Vente des légumes pourris dans les marchés de Bamako / -Une menace pour la santé publique !

5

-Où sont passés les services d’hygiène publique et l’association des consommateurs ?

 Pendant que tout le monde est engagé pour une lutte implacable contre la pandémie du Coronavirus, les populations de Bamako sont exposées à des maladies par des pratiques peu orthodoxes de certains citoyens. Des femmes, commerçantes certainement, ont été filmées entrain de ramasser des légumes pourris, déversés au niveau de la zone aéroportuaire, pour revenir les vendre dans les marchés de Bamako. Quel danger pour la santé publique ! Les services d’hygiène publique et l’association des consommateurs sont interpellés.

 

L’incivisme, le laisser-faire… on aura tout vu au Mali à cause du laxisme des autorités en place. Des centaines de Maliens ont été choqués de voir hier, mercredi 8 avril 2020, sur les réseaux sociaux, des dames en train de faire le tri des légumes pourris déversés à la zone aéroportuaire afin de les revendre sur les marchés. « Nous sommes au dépotoir de la zone aéroportuaire. Des femmes sont en train de faire le tri des légumes déversés ici afin de les vendre dans nos marchés. C’est moi-même, Madou Konaté, habitant de Daoudabougou, qui filme la scène . Je suis sur place. Des femmes et des hommes chargent des motos tricycles de ces légumes. Ils ont rempli plusieurs sacs de ces légumes pourris. Depuis hier, ils ont fait plus d’une vingtaine de chargements de motos tricycles », a révélé Madou Konaté,  l’auteur de la vidéo de 4 minutes et quelques secondes.

Légumes incendiés quelques heures après la vidéo de Madou Konaté

Après avoir vu la vidéo, nous sommes allés sur le terrain pour nous imprégner des réalités. Même si à notre arrivée à 13 heures, les légumes étaient déjà incendiés, on pouvait quand même identifier sur place, des choux pommes, du poivre … « Ce matin, beaucoup de gens ont visité le lieu, mais après, ils ont brûlé les légumes qui étaient déjà pourris », nous laisse entendre un jeune assis non loin de ladite localité. Selon les témoignages de ce jeune, c’est l’État, à travers la police, qui a incendié ces légumes.

À qui la faute ? Le Gouvernement ou ceux qui déversent ces produits au niveau des dépotoirs ?

Les commentaires vont bon train sur les réseaux sociaux. Si certains accusent les gouvernants d’être les fautifs, d’autres trouvent ceux qui déversent ces légumes sur les tas d’ordures responsables. L’État n’a-t-il pas de contrôleurs ? Pourquoi ne pas exiger aux commerçants la destruction de tous les produits pourris, y compris les légumes ? Pourquoi les commerçants, eux aussi, ne détruisent pas ces légumes au lieu de les déverser au niveau des dépotoirs ? Voilà des questions que nous nous posons. Ce qu’il faut dire, l’État a failli et ne peut être que le coupable dans cette affaire. Il pouvait, s’il était organisé, prévoir des solutions à tous ces problèmes.

Les services d’hygiène et l’association des consommateurs interpellés

La vente de ces produits pourris constitue un grand danger pour la santé publique. Ces légumes sont-ils contrôlés dans les marchés avant leur vente par les services d’hygiène ? Ce n’est pas évident. Pourtant la plupart des familles de la capitale malienne s’approvisionnent en légumes dans ces marchés et avec ces commerçantes détaillantes. Quant à l’association des consommateurs, si elle travaille pour le bonheur des consommateurs, elle doit pleinement jouer son rôle pour exiger à l’État le contrôle de ces légumes avant leur vente.

Chacune de ces deux structures doit pleinement jouer son rôle pour ne pas exposer les consommateurs maliens aux maladies à travers la consommation d’aliments pourris.

 

BoureimaGuindo

 

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. ZONE AEROPORT? VENUS PAR AIR? CONTRBANDE SAISIE PAR DOUANES? BERG A RAISON D OU VIENT LE DEPOT? CORONISES? EMPOISONNES?

  2. Ka question qui merite reponse urgemment c’est Comment ces legumes sont arrivees Là et autant de quantité?
    Car les vendeurs sur les marchés ont des debouchés pour leur legume impropre a la consommation.

  3. 👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀
    ECHOS MEDIAS N 053 DU JEUDI 9 AVRIL 2020

    —AFFAIRE BMS ACI
    —–VERIFICATEUR
    —–S.I.C.G MALI

    L AFFAIRE DU CORBEAU REFAIT SURFACE APRES 15 ANS …

    ARTICLE ! ! ! 👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀

  4. 😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂
    ENCORE UNE PARUTION DE ECHOS MEDIAS …! ! !
    LE N 53 DU JEUDI 9 AVRIL 2020

