Insécurité au centre du Mali : Incompréhension entre l’armée et les chasseurs traditionnels « Donsos »

1

Deux chasseurs traditionnels « donsos » ont trouvé la mort à Somadougou, à la suite d’une altercation avec des éléments en mission des forces armées maliennes.

L’incident est survenu le lundi 04 janvier 2021 aux environs de 15h00 à Somadougou, une localité située à environ 27 km au sud de Sévaré  (RN6) dans la commune rurale de Sio, cercle de Djenné (Région de Mopti).

Selon une source militaire, enfin  de mission à Farabougou, quittant Ségou pour Sévaré, une mission FAMa a tenté de désarmer, à l’entrée de Somadougou,  deux (02) hommes évoluant sur une moto Sanily, en possession d’un PM. Sommés de s’arrêter pour un éventuel désarmement, ces derniers ont refusé.

Suite au refus des intéressés de s’arrêter, la mission a engagé la poursuite. Ils auraient abandonné leur moto pour s’enfuir en direction du village proche. Ainsi, il nous revient que les éléments ont fait des tirs de sommation provoquant un affrontement entre les FAMAS et les deux individus.

L’incident aurait suscité un soubresaut populaire entrainant l’attaque du poste de sécurité de la gendarmerie de Somadougou. Le bilan provisoire est de deux (02) morts côté chasseurs (Sidi DIARRA et BOUARD) et de deux (02) blessés graves. Coté FAMA, on dénombre un (01) mort (MDL Moussa NIANGALIY Matricule) et deux (02) blessés graves (Adjudant Moussa B SAMAKE Matricule) et des dégâts matériels importants (poste incendié, véhicule Toyota double cabine immatriculé criblé de balles).

Cet incident ne surviendrait point si le Famas et le dossons se sont compris.

La Rédaction

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. C’est une stupidité que de vouloir combattre les chasseurs dozos. Ils aident l’état à faire son job, c’est à dire protéger les populations. Il faut plutôt les armer et les entrainer.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here