiémoko Diarra, Moustapha Dicko tous anciens ministres et membres influents au sein du parti Adema-PASJ, Djiguiba Keita dit PPR, Amadou Goïta, ancien ministre, etc. Il faut ajouter Treta. Tous le voleurs de la Republique, qui veulent former une opposition au nom de Boua le ventru IBK, ces gens n’ont pas honte du tout et ils n’ont jamais aime la patrie Malienne.

Répondre à Seydou Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here