Soutien aux institutions de la République : La plateforme CFR sur les fonts baptismaux

0

Dans le cadre de la situation sociopolitique actuelle très tendue, un regroupement a vu le jour le mardi 16 juin 2020, au mémorial Modibo Keita. Contrairement au mouvement M5-RFP qui demande la démission du président Ibrahim Boubacar Keita et de la dissolution de toutes les institutions, ce dernier mouvement, Convergence des forces républicaines (CFR), s’est fixé comme but de soutenir ces institutions. Il est piloté par Massoud Cissé avec à ses côtés, les coordinateurs Cheick Oumar Gadjigo et Mme Sidibé Fatoumata Sacko ainsi que plusieurs autres responsables, dont le candidat déchu de la commune IV, Hamadi Sangaré dit Zé la solution, le président du Mouvement Arc-en-ciel Ismaël Diallo et d’anciens ministres et député de la République.

Ce nouveau regroupement de la société civile est, selon ses organisateurs, une réponse à la crainte pour certains agissements antirépublicains contre les institutions de la république. C’est pourquoi le mouvement s’est donné comme objectif de soutenir les institutions de la république, car selon eux, la situation socio-sécuritaire difficile renforcée par la pandémie de Covid19 et ses conséquences désastreuses sur l’économie ne donne pas lieu à la déstabilisation et à la fragilisation du pouvoir public, mais plutôt à une union des efforts pour le soutenir à faire face à la crise multidimensionnelle sans précédent que le pays connait. Cette union « patriotique » avait comme slogan « Oui à la stabilité des institutions de la République ».

Les organisateurs reconnaissent que « L’heure est grave », concernant la pertinence et la profondeur de la crise ayant conduit à la frustration de certaines couches de la population, mais à cette circonstance difficile selon eux, le rôle de tout bon citoyen doit être de soutenir les fragiles acquis de la République en privilégiant une résolution par la voie du dialogue, afin d’éviter le pire à ce pays. C’est pourquoi, la CFR a profité de cette tribune pour réitérer l’appel aux parties à s’inscrire dans cette dynamique conformément à la volonté exprimée par le président de la République lors de son adresse à la nation. Un dialogue avec tous les Maliens est nécessaire afin de trouver une solution commune à ces crises qui n’ont que trop duré.

En fin, pour mener à bien cette mission de défense des institutions de la république, la plateforme CFR n’entend pas limiter ses actions à Bamako, elle projette de partir en profondeur du pays pour expliquer que les institutions sont le seul garant de la bonne gouvernance dans un pays.

Issa Djiguiba

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here