Mali: malentendu entre les populations d’Ansongo dans le nord-est du pays et la gendarmerie, suite au retour d’un membre influent du MUJAO

15

Ansongo

 

Les habitants de la ville d’ Ansongo dans la région de Gao au nord-est du Mali ont marché mercredi en début d’après-midi pour exiger l’expulsion de Chérif Ben Hamed, un membre influent du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (MUJAO), un groupe armé terroriste qui avait occupé la ville pendant 10 mois en faisant subir aux populations toutes formes de violence et d’humiliation, ont rapporté à Xinhua des habitants de la ville d’Ansongo ce jour. Selon un des organisateurs de cette ”marche subite, inopinée, Chérif Ben Hamed est un riche commerçant arabe, politiquement très influent. Au début de l’occupation de notre ville en 2012, il a mis ses biens et toute sa famille au service du MUJAO. Avec l’ opération Serval, il avait fui pour se réfugier au Niger”.

 

Le même organisateur a ajouté: ”Aujourd’hui (mercredi), c’ est le lancement des activités de campagne de l’URD à Ansongo. Chérif Ben Hamed était de l’URD. Il s’est profité de la politique pour signer son retour. Nous disons non et nous avons exigé qu’il quitte la ville. Mais entre-temps, Chérif ben est allé se réfugier à la gendarmerie, d’où notre marche vers la brigade de gendarmerie’ ‘.

 

”La marche a été dispersée, à travers des tirs à balles réelles, par le commandant de la brigade de gendarmerie et quelques collaborateurs, qui ont voulu le (Chérif Ben) faire sortir pour le Niger (..). Mais suite à une intervention de la sécurité d’Etat qui en a été saisie rapidement, Chérif Ben serait présentement (15H00) à Gao pour être transférer à Bamako”, ont laissé entendre des organisateurs de la marche.

 

Depuis sa libération en janvier dernier par la contre- offensive de l’armée malienne et ses alliées françaises et africaines, c’est la première fois que les habitants d’Ansongo se révoltent.

 

Source: Agence de presse Xinhua

 

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. la Gendarmerie viole les accords a Ansongo aussi!???! Elle doit dans de Pareille Cas se cantonner et laisser la population manisfestee avec cherif ben ahmed au milieu des Manisfestants!

  2. les populations connaissent ceux qui les ont fait subir les pires des souffrances humaines . Courage et merci aux populations d’Ansongo. J’espère que l’Etat prendra toutes les dispositions pour arrêter et juger ce type.L’URD DOIT FAIRE ATTENTION DE NE PAS ACCEPTER A SON SEIN DES APATRIDES.

  3. Monsieur Cherif ben Ahmed est né en 1942 à Ansongo et a fait ses études à Ansongo. Cherif était le président du conseil de cercle d’Ansongo de jusqu’en 2009.Jusqu’aux derniers évènements, il était un conseiller municipal de la commune d’Ansongo et délégué au conseil de cercle. En rappel, les deux fractions arabes d’Ansongo (les oulads bali et oulad moulouck) constituent une minorité bien intégrées. Malgré sa notoriété, Cherif s’est allié au mujao pour terroriser les populations qu’il est sensé défendre. Ses deux neveux Sidiki oul Gid et Aliou ould Bouboutt ont été des leaders dans les rangs du mujao et sont chargés de surveiller la population d’Ansongo. Ce sont eux qui rentraient dans les familles pour indiquer les fumeurs, les non mariés et ceux qui peuvent constituer un danger pour le mujao. Cherif et sa famille ont étouffé toute révolte de la population d’Ansongo contre le mujao en mettant en danger les familles des meneurs.

  4. TOUTES SES PERSONNES DE MUJAO OU DU MNLA ET AUTRES DOIVENT ETRE SIGNALER ARRETER OU MEME ETRE BRULER AVEC LESSENCE ET L’ALLUMETTE. TOUT CEUX QUI ONT TERRORISER LE NORD NE DOIVENT PAS ETRE VUS LABAS.. LA POPULATION A TRES RAISON. ILS ONT RAISON DE LES COMBATTRES.

    • Il faut signer un accord de paix avec les islamistes, on l’a fait avec les bandits armés du Mnla, pourquoi pas avec les islamistes????

  5. La population est brave et ne peut que compter sur elle meme pas sur les forces de securite. Esperons qu’il sera transfere a Bamako et detenu sinon, faites vous memes justice. L’injustice a assez duree. Bravo.

  6. Bravo aux populations d’Ansogo pour leur vigilance. Cette attitude doit etre la regle dans toutes les villes anciennement occupees. Les habitants se connaissent et savent qui a fait quoi. Acceptez la reconciliation mais pas l’injustice. Denoncez, denoncez et denoncez tous les complices noirs ou blancs, commercants, notables imams et autres, qui vous ont fait tant souffrir. Bravo aux populations d’Ansogo.

  7. Donc finalement ce sont les habitants qui vous poussent à arrêter les malfrats… 😆 😆 😆 En espérant qu’il ne va plus s’évaporer de la gendarmerie de Gao comme la dernière fois… Avec l’argent de la drogue on disparait vite et bien dans le désert 😀 😀

    • 😆 😆 😆 Toi tu vas avoir droit au “SHAME ON YOU ” de CAPI……… 😆 😆 😆 😆 😆

      • 😆 😆 😆 😆 Non c’est mon grand frère, il me respecte en bon petit frère 😆 😆 😆

      • coco «shame on you ««le petit coulibali con est laba aus state mais son seul mot anglais c,est «shame on you«««….capi «shame on you…donc l,urd et son soumi champion des voleurs est complice des salafistes….soumi est capable de tout…pour un parti qui respecte les lois de la republique ce bem ali devrait etre radie de l,urd depuis três longtemps…..soumi ««shame on you««« 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 coco mês condoleances pour la disprution de ton ami de Metz le vieux con fougk…..sa mort nous a plonge dans la solitude que son ame repose en paix. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

        • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
          je crois qu’il a récupéré sa petite pour une quinzaine ( c’est ce qu’il avait dit ) .
          ……..va revenir l'”indien” ……. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

          • Monkopin
            Je confirme! Il est au bord de la mer avec la petite!

            Il m’a juré qu’il n’ y aurait pas aminata traore avec eux: ELLE FAIT PEUR A LA PETITE! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

Comments are closed.