Aéroport International de Kayes DAG-DAG : Que du gâchis !

24
Aéroport International de Kayes DAG-DAG : Que du gâchis
Kayes DAG-DAG

La joie  des Kayesiens a été de courte durée. En effet depuis l’annonce par «  Aéroports du Mali » de l’ouverture de l’Aéroport International de Kayes Dag- Dag aux services aériens domestiques et internationaux, réguliers et non réguliers, aucun vol commercial ne survole Kayes. Aujourd’hui, l’Aéroport International de Kayes Dag-Dag dispose d’un nouveau dépôt de kérosène opérationnel à 100% qui permet à l’aéroport d’être entièrement autonome en matière de carburant avion et de toutes les commodités. Hélas ! « ce sont les oiseaux seulement qui survolent aujourd’hui l’aéroport international de Kayes » ironise, un kayesien au micro de Kayesinfos!

Les Kayesiens ne se savent plus à quel saint se vouer ! Routes, trains, vols, rien ne va en terme de voies de communication à Kayes. Les routes  défectueuses partout (Kayes-Bamako, Kayes-Sadiola-Kéniéba, Kayes-Diboli, Kayes-Yélimané etc.). Le train n’existe pratiquement pas et les vols, on n’en parle pas et même le 2ème pont réclamé par les populations de Kayes depuis des mois tarde à voir le jour !

Le manque de volonté politique de l’Etat pointé du doigt !

Depuis plus de deux années, aucun vol commercial ne dessert Kayes, 1ère région administrative du Mali. Aujourd’hui, l’absence de ce  transport aérien constitue une grosse perte pour le pays  et pour la région pour qui connait le rôle important de la diaspora kayesienne. Air Mali a annulé en 2012 une ligne régulière entre l’aéroport international de Bamako-Sénou et Kayes, Aigle Azur qui avait fait la grande joie de la diaspora kayesienne en France  a annulé en 2012 le régulier Paris – Kaye ouvert en novembre 2011.

L’absence de vols commerciaux entraine de lourdes conséquences  aujourd’hui sur le développement de  la région voire du pays qui a investi de gros sous (plus de 7 milliards) pour la construction de ce joyau qui faisait la fierté de Kayes dans toute la sous région.

Enfin autres conséquences : la fermeture des agences de voyage et le licenciement de plusieurs agents qui perdent du coup l’emploi.

La question qui se pose, qu’est ce qui empêche l’Etat à travers le Ministère de l’équipement, des transports et du désenclavement à faire du lobbying ou même à réduire certaines taxes pour permettre aux compagnies privées de venir à Kayes.

Le désenclavement et le développement de la région peut passer en grande partie par le développement de la voie aérienne (Kayes- Nioro, Kayes-Yélimané, Kayes-Kéniéba_Dabia, Kayes-Manantali et demain Kayes-Kita), des lignes qui avaient de beaux jours.  La nécessité de réouverture de ces lignes dans la région de Kayes est plus que jamais nécessaires en cette période de croissance et de richesses. « Même pour les besoins d’évacuation de certains malades, la présence des vols paraît aujourd’hui  une nécessité » insiste M. Cissé.

Disons le haut et fort la réouverture des vols commerciaux à Kayes est aujourd’hui une grosse nécessité pour booster de nouveau l’économie de la première région.

Boubacar Niane – KayesInfos

PARTAGER

24 COMMENTAIRES

  1. chers frères kayesins réveiller vous ibk et son gouvernement ne pensent pas à la region de Kayes voyez vous ibk part dans tous les regions sauf Kayes je crois que il est temps maintenant de sortir en mass pour demander réouverture à l’aéroport de Kayes parce que si vous voulez développement de Kayes et bonheur de diaspora de kayes

  2. Dans tous les cas, je crois qu’il savoir raison gardée. Il faut bien savoir que ,pour celui qui a connu d’autres aéroports dans la sous-région, celui de Bamako est un nain à plus fortes raisons ceux de nos régions. Le taux de fréquentation d’un aéroport est fortement tributaire de l’activité économique du lieu où il est implanté. Ainsi, Bamako n’est rien par rapport à “Abidjan port bouet” et ” Dakar yoff ” tout comme Pretoria est plus fréquenté que Johannesburg ( qui est pourtant la capitale du pays) et, dans la même veine , Douala bat de loin Yaoundé. Tout le monde sait que la construction ,à grands frais,des aéroports de Kayes ,Mopti et Gao sont des réponses à des décisions politiques et non économiques.

  3. Balantigui
    “mais le gouvernement s’y attelle et je demande au journaliste de mieux se renseigner.”

    Balantigui, je lis tes commentaires ici ou là, et je constate (comme bien d’autres que moi, j’imagine) que tu fais office de PINTADE ISOLEE ou de griot infiltré sur Maliweb!

