Monitoring et Contrôle des medias audiovisuels : la HAC dotée d’un centre

0
Contrôle des medias audiovisuels

Mardi 15 janvier 2019, l’annexe des locaux de la Haute Autorité de la Communication (HAC), sis à ACI 2000, a servi de cadre à la cérémonie d’inauguration de son nouveau centre. Autrement, s’agissant d’équipement et de dotation de la HAC avec des moyens technologiques adaptés à travers cette inauguration de ce lieu appelé « centre de monitoring et de contrôle des médias audiovisuels ». Ledit évènement était placé sous la présidence du président de la HAC, Fodié Touré, en présence du ministre de l’Économie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré, du directeur général de la HAC marocaine, Ben Haissa Asloum, de l’Ambassadeur du Maroc.

A l’entame de ses propos, le président de la HAC du Mali, Fodié Touré, explique que l’accomplissement de la mission de régulation de la communication au Mali, ainsi assignée à la HAC exige des moyens importants en termes de dotation en équipements techniques. A ce sujet, il a tenu à expliquer que « Ce centre de monitoring et de contrôle des médias audiovisuels, désormais ouvert et disponible, va être un instrument de très haute technologie ». Car, annonce-t-il,  « Le centre aura pour mission d’assurer outre le monitoring des médias audiovisuels, une mission de régulation de la presse écrite  et en ligne », confie-t-il. Puis de poursuivre : «Concernant l’audiovisuel, le logiciel permet la réception, 24H/24H et 7J/7, des programmes audiovisuels, sonores et télévisés qui sont édités par les services opérants sur le territoire malien. Il permet aussi, l’enregistrement, le stockage et l’archivage desdits programmes sur la plateforme technique centrale installée dans les locaux. Ce logiciel permet également aux utilisateurs habiles d’accéder sur leurs postes de travail en direct ou en différé à tous les programmes audiovisuels enregistrés sur une année, et classés par service, année, mois, jour et heurs », a-t-il martelé. À en croire le président de la HAC, ce logiciel,entièrement paramétrable,  permet de vérifier l’équité d’accès aux organisations publiques, syndicales et  professionnelles des médias. Toujours comme utilité de l’outil, Fodié annonce que le logiciel mis à la disposition de la HAC, servira aussi de base pour le comptage et le relevé des temps de parole des personnalités politiques et des candidats en période électorale sur les télévisions et les radios concernant la couverture locale, régionale et nationale. Chose qui dénote à suffisance que les attentes de la HAC sont en partie comblées à 90%.  Il termine ses propos en promettant le bon usage des outils de son nouveau centre de monitoring entièrement financé par le Mali.

Quant au directeur général de la HAC marocaine, Ben Haissa Asloum, cet évènement heureux est une illustration concrète de la convergence existant entre la HAC du Maroc et celle du Mali en tant qu’institutions indépendantes et mobilisées en faveur du droit des citoyens à une communication libre, éthique et respectueuse des valeurs du pluralisme politique et de la diversité culturelle et sociale. Après les explications données par le directeur marocain en charge du système informatique, Nagim, sur le déroulement du rôle qu’a joué le Maroc dans la réussite de l’évènement  et celles de l’Ambassadeur du Maroc, la cérémonie a pris fin par la remise des attestations aux 12 personnels dudit centre qui ont  bénéficiés une formation relative à la gestion et au fonctionnement des logiciels reçus.

Mamadou Diarra

 Ibrahim Sidibé, Stagiaire

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here