Iyad ag Ghali officiellement désigné comme terroriste par le département d’État des Etats-Unis

21
Iyad Ag Ghali, dans Kidal, nord du Mali, 7 august, 2012.
Iyad Ag Ghali, dans Kidal, nord du Mali, 7 august, 2012.

Le département d’État a désigné Iyad ag Ghali comme terroriste mondial spécialement désigné en vertu du décret exécutif (EO) 13224, qui cible les terroristes et ceux leur apportant un soutien ou soutenant des actes de terrorisme. Cette désignation entraîne le blocage des biens soumis à la juridiction des États-Unis dans lesquels Ghali a un intérêt et les ressortissants américains ne sont pas, en général, autorisés à mener des transactions avec lui ou à son profit.

Ghali est également répertorié par le Comité 1267/1989 des sanctions Al-Qaïda des Nations unies. La liste de l’ONU exige que tous les États membres mettent en œuvre un gel des avoirs, une interdiction de déplacement et un embargo sur les ventes d’armes à Ghali. L’action de l’ONU démontre la volonté internationale d’éliminer les actes de violence de Ghali au Mali et dans la région.

Iyad ag Ghali est le leader d’Ansar al-Dine (AAD), une organisation opérant au Mali qui travaille en étroite coopération avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), et désignée comme organisation terroriste étrangère. Ghali a fondé l’AAD fin 2011, car ses tentatives de prendre en charge une organisation laïque touareg avaient échoué en raison de ses opinions extrémistes.

Ghali a reçu un soutien de la part d’AQMI dans la lutte d’AAD contre les forces maliennes et françaises, plus particulièrement dans la prise des villes maliennes d’Aguelhok, Tessalit, Kidal, Gao et Tombouctou, entre janvier et avril 2012. Avant l’intervention française en janvier 2013, les citoyens maliens, dans les villes contrôlées par l’AAD, qui ne se conformaient pas aux lois de l’organisation faisaient face au harcèlement, à la torture ou aux exécutions.

Avant la création de l’AAD, Ghali a dirigé en 1990 une rébellion contre le gouvernement malien à la tête du Mouvement populaire pour la libération de l’Azawad (MPLA). En 1991, il est devenu le secrétaire général d’un groupe dissident du MPLA, avant de devenir négociateur principal de la communauté touareg auprès du Bureau du président malien, suite aux accords de paix de 1992. En 1999 et 2003, il a servi d’intermédiaire dans la libération des otages occidentaux détenus par le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (un précurseur de l’organisation AQMI). En 2006, Ghali a pris le commandement des combattants rebelles responsables d’attaques contre des bases militaires à Kidal, au Mali.

26 Février 2013

Département d’état des États-Unis
Bureau de la porte-parole

La rédaction

 

PARTAGER

21 COMMENTAIRES

  1. ATTENTION AU CIEL IYAD….!!!!!

    LE PRIX “ALWALAKI ” TE TOMBERA DESSUS TRÈS BIENTÔT …. !!!!!! 😆 😆 😆 😆 😆

  2. Il faut aller demander au médiateurs Blaise ce qu´il en pense de ses interculoteurs qu´il tentait coúte que coúte de rendre crédibles aux yeux de tt le monde! Les Maliens ne sont pas dupes. On connait ce pb touareg plus que quiconque, parce qu´on a consenti des sacrifices au nom de la paix,que n´importe quels médiateurs n´auraient acceptés ou consentis ds son propre pays… les Am´ericains viennent de ns donner raison! Les Francais traquent Iyad ag Ghali et au méme moment John Terry passe en France pr donner l´accord américain de facon officiel…voie libre pr la traque et avertissement á ts médiateur!!!!!

  3. Que repondent les memes Ong tels que HRW, Amnisty international et j’en passe de la designation de Iyad comme terrorriste. Si c’etait un acte du gouvernement malien, ils allaient dire que parce qu’il est touareg. D’ailleurs, Iyad n’est pas le seul a beneficie du soutien de Aqmi contre les forces maliennes notamment a Aguelock. Et les autres soutiens tels les membres du Mnla? Les choses s’eclairciront tot ou tard car la verite finira toujours par triompher.

  4. You need more terrorists to be added to your list:

    Le Colonel Mohamed Ag Najim, un mercenaire international de Kadhafi qui a vendu a la mort près de 3000 jeunes touaregues en Libyie, tué les Libyens, tué 200 soldats maliens a Auguelhoc, participé en tant que mercenaire/terroriste a plusieurs missions de Kadhafi a travers le monde. Donc lui il est quoi si ce n’est pas un terroriste? Presque tout le parcours d’Iyad que vous citez…il l’a fait avec Col. Ag Najim, le chef mercenaire!

  5. YAG AGHALI N’EST PAS LE SEUL À AVOIR LE SOUTIEN DE ALQUAIDA. AVANT LA CRÉATION DE ANSARDINE C’EST TÉRRORISTES ONT TOUS ATTAQUER LE MALI LE MÈME JOUR À LA MÈME ET MÈME MOMANT AU NOM DE MNLA ET ILS ONT FAIT DES CRIMES ENSEMBLE ET C’EST APRÉS QUE LE MNLA À TRAHI SES COLÈGUES TÉRRORISTES. POURQUOI LES AMÉRICAINS NE POSENT PAS LE SANCTIONS CONTRE LES DIRRIGEANTS DU MNLA!

  6. Bonne nouvelle mais j’ai eu du mal à lire avec allégresse:”Cette décision va permettre de mettre saisir les biens et avoirs de Ghali qui sont sous juridiction américaine. Les citoyens américains sont de fait aussi interdits de s’engager dans des transactions avec Iyad ag Ghali”.

    Mes chers éditeurs, nous vous demandons simplement de revoir des fautes pour épanouir vos lecteurs.

  7. Les US, les US, vs êtes trop en retard sur le Mali ❗ ❗ ❗ Vs parliez de troupe de touareg laic. J’espère bien qu’il ne s’agit pas du Mnla: pour votre info ce groupe ne représente pas les touareg du Mali. Ce sont juste les receleurs de Iyad 😀

  8. C’est important de laisser l’armée malienne atteindre Kidal, sinon le tchadiens vont se décourager. Il n’y a aucune logique de laisser les tchadiens risquer seuls leurs vie sur un territoire pendant que les propriétaires du territoire sont là. Si la France craint la vie des membres du MNLA, qu’elle les amène en France!

    • Bien sur conseiller et compagnon d’arme egalement! Le temps d’ATT n’est pas venu encore!…

      • Compagnon d’arme, mais aussi compagnon dans le trafic de drogue et d’européens……..

Comments are closed.