    Quel que soit le sujet et le domaine, tu chantes chaque fois la gloire de ce gouvernement et de ses prétendues “actions”; (mais curieusement, sans jamais te risquer à détailler ces dernières!)
    Ici, et comme chaque fois, au lieu d’inviter le journaliste “à mieux se renseigner” pourquoi ne pas plutôt nous détailler toi-même les supposées “actions” du gouvernement concernant ce problème de Kayes, puisque tu affirmes “qu’il s’y attelle”, mais…………… sans dire en quoi il s’ attelle ni comment!

    Bref, comme tu le fais à chaque fois!

  4. La construction de cet aéroport n’a rien de mégalo. Se demander si ses initiateurs n’ont pas raison trop tôt, par rapport à la réalité du moment, en le voyant grand et beau…? Peut-être, j’y suis jamais aller…! Mais je suis bien de la région de Kayes.
    Avec les richesses de cette région… Kayes peut devenir un Pôle économique, une capitale économique, comme Cotonou au BENIN ou Douala au CAMEROUN.
    Les Ressortissants de Kayes ne sont pas uniquement en FRANCE, ils sont nombreux à travers l’Afrique et sur d’autres Continents. Il suffirait que nos Elites se donnent la main pour organiser, canaliser la mane financière de la Diaspora pour développer la région et le MALI, sans corruption et en ayant le respect de l’Humain. C’est à dire, ne pas se contenter de savoir comment profiter du fruit de l’aventure des Emigrés sans eux.
    Kayes est une région carrefour, frontalière avec trois pays ( GUINEE, SENEGAL et MAURITANIE ) comme SIKASSO… Même avec cette situation géographique, il n’y a pas de région Malienne plus Malienne que la région de Kayes. IL y a des intellectuels originaires de Kayes, mais quand ils ne sont pas à l’étranger, ils sont installés à BAMAKO dans la Capitale. ILs n’ont pas le soucis de Kayes…? Les Kaysiens ne sont pas ethnocentriques. ILs sont très Maliens surtout …!

    • Les kayesiens qui sont en aventure ne peuvent pas assurer un vol régulier à fréquence quotidien ou même hebdomadaire. Car quand on va en aventure, on revient au pays, au mieux une fois par an. Et c’est trop peu pour une compagnie. En plus si ces ressortissants sont éparpillés par tout. Ils ne seront nombreux pour faire l’affaire d’aucune compagnie.
      Par contre la proximité avec d’autres pays peut aider à donner une vitalité à l’aéroport à condition que le ressortissant du pays limitrophe qui débarque à Kayes puisse trouver un moyen plus confortable et plus facile d’aller dans sa région. Un sénégalais de Tambacounda peut utiliser Paris Kayes et prendre un car pour aller à Tamabcounda.

  5. L’aéroport Dag-Dag de Kayes est un projet d’avenir mais ce qui est certain est que toutes les conditions ne semblent pas être réunies pour desservir la localité mais le gouvernement s’y attelle et je demande au journaliste de mieux se renseigner.

  6. je pense tout simplement il n’ya pas intellectuel à Kayes sinon nous tous kayesiens de diaspora comme kayesiens du mali nous devons demander notre indépendant ou le gouvernement ouvre notre aéroport sortons à manifester notre colleur car sans dag dag pas développement de kayes

    • L’aéroport n’est pourtant pas fermé. Par contre, le trafic et le nombre de personne voyageant de et vers cette ville n’est pas assez rentable pour les compagnies. Rien n’empêche une compagnie privée de faire affaire avec une ville.

  7. «La question qui se pose, qu’est ce qui empêche l’Etat à travers le Ministère de l’équipement, des transports et du désenclavement à faire du lobbying ou même à réduire certaines taxes pour permettre aux compagnies privées de venir à Kayes.» Non la question est, «Pourquoi a t on construit un aéroport de dimension internationale dans une ville dont l’attractivité et le développement économique ne permettent pas de rentabiliser l’investissement»
    Dans ce pays, on confond vitesse et précipitation. Construire un tel aéroport était un investissement de prestige et n’avait pas une raison économique pour le faire. On nous parlait d’un nombre important de ressortissants de la région en France. Quelle blague! La compagnie qui avait commencé les vols Paris-Kayes a vite compris que le nombre de passager ne pourra pas lui permettre de rentabiliser.
    Alors oui, c’est un gâchis!!

