Hommage à El Hadj San Birama ! : L’Union pour la Citoyenneté, la Solidarité et le Développement local reprend le flambeau

0

L’ombre de El Hadj San Birama, plane toujours sur la commue IV en général et en particulier le quartier de Lafiabougou. La reconnaissance du bienfait est l’une des vertus cardinales inscrites dans les prescriptions chères à Dieu pour la bonne marche de notre humanité ! Ne pas respecter cette recommandation est synonyme d’injustice vis-à-vis des bienfaiteurs ! C’est donc pour ne pas faillir à la règle que les membres de l’Union pour la citoyenneté, la solidarité et le développement local, avec à leur tête, Tchéwi Adams Konaté, ont fait un retour en arrière.

En effet, après toutes les formalités administratives et juridiques, relatives à la création de l’association, ils ont porté leur dévolu sur les enfants de celui qui pendant longtemps fut pour eux une référence pour leur parrainage officiel.  Comme le dit l’adage : « tel père tel fils ! » Pour corroborer ce qui s’apparente, sous d’autres cieux, à une vérité historique, c’est une famille très émue qui sans autre forme de procès, a accepté l’offre.

Aussitôt officialisé, aussitôt programmé ! L’association qui a pour mission de promouvoir la citoyenneté et le développement local dans nos collectivités à travers la communication tout azimut, a tout d’abord voulu mettre en marche sa chaine de solidarité participative à travers une activité de masse.

De quoi s’agit-t-il concrètement ? Pour en savoir davantage, nous avons rencontré le président de l’association en la personne de notre confrère Tchéwi Adams Konaté.

Avant de répondre à notre préoccupation, notre interlocuteur dira que le but recherché par son organisation est de contribuer à travers la communication de proximité au développement local et promouvoir par la même occasion, la solidarité participative à travers des activités génératrices de revenu.

Concernant la toute première activité de l’association, qui est l’organisation d’une grande tombola, ‘’à visage humain’’, dénommée ‘’tombola de la solidarité et du développement local’’, le président de l’association fera savoir qu’elle a pour but de permettre à plusieurs jeunes, une centaine, d’avoir un emploi temporaire et rémunéré en fonction de leur nombre de tickets vendus ; sous la responsabilité d’un Huissier de justice, permettre à une dizaine de personnes de gagner au tirage au sort ; faire un don en nature ou en espèces  à huit centres de santé communautaire pour soulager plusieurs patients démunis ; apporter des vivres à une dizaine de familles en difficulté à l’approche du mois de Ramadan ; remettre des lots en nature aux huit centres de santé de la commune ; raffermir davantage les liens séculaires et promouvoir l’esprit de solidarité et d’entraide au sein des populations de la commune IV du District de Bamako.

Le choix de la famille de feu El Hadj San Birama répond à une démarche qui consiste à promouvoir et valoriser certaines de nos valeurs sociétales en voie de disparition. Le parrainage de l’honorable Konaté Awa Traoré, selon lui, repose sur la reconnaissance de tout ce que feu notre père à tous, El Hadj San Birama, en son temps, a fait pour toute la communauté, dans le sens de la cohésion sociale et du développement local.

El Hadj San Birama, a-t-il souligné, restera à jamais une légende pour avoir été, durant sa vie, au service des autres !

Une très grande cérémonie de lancement est prévue à la fin de ce mois sur le terrain Chaba à Lafiabougou en présence de toutes les autorités, coutumières, administratives, religieuses et politiques.

Correspondance particulière

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here