Yanfolila : Les populations unies derrière Wassol’or et son PDG

0

Pour soutenir les actions de l’usine Wassol’or et de son PDG, les jeunes de Yanfolila ont décidé de créer un club de soutien. Le lancement officiel de ses activités a eu lieu, le dimanche 10 mai dernier, à la Maison des jeunes de Yanfolila.
Moussa Doumbia, conseiller du chef de village, soutient que le PDG de Wassol’or est un exemple de patriotisme qui mérite d’être soutenu. C’est un homme qui a tant fait pour les populations locales. L’usine a créé beaucoup d’emplois pour les jeunes de Yanfolila. Aujourd’hui, l’usine est aux arrêts et cela se fait ressentir dans tout le cercle, a affirmé Moussa Doumbia.
Le président du club de Soutien de Yanfolila, Bouran Koné, lui pense que leur action se situe dans la joie et la sympathie que tous les jeunes de Yanfolila éprouvent pour la société Wassol’or et son PDG, envers qui, ils ne peuvent qu’exprimer leur gratitude et leur reconnaissance.
Cet homme, affirme Bouran Koné, a en cœur le développement, il croit aux jeunes du Mali et au Wassolou. Pour lui, c’est dans la difficulté qu’on reconnait ses amis. Aujourd’hui, l’usine traverse une période difficile, les jeunes ne peuvent rester les bras croisés sans apporter leur soutien indéfectible au PDG. Car c’est aussi leurs emplois qui sont en jeu.
Sory Ibrahim Traoré, Président des jeunes élus du Mali, à son tour, dira que cet engagement des jeunes du Wassolo est la reconnaissance d’une fierté nationale que constitue, Aliou Boubacar Diallo, PDG de Wassol’or. Pour lui, Wassol’or, au delà des milliards qu’elle draine, est aussi une vision, qui consiste à faire en sorte que l’or brille pour tous les Maliens. C’est l’engagement d’une nouvelle classe d’opérateurs miniers qui mérite d’être soutenue et accompagnée. Il pense qu’il est inadmissible que le Mali de Kankou Moussa puisse être un mendiant derrière son or. Cette société est la seule au Mali sur les 9 mines en activité dont les actions appartiennent majoritairement à un Malien et au Mali.
Le Président national des clubs de soutien à Wassol’or et à son PDG, Youssouf Sidibé, quant à lui, estime qu’ils doivent garder à l’esprit que le Mali ne sera que ce qu’ils en feront. L’exploitation minière doit ouvrir une certaine voie au peuple. Le PDG de Wassol’or fait partie de la nouvelle classe d’opérateurs maliens qui ont besoin du soutien de tous. Lui et ses camarades ont décidé de le soutenir car il a créé des emplois pour les jeunes. Il est un patriote convaincu. Il a construit des mosquées, des centres de santé, entre autres.
S’en est suivie une projection vidéo des réalisations de Wassol’or et des témoignages des populations qui n’ont pas tari d’éloges sur l’homme et sa société, avant de réclamer la réouverture sans délai de l’usine.
Harber MAIGA, envoyé spécial

PARTAGER