Journée mondiale de lutte contre le cancer au Mali : « La majorité des cancers au Mali sont des cancers qu’on peut éviter, il suffit juste d’apporter la bonne information à la population, de les sensibiliser et de les accompagner » dixit le Dr Bourema Coulibaly

0

Le cancer constitue un problème de santé public dans notre pays, et les femmes sont plus touchées que les hommes. Pourtant  les spécialistes engagés dans la lutte contre les cancers dans notre pays, estiment  qu’il n’y  a point de fatalité, et que la tendance pourrait être renversée si l’accent est mis sur la prévention, le dépistage précoce et une rapide prise en charge des malades.

maliweb.netLe Dr Bourema  Coulibaly  soutient que la majorité des cancers au Mali , est  évitable si les populations ont accès à la bonne information. En effet, les deux premiers cancers les plus fréquents au Mali sont  le cancer du sein et col de l’utérus, ce qui explique  que les femmes soient  les plus touchées.  Le cancer de col est évitable selon le spécialiste de la santé. Qui ajoute  que   90% des cancers du col font suite  aux  infections non  traitées à  temps ou mal- soignées, et qui malheureusement  évolue vers un cancer.   De ses explications, on  retient que le cancer du sein dépisté  à temps et bien pris en charge peut faire éviter le pire.

Toujours  selon le Dr Camara, au Mali  nous avons 3 cancers les plus fréquents chez l’homme  que sont  le cancer de la prostate, du côlon  et celui de  l’estomac qui à ses dires   sont  également évitables.   En effet, de sa présentation, on retient qu’une gastrite mal traitée ou non traitée peut évoluer vers une gastrite chronique eutrophique jusqu’ à ce que la chaîne de l’évolution  se termine sur  un  cancer.  Donc en conclusion la meilleure façon d’éviter le cancer, son évolution, outre les facteurs favorisant sa survenue (dépigmentation, alcoolisme, tabagisme, obésité, sédentarité, irradiation mammaire etc), il faut privilégier le   dépistage précoce  et son traitement à temps.

Le  Registre national  des cancers  indique  1545  cas de cancers, un véritable problème de santé publique. Pour renverser la tendance, les acteurs impliqués dans la lutte contre le cancer  comptent intensifier la sensibilisation. 

Et à  l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Cancer le 4 février,  l’organisation médicale internationale, Médecins Sans Frontière  au Mali, en partenariat avec le ministère de la Santé et du Développement  Social  et le Service Oncologie du Centre Hospitalier Universitaire du Point-G, ont animé une journée scientifique le 4 février 2021 à l’hôtel Azalaï. Cette journée d’échange visait une large sensibilisation et formation pour la prévention et la prise en charge des cancers au Mali.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here