Assises nationales de la Refondation : La Communauté peule entend jouer sa partition

2

Le Club des Amis et Sympathisants Sékou Allaye Bolly (CASSB) a organisé, le samedi 25 décembre 2021, une journée de réflexion sur les Assises nationales de la Refondation (ANR). Selon les organisateurs, en majorité des peuls, l’événement a pour but de soutenir la transition.

La cérémonie d’ouverture de la rencontre était présidée par le Ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa MAÏGA, en présence des responsables du Club des Amis et Sympathisants Sékou Allaye Bolly (CASSB), dont la vice-présidente, Mme Cissé Fanta Cissé, du parrain lui-même, Sékou Allaye Bolly, du représentant de l’Association Tabital Pulaaku, Me Hassane Barry, du représentant de l’Association des peuls, dogons, bozos et voisins, Fousseyni Guindo et d’autres personnalités. « C’est pour moi un grand honneur que de m’adresser à vous ce matin, pour vous souhaiter très cordialement la bienvenue à l’occasion de l’ouverture officielle des travaux de réflexion d’accompagnement aux (Assises Nationales pour la Refondation de l’Etat). Cet évènement constitue l’aboutissement d’un travail collectif considérable, qui confirme notre engagement à la réussite de la transition. Je suis très convaincu qu’après ces travaux, nous allons ressortir avec des résolutions qui seront prises en compte par les assises en cours », a souligné la vice-présidente du Club des Amis et Sympathisants Sékou Allaye Bolly (CASSB), Mme Cissé Fanta Cissé.

A sa suite, le Ministre de la Refondation de l’Etat, chargé des Relations avec les Institutions, Ibrahim Ikassa MAÏGA, a fait savoir que le Mali traverse une crise depuis une dizaine d’années. Selon lui, c’est la région de Mopti (Centre du Mali) qui est en proie à cette insécurité. Face aux maux qui minent le Mali, le ministre a invité les uns et les autres à se donner la main pour bâtir un nouveau Mali. « Nous sommes un seul et même peuple. Notre vivre ensemble est mis en mal », a-t-il dit.

Au regard de cet état de fait, le ministre Maïga a indiqué que l’un des objectifs recherchés par les Assises nationales de la Refondation (ANR) est de faire le point de ce qui a marché au Mali, et rebâtir quelque chose de nouveau. Il s’est réjoui de l’organisation de cette journée de réflexion par la communauté peule sur les ANR qui prendront fin le jeudi 30 décembre 2021.

Aguibou Sogodogo

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Hi,from where are the FULANIS?
    That is the question.
    Are the Fulanis from Egypt,Somalia,Kenya)
    The Fulanis are NOMADS.
    They do not have the right to clam a part of the Mali.
    The maliens did accept them in their country like NIGER,NIGERIA,SENEGAL,GAMBIA,GUINEE CONAKRY,you find FULANIS even in CONGO,IN SOUTH AFRICA …
    So they do not have the right to claim a part of the Countries where they did settle.
    Some say,The FULANIS are the Jews of AFRICA.From Immigrants they are NOW conquerers.
    And that is not a peaceful behavier.

  2. It is most fitting for total circumstance for Fulani to join in plus give their opinions on solutions to existing problems plus what , how plus why we need pursue particular developments or methods. As Fulani know beyond doubt Mali plus nations of Sahel we will become will be better with all taking part in delivering Greater Good of all living conditions.
    Welcome Fulani plus all groups having Greater Good common sense plus ability to attend meeting. I wish I was there.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here