La nouvelle vie qui attend Barack Obama

2
Lisez l'intégralité du dernier discours de Barack Obama !
Barack Obam

Après un double mandat de 8 ans Ă  la tĂŞte des Etats-Unis, Barack Obama a fait son discours d’adieu Ă  Chicago la nuit dernière. Le 20 janvier prochain, il cèdera officiellement sa place Ă  Donald Trump. Une nouvelle vie attend dĂ©sormais le futur ex-prĂ©sident.

Depuis l’apparition du Former Presidents Act en 1958, la vie d’un ancien prĂ©sident est très bien encadrĂ©e. Les ex-chefs de la Maison Blanche ont dĂ©sormais tous droit Ă  une pension estimĂ©e Ă  203.700 dollars par an, effective Ă  partir du jour oĂą ils quittent la Maison Blanche. Michelle Obama est Ă©galement concernĂ©e, mĂŞme si elle ne devra se contenter “que” de 20.000 dollars annuels.

Le President Act prĂ©voit aussi une aide financière pour le dĂ©mĂ©nagement, une allocation annuelle pour le personnel privĂ©, une assurance maladie et une protection Ă  vie des Services Secrets. A l’instar de ses prĂ©dĂ©cesseurs, Barack Obama aura donc largement de quoi profiter de la vie après huit annĂ©es oĂą il n’a quasiment jamais eu une minute pour lui.

Ainsi, George W. Bush passe le plus clair de son temps Ă  jouer au golf ou Ă  faire des barbecues avec ses voisins. Bill Clinton, lui, s’est occupĂ© de la Clinton Foundation pour laquelle il a rĂ©ussi Ă  rĂ©colter près de 150 millions de dollars depuis 2001.

Une villa Ă  5,3 millions
Mais contrairement Ă  eux, Barack obama, 55 ans, est encore jeune pour se la couler douce. Lui-mĂŞme aurait dĂ©cidĂ© de ne pas rester inactif. Ce qui est certain, c’est que la famille va rester Ă  Washington DC, le temps que Sasha finisse ses Ă©tudes. Les Obama vont s’installer dans une luxueuse villa du quartier chic de Kalorama, Ă  seulement quelques kilomètres de la Maison Blanche (voir ci-dessous). La valeur de la demeure, qui comprend neuf chambres, est estimĂ©e Ă  5,3 millions de dollars.

 “Yes we did”

© photo news.
© photo news.

“Dormir pendant deux semaines”

“Je vais dormir pendant deux semaines et puis j’emmènerai Michelle pour de très belles vacances”, dĂ©clarait Obama au magazine Time en octobre dernier, quand on lui demandait ce qu’il allait faire juste après l’investiture du nouveau prĂ©sident.

Il est probable qu’Obama s’accorde une pĂ©riode pour souffler. “Je dois un peu me reposer, pas seulement pour la politique, mais aussi pour moi-mĂŞme. Mais cela ne veut pas dire que je ne donnerai pas mon avis, dans un an ou deux, sur les dĂ©bats de l’actualitĂ©.”

Tous les chemins mènent vers Chicago
On le soupçonne aussi d’Ă©ventuellement donner des confĂ©rences -très rĂ©munĂ©ratrices- ou mĂŞme de reprendre l’enseignement Ă  l’UniversitĂ© de Chicago, ce qu’il avait fait avant d’entamer sa carrière politique.

Il semble en tout cas certain que le chemin de la famille Obama les mènera vers Chicago, la ville de son ascension politique, Ă  moyen terme. Notamment pour s’occuper du Barack Obama Presidential Center, une bibliothèque prĂ©sidentielle Ă  laquelle ont droit tous les anciens prĂ©sidents des Etats-Unis.

Et dans le pire des cas, si tout ça ne lui convenait pas, il lui restera toujours la proposition que lui a faite Spotify, celle de “prĂ©sident des playlists”…

© epa.
© epa.
© afp.
© afp.

Par 7sur7.be

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Quelle émotion ..Nous avons vu cet homme modeste ,élégant et class blanchir
    sous le poids des responsabilités..

    L’AmĂ©rique ne peut pas tout pour nous comme d’ailleurs aucun pays .J’ai hâte que nous arrivions Ă  l’âge adulte..
    Cet homme a été visible pour nous TOUS

  2. Si le President Obama creait une Fondation,l’Union Africaine devrait demander son assistance pour trois programmes importants pour le Continent Africain:1)Renforcer la cooperation des pays Africains avec les grandes Universites Americaines,particulierement dans les domaines des finances et des technologies dans le cadre des relations tri-laterals(Union Africaine/Etat Americain/Universites Americaines ; 2)proceder a la reforme de l’enseignement superieur, particulierement en Management et en technologies y compris la medicine pour des pays Africains. 3)Les pays Africains n’ont pas besoin d’intermediaires pour entretenir avec les USA des rapports directs afin d’apporter des solutions valables a certains domaines strategiques de l’Afrique.Les USA sont les leaders du monde libre et la premiere puissance du monde.Les grandes entreprises multinationales Americaines sont les seules acteurs de certains secteurs economiques.Elles avaient commence des pourparlers avec l’Afrique en 1969 avec “Business International”.A la fin de la rencontre d’Addis Abeba en 1969 ,les CEO Americains ont promu de revenir dans cinq ans.Ils ne sont jamais revenues.Le President Obama pourrait jouer un role irremplacable dans le retablissement des relations avec ces transnationales.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here