Cette femme maire du Nord-Mali qui lance un SOS à Barack Obama

36 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Oumou Sall Seck

«Comment le gouvernement des États-Unis réagirait-il si une partie considérable de son territoire était occupée par des terroristes et des trafiquants de drogue qui violent les femmes et les forcent à se marier?»

C’est l’une des questions, volontairement provocante, que pose Oumou Sall Seck dans une tribune signée au New York Times le 28 décembre. Cette femme politique, ancienne maire de la petite ville de Goundam dans le Nord-Mali, lance un appel aux autorités américaines pour qu’elles aident le pays sahélien à sortir de la crise.

Dans sa tribune, intitulée «Sauvez le Mali avant qu’il ne soit trop tard», elle tente ainsi de sensibiliser les Américains à une cause qui, somme toute, reste assez peu connue outre atlantique. Pour ce faire, elle explique comment elle a dû quitter le nord du Mali pour fuir le contrôle des djihadistes.

«En 2004, je suis devenue la première femme à être élue maire d’une ville dans le nord du Mali (…) J’ai pourtant été obligée de fuir cette ville tôt en 2012 lorsque les djihadistes et les séparatistes en ont pris le contrôle. Goundam, comme d’autres villes du Nord, a sombré dans le chaos total: il n’y a plus de gouvernement, pas d’écoles, pas de bibliothèques, pas d’électricité et pas de liberté pour les citoyens» explique-t-elle.

Pour bien faire comprendre les enjeux actuels de la crise malienne, Oumou Sall Seck n’hésite pas à remonter dans le temps, et à raconter comment se déroulait la vie avant la prise de contrôle du nord par les groupes armés, en avril 2012.

Si, selon elle, il n’était «pas facile» d’être une femme maire «dans cette région ultraconservatrice», les choses allaient plutôt bien avant la crise. «Même si l’économie était lente à décoller, on progressait. Maintenant tout est en ruine» accuse-t-elle.

D’où son appel lancé directement à Barack Obama, à la communauté internationale, à l’Union Européenne et à la Cédéao (Communauté Economique de Etats d’Afrique de l’Ouest) pour «récupérer immédiatement le nord du Mali aux extrémistes violents».

Et pour tenter de convaincre un peu plus le lecteur, Oumou Sall Seck exprime l’idée selon laquelle «le président Obama ne doit pas laisser le nord du Mali devenir un foyer de terroristes et de trafiquants de drogue qui sont un danger pour le monde entier».

slateafrique.com / 31/12/2012

36 Réactions à Cette femme maire du Nord-Mali qui lance un SOS à Barack Obama

  1. joseph.kalde

    le probleme c est que les USA ne peuvent pas etre partout, politiquement et surtout FINANCIEREMENT parlant. il ya tellment de point chauds sur la terre et il ne peuvent pas etre sur tout les fronts.ils ont depensés des milliards en IRAK EN AFGANISTANT et aussi des sommes collossales pour avoir BEN LADEN et à mon avis maintenant ils veulent se reposer afin de renflouer les caisses

  2. tiefari

    Ils s’en foutent les americain,car il n’y pas des petrol au mali,si ils avait des interet au mali ca fait long temps qu’ils aurai eté là

  3. Kabading

    Nos organisations sous regionales doivent avoir dans les textes des gardes fou qui éviteront les mauvaises élections et confiscations de pouvoir source de ces situations dramatiques que vivents nos pauvres parents.
    Pour éviter par exemple la mobilisation des pays d’Afrique centrale pour contrer les rebeles aujourd’hui en centre Afrique,ils devaient dire au president de ne pas toucher à la constitution et organiser des élections credibles.
    Tout le problème de l’Afrique se situe à ce niveau.
    Le devoir d’ingerance doit prevaloir dans nos organisations sous regionales et regionales.
    Nous remercions notre soeur pour avoir dit ce que tous les maliens pensent aujourd’hui.

  4. Boua1

    j’aime sa politique il veut que l’Afrique se prenne en charge, il ne veut pas de l’ingerance donc c’est à l’armée Malienne de faire la guerre

  5. malidengnouma

    Pour le moment, OBAMA ne pense qu,a sa famille et au fauteuil Presidenciel .IL ne pense meme pas a ses freres Africains qui sont entrain de mourir de froid ou de chaleur ds le desert,des bebes,des personnes agees ,des femmes en ceinte etc…En plus de tous ces problemes,il sanctionne le MALI.Nous sommes sous la protection du bon DIEU qui,est le plus grand protecteur.OUI suis d,accord K le Probleme du Nord concerne le MALI dans le present;Et beaucoup d,autres pays ds le future.Que L,an 2013 soit une annee de paix pour le Mali,et pour tous ceux ki partagent notre peine AMMEN

  6. Bamakèba

    Le drame du Mali est que jusqu’ici, on a l’impression que nos dirigeants sont désemparés au point d’aller demander les avis, les conseils et même de l’aide aux commanditaires des malheurs de notre pays.Le pays ne peut pas s’en sortir avec une telle politique… Le problème avec les États-Unis d’Amérique c’est que, on l’impression que leurs Chefs ne connaissent pas bien l’Afrique Noir surtout Francophone… Puisque ce continent est divisé entre <> d’influence Britannique, Française, Portugaise… ect ect ect. C’est à dire des chasses gardées des uns et des autres. Même si l’Amérique veut aider le Mali… le pourrait-il…?

    • malidengnouma

      je vous en pris ,quelle est l,origine des noirs d,Amerique et d,engleterre.Comment sont ils alles ds ces continents ?Ces pas ces blancs becs ki sont venus les enchainer d,une facon hunnimain pour les deporter. L,il de GORE au senegal tout pret est l,un des points d,embarquement.Ce geste ne doit pas reste impuni

  7. BONNE ET HEUREUSE ANNEE A TOI. JE T’AI ECOUTE SUR RFI ET MERCI POUR TON COURAGE. NOUS SOUTENONS TON NOBLE COMBAT.