En prélude des législatives 2020 : Les journalistes et les blogueurs outillés sur la couverture professionnelle des élections.

0

 Du 17 au 18 mars, plusieurs journalistes et blogueurs, les membres  des clubs des médias  maliens ont pris part  à Bamako à une formation initiée par le Ministère chargé de l’administration du territoire, le Programme des Nations Unies pour le Développement et   l’Union des radios et télévisions libre du Mali sur « la couverture professionnelle des élections ».

 Durant deux jours, les capacités des Journalistes, Blogueurs et Membres du Club Médias  ont été renforcés sur plusieurs thèmes relatifs  à la couverture professionnelle des élections. Il s’agit, entre autres,  les règles d’éthique, de déontologie et responsabilités des médias,  le processus électoral : l’élection des députés à l’Assemblée nationale, Médias et transparence électorale, la loi électorale modifiée du 23 avril 2018, la mission  dans le processus de la Délégation Générale aux élections, la Haute autorité de régulation et la régulation des médias en période électorale Ces thèmes ont été développés par les experts électoraux de la DGE, de la CENI  et des  journalistes tels que Tiona Mathieu Koné,  l’ancien ministre, Gaoussou Drabo.

Le chef de cabinet du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Hameny Belco Maïga, présidant les travaux d’ouverture, a estimé que le rôle des médias est déterminant dans la prévention des crises pré-électorales et/ou post- électorales.  Il a invité, à  cet effet,  les journalistes et les blogueurs  à  veiller et  à anticiper   des productions  qui  peuvent provoquer les crises pré-électorales et ou post- électorales  en diffusant  d’informations justes et vérifiées en période électorale. «  Vous avez un rôle d’éducation citoyenne, d’éveil des consciences et d’apaisement des cœurs et des esprits », a-t-il conseillé.

Dans le même registre,  le Représentant Résident Adjoint du PNUD, Alfredo Teixeira,  a indiqué que la presse  éduque les électeurs sur la manière d’exercer leurs droits démocratiques,  fournit aux partis politiques et aux candidats un moyen de communiquer leur message à l’électorat, crée des espaces de débat entre les  partis politiques et aux candidats.  Et surtout,  a-t-il poursuivi, les médias  jouent  un rôle de vecteur pour l’apaisement du processus électoral. Ce,  à travers la diffusion de messages de prévention des conflits et violences liées au processus électoral.

Les communications projetées lors de cette formation ont été assimilées par les participants améliorant ainsi la connaissance de certains pour une couverture professionnelle des élections. « A travers cette formation, j’ai appris  que les blogueurs sont régies sur la loi de la presse malienne, j’ai appris également que les lois qui déterminent le déroulement des élections, le rôle des agents électoraux  et les conduites à adopter en terme de diffusion des informations en période électorale », nous confie la blogueuse, Rakiatou Thiam.  Et notre confrère du quotidien Info-matin, Abdoulaye Ouattara, de conclure que cet atelier a été un cadre d’échange productif  sur la bonne couverture  professionnelle des élections.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here