Situation sécuritaire dans le centre du pays : Professeur Dioncounda Traoré désigné pour apaiser les tensions

0

Massacres des populations civiles et vives tensions entre les communautés Dogon et Peulh, depuis un moment, dans le Centre du pays, la situation est angoissante. Pour apporter de l’eau au problème, ramener les cœurs et les esprits à la raison, l’ancien Président de la République, le Professeur Dioncounda Traoré vient d’être désigné comme Haut Représentant du Président IBK pour le Centre.

Au chapitre des communications, en Conseil des Ministres du jeudi 20 juin 2019, le Président de la République a informé le Conseil des Ministres de la nomination du Professeur Dioncounda Traoré, en qualité de Haut Représentant du Président de la République pour le Centre.

Connu pour avoir réussi à diriger la transition à un moment crucial de notre pays en faisant taire les desideratas des Groupes armés rebelles, grâce à l’Accord de Ouagadougou lequel a permis d’organiser les élections présidentielles de 2013, le Président Dioncounda Traoré est habitué des grands défis.

Le choix du Président Ibrahim Boubacar Kéïta, porté sur son ainé, Dioncounda Traoré, ancien Président de la République, d’œuvrer pour le retour au calme et à la paix dans le Centre du pays, n’est pas fortuit. Il augure de bons auspices, quand on sait que le Professeur Dioncounda Traoré est à équidistance des clivages entre les deux grandes communautés du Centre en proie aux conflits.

Le Centre du pays, caractérisé par des massacres des populations locales, des assassinats ciblés, de vols de bétails, maisons et greniers incendiés, le tableau est sombre, voire très sombre. A l’origine de ce désastre, des Hommes armés, en groupe de personnes, sur des motos arrivent dans le village et tuent sur tout ce qui bouge.

En janvier 2019, le village Koulongo a été attaqué, le bilan 36 morts, des blessés et des maisons incendiées. En mars, c’était le tour d’Ogossagou, un bilan lourd est communiqué, 162 morts et de matériels importants incendiés dans le village. En juin, les villages de Sobane Da, 35 morts ; Yoro et Gangafani, 38 morts, dans un intervalle de quelques jours subissaient les mêmes sorts.
Face à cette spirale, Dioncounda Traoré est choisi par le Président de la République IBK pour faire en sorte que l’accalmie puisse revenir et redonner l’espoir aux populations.

Ousmane MORBA
………………….

HAUT REPRESENTANT POUR LE CENTRE : Une lueur d’espoir renait dans la résolution de la crise sécuritaire !

Aux grands maux, les grands remèdes. Telle est la décision prise par le Chef de l’Etat, IBK qui vient de nommer son prédécesseur comme son représentant spécial pour venir à bout de la crise sécuritaire qui sévit au centre. Les populations du Centre fondent un réel espoir sur l’homme à résoudre cette crise multidimensionnelle qui sape les efforts de développement des autorités.

Le Centre du pays retient l’attention de la communauté internationale ces derniers temps. Cette partie du territoire national est endeuillée par plusieurs attaques terroristes ayant causé des morts d’hommes. Les populations vivant le martyr ne souhaitent qu’une seule chose : arrêt total du cycle infernal d’assassinat dans leurs milieux. Ce message, les autorités maliennes semblent le comprendre avec la nomination du Pr. Dioncounda Traoré comme représentant spécial du Président de la République pour venir à bout de crise sécuritaire. «Un choix éclairé », affirment les connaisseurs de l’ex-président de la transition pour avoir organisé des élections générales de sortie de crise en 2013. Venu aux affaires à la chute du Régime démocratique d’ATT, Dioncounda a mis fin à l’occupation djihadiste des Régions du Nord et organisé des élections crédibles et participatives qui a vu la victoire d’IBK. Depuis lors, les maliens voient en lui un Homme d’Etat capable de sortir le pays de l’impasse. Sa nomination comme Représentant Spécial du Chef de l’Etat est vue sous l’angle de la réussite de la mission à lui confiée par son successeur à la tête du Mali.
Les fans de l’Homme fondent un réel espoir en lui pour ses prouesses au moment difficile de l’histoire du Mali. C’est pourquoi ces personnes ne tarissent pas d’éloges à l’endroit d’IBK pour son choix qu’ils jugent judicieux.

Il suffit qu’on lui laisse la marge de manœuvre nécessaire pour réussir sa mission. Tel est le vœu exprimé par les connaisseurs du Président de la Transition. Les regards sont maintenant tournés vers la composition de son équipe. Car, il doit se faire entourer d’hommes intègres et connaisseurs de la zone. C’est avec cette équipe choc qu’il va réussir sa mission de rétablissement de la paix et du vivre ensemble.

Ambaba de Dissongo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here