Réseaux sociaux : Une mine d’or pour Malick Konaté

1

Ces derniers temps, l’utilisation des réseaux sociaux connait un boom exponentiel au Mali avec des utilisateurs très actifs. Journaliste-reporter d’images, le blogueur Malick Konaté a su rentabiliser ce nouvel espace de communication pour se positionner parmi les utilisateurs les plus influents de la place. Avec près de 5 000 amis sur Facebook et 32 700 followers sur twister, celui qui est également correspondant de plusieurs gros médias internationaux et promoteur de MakCom et Horon TV, a ainsi su faire des réseaux sociaux une véritable mine d’or qui lui fait gagner pleinement sa vie.

Depuis la prolifération des Smartphones et la baisse des prix de la connexion internet, les réseaux sociaux sont pris d’assaut par les Maliens pour différentes raisons. Pendant que certains ne voient que leur côté divertissement et “m’as-tu-vu”, d’autres ont su découvrir leur côté rentabilité. C’est le cas du jeune “influenceur” blogueur Malick Konaté qui affirme gagner sa vie grâce aux réseaux sociaux. Une sorte de mine d’or pour lui et à laquelle son pain quotidien est lié.

Comme bon nombre de ses compatriotes, le président de l’Association des Blogueurs du Mali (ABM) a fait ses premiers pas dans l’univers Facebook en 2007 pour se faire des amis et se distraire avant de découvrir son côté rentable tout comme Twister en 2011. Parmi les réseaux sociaux, ce sont là les deux que le journaliste-reporter d’images aime utiliser le plus. “Facebook pour sa simplicité, son moindre coût et la possibilité de se faire facilement des amis pour informer et s’informer. Par contre si je veux mener une campagne de communication intense je vais sur twister où je suis suivi par les décideurs du pays”, a-t-il expliqué.

Economiste de formation mais journaliste-blogueur de profession, Malick Konaté a su, à 30 ans, se frayer un chemin dans l’espace médiatique malien pourtant parsemé d’embuches.

Correspondant de plusieurs médias internationaux tels qu’AFP, Reuters, Al Jazzira etc., Malick Konaté est également promoteur d’une agence de communication, MakCom et d’un web TV, Horon TV. A MakCom, Malick évolue dans le domaine de la communication digitale qui est indissociable des réseaux sociaux où il fait la promotion des grandes entreprises et des institutions : “Les gros médias pour lesquels je fais la couverture médiatique des évènements m’ont connu à travers les réseaux sociaux grâce à mes publications. Sur le plan professionnel, je peux même dire que je dois tout mon travail aux réseaux sociaux. Je gagne ma vie dedans puisque tout mon travail y est lié”, a-t-il ajouté.

Evoquant la création de Horon TV, Malick explique qu’avec l’explosion des médias sociaux, la diffusion d’information de manière traditionnelle au Mali (Télévision, Radio et Presse écrite) ne répond plus favorablement aux besoins du grand public. “Le monde change et il faut changer avec le monde numérique”, a-t-il expliqué. Ainsi, Horon TV vient pour combler un vide créé par l’expansion des réseaux sociaux.

A son avis, les réseaux sociaux peuvent contribuer à réduire le taux de chômage si l’utilisateur en fait une utilisation efficace et efficiente. Pour cela, il estime qu’il faudra une formation adéquate notamment à l’endroit des jeunes qui n’en voient, pour la plupart, que le côté divertissement. “Plutôt que d’étaler au quotidien les photos de mariage, de baptême et de grin comme c’est fréquent, les jeunes peuvent, par exemple, faire le commerce en ligne en faisant la promotion, avec intérêt, des produits des grands magasins”, a-t-il fait savoir.

Avec près de 5 000 amis sur Facebook et 32 700 followers sur twister, Malick Konaté, correspondant de plusieurs gros médias internationaux et promoteur de MakCom et Horon TV a ainsi su faire des réseaux sociaux une mine d’or où il gagne pleinement sa vie.

Alassane Cissouma

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here