Bras de fer autour du récépissé de l’Association Dagakané : Assemblée générale extraordinaire prévue en septembre

0

Le Bureau central de l’Association Dagakane a décidé d’organiser une conférence de presse pour éclairer l’opinion nationale et internationale sur une véritable guerre fratricide entre les élus locaux au sein de l’organisation. L’autre objectif était d’informer sur la tenue d’une Assemblée générale extraordinaire en septembre 2021 aux fins de reprendre l’opération de renouvellement des instances, dans le strict respect, cette fois-ci, des statuts et règlement intérieur de l’organisation afin d’en proposer une recomposition plus consensuelle et plus respectueuse des textes en vigueur. C’était le mardi, 17 août 2021 à la Maison de la presse.

Les jeunes ressortissants des quatre contrées du cercle de Yelimané à savoir, le Diafounou, le Kaniaga, le Guidimé et le Tringa, expatriés de la diaspora et locaux, décidèrent en 2013, de s’unir pour créer une association appelée ‘’Dagakane’’. Le récépissé leur a été octroyé le 03 décembre 2014. Avec plus de 70.000 membres, l’association est fortement implantée dans les 92 villages des 12 communes du cercle.

En effet, à sa création, bien qu’apolitique, l’association s’est donné la possibilité, à travers ses statuts, de soutenir toutes actions politiques pouvant conduire à l’amélioration des conditions de vie des populations des quatre  contrées du cercle de Yélimané. Pour se faire, à l’approche des élections législatives de 2018, ‘’Dagakane’’ s’est fortement mobilisée pour le choix d’éventuels candidats des partis politiques concourant aux suffrages. C’est ainsi que son choix  fût porté sur deux  candidats dont un ressortissant du Kaniaga, Demba Traoré du parti RPM et un autre du Diafounou, Bakary Sacko dit Boukary Awa Sacko, du parti YELEMA, non sans leur avoir fait prendre, à chacun, des engagements électoraux vis-à- vis de l’association.

Bacary Diambou est le porte-parole de ‘’Dagakane’’. Dans une interview qu’il nous a accordée le lendemain de la conférence de presse, il explique que dès son élection, le député élu du Kaniaga, Demba Traoré dénie tous ses engagements ténus avant les élections, ce qui ne fut pas du goût des membres de l’association. Alors, après la dissolution de l’Assemblée Nationale par le Président de la République le 18 août 2020, une réunion du Bureau central a décidé du retrait du soutien de leur organisation à Demba Traoré pour le non-respect de ses engagements. En clair, le candidat sortant reconduit par Diafounou, Bakary Sacko, lui est accepté par le bureau.

C’est là que l’association a basculé dans une guerre sans précédent !

Biyagui Traoré, 1er vice-président de l’association, refuse catégoriquement la mise à l’écart de son jeune frère Demba Traoré. Alors que le 1er vice-président était pourtant pressenti pour en assurer la future présidence. Ce dernier s’oppose alors ouvertement à la décision du Bureau central.

Selon Diambou, Biyagui Traoré est de mèche avec Modibo Doucouré qui est le premier président de l’association dont le mandat a pris fin depuis 2017. Et ont tout essayé sans aboutir à leurs fins. Avec des documents officiels, Bacary Diambou montre qu’au renouvellement du Bureau central de l’association en 2020, le récépissé original était introuvable au moment où le gouvernorat du district de Bamako l’a demandé. Du coup, Biyagui Traoré dit à Modibo Doucouré d’établir un certificat de perte par la Brigade de gendarmerie de Yélimané aux fins de sollicitation d’un duplicata. Ils ont ainsi profité du duplicata de l’association pour porter plainte contre Bacary Diambou pour faux et usage de faux devant le Tribunal de Grande Instance de la Commune V de Bamako. L’affaire est toujours en cours.
Par la suite, Biyagui Traoré décide d’organiser une Assemblée générale en violation du texte de l’association, selon Diambou.

Par ordonnance le Tribunal de Grande Instance de la Commune V, a ordonné à Modibo Doucouré de surseoir à la tenue  de l’Assemblée générale.
Et pourtant, ils l’ont organisé sans qu’il n’y ait la moindre conséquence, continue Diambou.
‘’Dagakane’’ invite les autorités à prendre leur responsabilité.
Affaire à suivre !

Kader Diarra

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here