    AUJOURD HUI :
    AFFAIRE BMS – ACI –
    VERIFICATEUR
    S.I.C.G – MALI

    DOMMAGE …IL Y A EU UNE ERREUR DANS LE DOCUMENT PRESENTE …ET DANS LE TEXTE QUI A ETE TRONQUE …CERTAINEMENT POUR PASSER SUR UNE PAGE …
    MAIS MAIS …LA VERITE EST LA …BIEN TENACE !
    👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀
    ET ON S APPROCHE DE JOUR EN JOUR DE LA GRAVE TRES GRAVE VERITE ..
    PARCE QUE :
    QUI A VOULU FAIRE DISPARAÎTRE S.I.C.G MALI …ET TOUS SES BIENS ..
    ……..ET S EN APPROPRIER ?
    👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀
    DEJA L OHADA APRES 8 ANS A “”REFUSER “” DE JUGER L AFFAIRE …
    DÉCIDE DE LA JUGER APRES AVOIR DÉCIDÉ DE FAIRE PASSER SON PRÉSIDENT …
    MAIS OUI ..DEVANT UN JUGE !
    BILAN : 23 MILLIARDS DUS PAR BMS SA …(QUI A REMPLACE BHM SA )…ET AU 14 MARS 2019 …
    ( IL SUFFIT DE TAPER CECI SUR LA RECHERCHE GOOGLE :
    “”OHADA: Au Mali, S.I.C.G, entreprise ivoirienne victime d’injustices depuis 2004, rétablie dans ses droits “” ……….. POUR COMPRENDRE

    …ET L OHADA A RETROUVE LE MÊME CHIFFRE QUE CELUI SORTI PAR LES EXPERTS A BAMAKO ..
    1, 707 MILLIARDS DUS PAR BHM SA A S.I.C.G MALI …EN 2004 !
    ….ET BMS SA DOIT AUSSI LES HALLES DE BAMAKO …SAISIES “”PAR ERREUR”” ..(JE SUIS GENTIL ..JE DEVRAIS DIRE VOLEES EGALEMENT ….) …10 MILLIARDS MAINTENANT ?

    ET …ISSOUFI TOURE EN SAIT QUELQUE CHOSE ..LUI QUI ANCIEN PRESIDENT DE LA COUR D APPEL DE BAMAKO A INSISTE POUR QUE LA FAUSSE SAISIE SE FASSE !
    ET…DANS TOUT CELA …””MAITRE”” BASSALIFOU SYLLA …QUI A TOUCHE UNE BELLE COMMISSION SUR UNE AFFAIRE DE VOL …PARCE QUE C EST UN VOL BIEN CONNU DE LUI ..
    .VU QUE LE 22 AOUT 07 JE LUI AI FAIT REMETTRE PAR HUISSIER L ACTE DE PROPRIÉTÉ DES HALLES ÉTABLI PAR LA CONSERVATION FONCIÈRE DE BAMAKO ET FAIT AU NOM DE LA SOCIÉTÉ MÈRE DE S.I.C.G MALI …
    S.I.C.G SA …SIGNATAIRE DU BAIL A CONSTRUCTION DES HALLES ET TITULAIRE DE L EXONÉRATION SUR LES DROITS DES HALLES …COMME TOUS LES COMMERÇANTS !

    LE “” GRAND MAÎTRE”” DOIT TOURNER EN ROND …LUI QUI N A PAS CONTESTE UNE SEULE LIGNE DE NOTRE PLAIDOIRIE …A ABIDJAN …MAIS PEUT ON CONTESTER DU VRAI ..A 100% VRAI ?

    ET MAINTENANT …NOUS OUVRONS DANS L ARTICLE LA VOIE CACHÉE PAR LE VÉRIFICATEUR SIDI SOSSO DIARRA ..GRAND VOLEUR DEVANT L ÉTERNEL …
    LA VOIE DES TERRAINS VOLES A S.I.C.G MALI PAR L ACI …AVEC SON AIDE … !

    ET EN PLUS …IL SEMBLERAIT QUE CES TERRAINS AIENT ETE REVENDUS …TOUS REVENDUS ..ET IL Y A BEAUCOUP D HECTARES …SANS QUE L ETAT NE TOUCHE UN CENTIME ?
    …ET MAINTENANT …IL FAUT LES RENDRE ?
    👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀
    AH …LE MALI ….SOUS ATT IL S EN EST PASSE DES CHOSES !
    👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀👀
    😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

  5. OCCUPER LES MARCHES DES LEGUMES ET DE LA VIANDE! VENDRE AUX AFRICAINS DES PRODUITS QUI CAUSENT CANCER ET AUTRES! AVEC L ARGENT OBTENU CONQUERIR L AFRIQUE SES TERRES!

    FAAROHW DISENT A BOUREIMA GUINDO!

    IDIOT! TA MERE, TA GRANDMERE, TON ARRIERE GRANDMERE, ELLES TOUTES ONT MANGE CES LEGUMES QUE TU APPELLES POURRIES!

    T ONT-ILS PAYE POUR CET ARTICLE? ES CE TOI QUI A ECRIT SUR LA VIANDE TRANSPORTEE SUR MOBILETTE?

    DES GENS CONVOITISENT LE MARCHE AFRICAIN DES DENREES ALIMENTAIRES, VIANDES ET LEGUMES, LE MARCHE DES CEREALES ET DEJA CONQUI ET INFILTRE, NOUS NE MANGEONS QUE DU RIZ ET DU MAIS IMPORTE ET AUTRES CEREALES COMME LE HARICOT.

    NOUS NE VOULONS PAS LES LEGUMES EUROPEENNES QUI NE POURRISSENT PAS ET QUI FINIRONT PAR FAIRE POURRIR L HOMME MARCHANT SUR SES DEUX JAMBES MAIS DETRUIT PAR DES MALADIE ONCHOLOGIQUES ET AUTRES MALADIES CHRONIQUES! ET LES ETRANGERS QUI NOUS LES IMPORTENT DEVENANT RICHES ET OCCUPANT NOS TERRES! UN GENOCIDE A PETIT FEU!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here