CdM 2022 : la France évite le piège du Danemark et file en 8e grâce à Mbappé

0

La France enchaîne. Ce samedi, en attendant un alléchant Argentine-Mexique (20 heures) dans le groupe C, l’équipe de France a pris le meilleur sur le Danemark (2-1) au stade 974, dans le cadre de la deuxième journée de la phase de poules de la Coupe du Monde 2022, grâce à un doublé de Kylian Mbappé. Les Bleus, avec Koundé, Varane et Theo Hernandez titulaires au coup d’envoi d’une équipe très peu remaniée, ont su se sortir d’un match particulier qu’ils auront constamment dominé et qu’ils auront au final mérité de gagner.

La France a eu du mal
L’un des faits marquants de cette partie restera ce plaquage de Christensen sur Mbappé, qui venait de lui chiper le ballon pour filer droit au but, qui aurait pu lui valoir plus que le simple carton jaune distribué par M. Marciniak (20e). Sinon, les 45 premières minutes ont nettement été à l’avantage des Bleus, qui ont manqué de précision, à l’instar de cette reprise manquée d’un Mbappé idéalement servi par Dembélé dans la surface (40e), quand ils n’ont pas buté sur Schmeichel, comme Rabiot de la tête (21e), ou sur la défense (30e, 33e).

Hormis un tir de Cornelius ayant fui le cadre de Lloris à la conclusion d’un contre danois (36e), la Danish Dynamite n’aura pas vraiment réussi se montrer dangereuse. Au retour des vestiaires, l’ancien Bordelais a d’ailleurs cédé sa place à un autre ancien de la Ligue 1, Braithwaite, afin de mieux exploiter les brèches dans la défense tricolore. Et l’équipe de France tombait peu à peu dans le faux rythme imposé par le bloc bien en place du Danemark. Il fallait attendre une différence faite par la vitesse de Mbappé pour voir le joueur du PSG buter sur Schmeichel (57e), alors que Griezmann, sur une ouverture signée Tchouameni, manquait de justesse dans le dernier geste (59e).

Mbappé endosse le costume de héros

Cela a néanmoins fait office de coup d’accélérateur pour les Bleus. Après un relai avec Hernandez dans la surface, Mbappé ne ratait cette fois pas son geste pour ouvrir le score (1-0, 61e). Insuffisant néanmoins pour sortir les Français du piège tendu par la Danish Dynamite, car sur un corner et après une déviation d’Andersen, ce même Christensen à la limite du rouge en première période devançait Rabiot pour placer une tête imparable pour Lloris (1-1, 68e). Le capitaine tricolore a même évité le pire aux siens en repoussant une tentative de Damsgaard (73e).

Secoués, les hommes de Didier Deschamps, qui rappelait Varane (pour Konaté) après 74 minutes, ont tenté de reprendre les devants à plusieurs reprises (78e, 79e, 80e). Et alors qu’ils auraient pu s’incliner si Braithwaite avait été plus précis au premier poteau (81e), Mbappé a surgi à la réception d’un centre rentrant au second poteau d’un très bon Griezmann pour pousser le cuir au fond des filets à l’aide de sa cuisse (2-1, 86e). Grâce au doublé de KM7, ses 13e et 14e buts sur ses 12 derniers matchs en sélection, l’équipe de France valide déjà sa place en 8e de finale et brise en même temps la malédiction des champions du monde. Le Danemark jouera sa qualification contre l’Australie, 2e de ce groupe D.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here