Présidence de l’ADEMA en jeu au congrès du 25 au 27 mars prochain : L’ancien maire, Mme Konté candidate

2

Réputée gardienne du temple de la Ruche et qualifiée de « dame de fer » dans certains cercles politiques, l’ancien maire de la commune I, Mme Konté Fatoumata Doumbia, ambitionne de présider les destinées de l’ADEMA-PASJ. Ce sera lors du congrès de ce parti, en processus de refondation, les 25, 26 et 27 mars prochain.
L’Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ) va-t-il faire sa mue lors de son prochain congrès ? La question est sur toutes les lèvres, en particulier à Bamako-Coura, quartier général de cette formation politique qui a présidé aux destinées du Mali avec le président Alpha Oumar Konaré, de 1992 à 2002.
C’est ainsi qu’au moment où les grandes manœuvres ont déjà commence pour tenter de ravir le fauteuil de président au Pr Tiémoko Sangaré, l’on vient d’enregistrer une autre prétention et non des moindres. Il s’agit de la candidature annoncée de l’ancien maire de la commune I du district de Bamako, non moins 6èmevice-présidente du Comité exécutif du parti de l’abeille solitaire.
En effet, selon des sources concordantes, Mme Konté Fatoumata Doumbia se prépare discrètement à lancer une « offensive de mobilisation de ses proches ». Afin qu’ils apportent leur soutien à sa candidature, en vue de « terrasser » Pr Tiémoko Sangaré et les autres responsables, qui s’agitent pour la présidence du parti rouge et blanc.
Contacté par nos soins, cette dame très engagée et infatigable militante du parti de l’abeille a confirmé son intention, en laissant entendre que les autres ne sont pas plus militants qu’elle. A qui faisait-elle ainsi allusion ? Mme Konté Fatoumata Doumbia n’a pas voulu donner des détails, mais l’on pouvait sentir en elle une détermination à aller jusqu’au bout de cette ambition légitime de briguer la présidence du PASJ. « Il faut des hommes et des femme crédibles pour diriger le parti. Je tiens beaucoup à la reconquête de notre crédibilité », a-t-elle souligné. Elle s’apprête à publier un document comportant les critères d’éligibilité du prochain président de l’ADEMA-PASJ et à animer des réunions pour préparer les uns et les autres à porter sa candidature au niveau de sa section, la section commune I du parti.
Selon certains observateurs, Mme Konté veut tenter de « barrer la route à ceux qui veulent livrer le parti à des cadres et militants de la vingt cinquième heure ». A-t-elle les moyens de sa politique ? « Pas évident. Le nerf de la guerre lui ferait un peu défaut », répond un cadre du parti.
Il faut préciser que le choix du président de l’ADEMA-PASJ est une étape cruciale du positionnement de ce parti par rapport à l’élection présidentielle de février-mars 2022. Et l’on annonce qu’en plus de Pr Tiémoko Sangaré, le président sortant est candidat à sa propre succession, il y a le milliardaire Seydou Amadou Coulibaly de l’entreprise CIRE, néo-militant, serait en course. Sans compter d’autres prétendants comme l’ancien maire Adama Nounpounon Diarra de la section de Sikasso, l’ancien ministre Yaya Sangaré et le membre du CNT, parlement de transition, Marimanthia Diarra. Ce qui promet des empoignades en perspective.

Bruno D SEGBEDJI

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. “Présidez aux destinées du Mali de 1992 à 2002.
    Et alors ! L’argent volé est fini et vous en voulez encore.
    Que pouvez-vous faire que vous n’avez pas fait avant…? Bande de voyous.
    Allez à la Mecque et prier sinon vous allez en enfer avec tout le mal comme dame de voyou et non “dame de fer”

    • Meme la Mecque va pas sauver ces voleurs du pauvre peuple Malien, qui vit dans la pauvrete, l’ignorance et meurt sans fremier dans la maladie et la peine

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here