    • Wang 777 dit :
      … ‘ La compagnie qui avait commencé les vols Paris-Kayes a vite compris que le nombre de passager ne pourra pas lui permettre de rentabiliser.
      Alors oui, c’est un gâchis!!… ‘ … /// …
      :
      Mais, est-ce que la compagnie en question essayé les vols Paris-Bamako-Kayes et Kayes-Bamako-Paris…?

  8. certain participe au developement avec l’argent a la main ,d’autre avec des armes a la main .comment vous voulez avoir de belle choses chez vous?

  9. Les zones rurales de la région de Kayes sont des plus enclavés au Mali. A cela, il y a une raison. Dans l’inconscient des Maliens, la région de Kayes étant traversée par une ligne de chemin de fer qui va de BAMAKO à DAKAR au SENEGAL… On en déduit que les Kaysiens sont bien lotis en matière de voies de communications. Résultats… le désenclavement de cette région ne serait pas vu comme une priorité … ? Grave Erreur…!

    • @Bamake. Le train voyageur ne part plus depuis belles lurettes!La route qui a été faite sous ATT est par endroit en état de dégradation avancée!C’est l’Etat qui doit tout faire pour assurer la desserte de Kayes au nom de la continuité du service public.Seulement comme nous (les kayesiens) aimons beaucoup notre région, l’Etat attend à ce que nous assurons tous les rôles qui sont pourtant les siens.Au moins sous lui GMT, les trains partaient et revenaient tous les jours!Vous avez dit “démocratie” non?En voilà des effets pervers de la gestion démocratique du pouvoir.

      • Sambou.
        Je pensais que le train voyageur avait repris. Je suis désolé d’apprendre le contraire. Cela en rajoute au désarroi des populations de la région de Kayes . Ce que vous dites est juste à propos du temps de GMT.
        A la lecture de cet article j’ai fait un premier commentaire en dénonçant certaines tares de l’ETAT; Mais Maliweb a censuré. Je n’ai sans doute pas employé des termes adéquats à leurs avis. Si bien que maintenant je sais plus si ce que je vais dire passera…

  10. … ‘ Disons le haut et fort la réouverture des vols commerciaux à Kayes est aujourd’hui une grosse nécessité pour booster de nouveau l’économie de la première région…’ … /// …
    :
    C’est juste. Les Migrants Kaysiens de retour au pays sont tenus de toujours passer par BAMAKO. Pour rejoindre leurs villages, ils doivent, ou emprunter le train ou emprunter des autocars. Ce n’est pas tout. Le temps de régler les formalités de transports pour rejoindre leurs villages, ils leurs faut trouver à se loger à BAMAKO. C’est beaucoup de temps perdus, de démarches à n’en plus finir et de dépenses des maigres sous qui étaient destinés aux besoins de la famille du Village…
    Beaucoup de mines en exploitation au MALI se situent dans la région de Kayes. Cette région est traversée par un fleuve le ( Sénégal ) qui permet à quatre ETATS ( la GUINEE, le MALI, la MAURITANIE et le SENEGAL ) de créer entre eux un lien pas seulement social, mais un lien économique l’OMVS ( Organisation pour la Mise en Valeurs du fleuve Sénégal ) . La contribution des Migrants de Kayes à l’économie nationale et le dynamisme de sa jeunesse sans avoir besoin de prendre des armes pour rançonner en permanence l’ETAT Malien.
    Le Mali a eu deux Présidents de la République originaires de la Région de Kayes ( Le Général Moussa TRAORE et Alpha-Oumar KONARE ). Kayes n’en a pas tiré profit. Oui…, c’est vrai, quand on a le privilège de devenir Président de la République, ce n’est pas pour sa seule région natale, on est Président de toutes les régions du MALI et de tous les Maliens. C’est pour souligner la contribution des ressortissants de cette région à la vie du pays et à l’essor national…
    Les zones rurales de la région de Kayes sont des plus enclavés au Mali. A cela, il y a une raison. Dans l’inconscient des Maliens, la région de Kayes étant traversée par une ligne de chemin de fer qui va de BAMAKO à DAKAR au SENEGAL… On en déduit que les Kaysiens sont bien lotis en matière de voies de communications… ? Grave Erreur…!

  11. Aigle Azur pourra reprendre ses vols entre Paris-Kayes à condition qu’il ait la paix au Mali.La réponse se trouve entre les mains des politiciens

  12. @Boubacar Niane. Bonne question!Seulement vous avez en face des autorités maliennes qui ne connaissent que la voix des armes pour répondre aux revendications légitimes!Si chaque région du Mali participait autant à l’amélioration des conditions de vie des populations locales comme le font les ressortissants de la région de Kayes (construction de centres de santé-d’écoles réalisation de forages…), le Mali ne serait pas là où il est aujourd’hui.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here