Cheick Diallo, coordinateur général du Stade Malien de Bamako : “Ma mission est de gérer le club jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau, mais aussi de rassembler les uns et les autres”

0

A peine nommé à la tête du Stade Malien de Bamako comme coordinateur général par les membres du Comité des sages du club, Cheick Fanta Mady Diallo, un fils du club, nous a accordé une interview exclusive dans laquelle il parle de sa nomination, les missions qui lui sont assignées et comment il compte gérer les affaires courantes du club jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau.

Aujourd’hui-Mali : Comment on est arrivé à la nomination d’un coordinateur général à la tête du club ?

Cheick Fanta Mady Diallo : Je pense qu’il y a eu des incompréhensions entre certains responsables du club, surtout à l’approche de la fin du mandat du bureau sortant qui était dirigé par Me Boubacar Karamoko Coulibaly. Donc, après la démission du bureau, les membres du Comité des sages du club ont décidé de me nommer comme coordinateur général du club afin de gérer les affaires courantes jusqu’à la mise en place d’un nouveau bureau. C’est pour ne pas que le club soit sans dirigeant durant cette période que les sages du club ont pris cette décision.

Pourquoi le choix du Comité des sages est tombé sur vous ?

A mon avis, c’est peut-être que je suis l’un des fils du club. Je connais bien le Stade Malien de Bamako et je suis venu dans le club depuis à l’âge de 17 ans. J’ai occupé beaucoup de postes au sein du club. J’ai commencé comme footballeur, ensuite entraineur et j’ai même été dirigeant. Je pense qu’à cause de tout cela ils m’ont fait appel afin de passer cette période difficile pour nous tous.

Parlez-nous de ce poste de coordinateur général ?

Le coordinateur général joue un rôle important dans la vie du club. Il participe à la gestion et à la réalisation des projets du club. Comme le Stade malien est un club omnisports, c’est-à-dire qu’il y a plusieurs disciplines au sein du club, je dois forcement œuvrer afin de mieux diriger les différentes sections du club.

Quelles sont les missions qui vous ont été assignées ?

Effectivement, il y a des missions qui m’ont été assignées par les membres du comité des sages du Stade Malien de Bamako. D’abord, c’est de gérer le club jusqu’à l’élection d’un nouveau bureau, ensuite d’essayer de rassembler les uns et les autres en leur faisant comprendre qu’il y a juste une incompréhension entre les responsables et non un problème. Dès que nous arrivons à gérer la situation, les membres du bureau sortant vont revenir pour organiser l’Assemblée générale où ils vont présenter leur bilan et mettre en place un nouveau bureau.

Comment comptez-vous entamer les tâches qui vous ont été confiées ?

Tout d’abord, nous allons essayer de communiquer et d’échanger avec tout le monde en leur faisant comprendre que nous sommes tous ici pour une cause bien déterminée qui est le Stade malien de Bamako. Que les uns et les autres voient l’intérêt du club et non l’intérêt personnel, parce que c’est en visant ensemble que nous pouvons aller très loin. Pour cela, tous les comités du club seront associés afin de trouver une solution définitive à ces incompréhensions.

Vous êtes là pour une période bien déterminée ?

Oui, jusqu’à l’installation d’un nouveau bureau. D’ailleurs, je profite de cette occasion pour lancer un appel à l’endroit de tous les stadistes afin qu’ils puissent comprendre que c’est vrai que nous passons actuellement un moment difficile à cause de certaines incompréhensions au sein du club, mais que c’est ensemble que nous pouvons résoudre ce problème et aller de l’avant.

Réalisé par Mahamadou TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here