Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation au Mali : Répliques de Dr ANASSER AG RHISSA à un changement du processus et de méthode du projet d’accord

65
Dr ANASSER AG RHISSA, Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
Dr ANASSER AG RHISSA, Expert TIC, Gouvernance et Sécurité

Dr ANASSER AG RHISSA, Expert TIC, Gouvernance et Sécurité

 

 

Lettre ouverte au Président, aux Maliens et aux Partenaires

 

 

Excellence Monsieur le Président de la République du Mali,

Excellence Monsieur le Secrétaire Général de l’ONU.

Excellence Monsieur le représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU au Mali, Chef de la MINUSMA,

Excellence Monsieur le Chef de la File de la médiation,

Excellence Mesdames et Messieurs les représentants des partenaires du Mali,

Excellences Messieurs les médiateurs pour la crise Malienne,

Excellences Messieurs les facilitateurs pour la crise Malienne,

Excellence Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale du Mali,

Excellence Monsieur le Premier Ministre du Mali,

Excellences Mesdames et Messieurs les Ministres,

Excellence Monsieur le Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Mali, chef de la délégation Malienne aux pourparlers inclusifs,

Excellence Monsieur le Haut représentant du Président Malien dans les pourparlers inclusifs inter-Maliens,

Excellence Monsieur le Ministre de la réconciliation nationale,

Excellence Monsieur le Ministre de la défense et des anciens combattants du Mali,

Excellence Monsieur le Ministre de la sécurité et de la protection civile,

Excellence Monsieur le ministre de la communication, de l’économie numérique et de l’information du Mali, Porte-parole du gouvernement,

Mesdames et Messieurs les participants aux pourparlers inclusifs inter-Maliens,

Chers frères et sœurs Maliens,

 

Après huit mois d’un intense travail dans le cadre des pourparlers inclusifs inter-Maliens d’Alger pour la paix et la réconciliation au Mali, sous la conduite d’une médiation internationale avec comme chef de file l’Algérie, un accord de paix a été paraphé le premier mars 2015 par le Gouvernement Malien et une partie (les groupes de la plateforme) des parties prenantes Maliennes.

 

Une autre partie, la coordination des mouvements de l’azawad, n’a pas paraphé cet accord malgré les conseils de plusieurs acteurs nationaux et internationaux.

 

Elle invoque comme raison que l’accord ne prend pas en compte ses aspirations et celles de sa base. Ces dernières sont issues de l’atelier qu’elle a organisé, à Kidal, du 12 au16 mars 2015.

 

Des critiques ont été émises par certains acteurs nationaux (de l’opposition et de la société civile) et internationaux sur le projet d’accord d’Alger.

 

Les différentes critiques sont essentiellement tournées vers le fait que l’accord tend à favoriser et à organiser l’autonomie des régions du nord du Mali dans le cadre de la fédération ou de la confédération ou de l’indépendance.

 

L’opposition Malienne souligne l’absence dramatique de toute vision  refondatrice des institutions et de leur fonctionnement. Elle appelle le Mali à reprendre le processus de sortie de crise et à s’engager sur le chemin d’un véritable dialogue inter-malien.

 

Comme ces critiques s’entrecoupent avec celles du consultant et enseignant de Sciences Po Paris, Joseph Brunet-Jailly, qui s’est d’ailleurs basé sur ces dernières et celles de la presse pour faire son analyse, nous apportons nos répliques à l’analyse et aux critiques qui ont été faits de cet accord par ce dernier et publiées, sur le Républicain Mali, sous forme d’un premier article publié le 15 Avril 2015 et d’un deuxième article publié le 30 Avril 2015.

 

Nous le remercions pour ses articles malgré le fait que la majorité de ses critiques ne sont pas fondées.

 

Certaines incohérences apparaissent dans ses articles, c’est ainsi qu’il reconnait, dans son deuxième article, que la signature de l’accord d’Alger ne sera pas une étape vaine si elle autorise l’organisation d’une conférence d’entente nationale (ce qui est prévu dans le projet d’accord) en l’étendant à toutes les composantes de la nation. Or, il préconise d’abandonner Alger et changer de processus de sortie de crise et de méthode.

 

Le premier article du consultant, Joseph Brunet-Jailly, publié le 15 avril 2015, est intitulé « l’accord, en évitant les mots pour le dire, organise l’autonomie et l’indépendance des régions du nord du Mali ».

 

Le deuxième article porte principalement sur un résumé de quelques éléments du premier et va dans le même sens que l’opposition en demandant au Mali de reprendre le processus de sortie de crise et à s’engager sur le chemin d’un véritable dialogue inter-malien.

 

Finalement, ce consultant et  enseignant se comporte comme un porte-parole de l’opposition Malienne comme le disent certains.

 

J’ai répondu aux critiques consignées dans les deux articles précédents ainsi qu’à celles de l’opposition et de la CMA (Coordination des Mouvements de l’Azawad).

 

Mes répliques à ce deuxième article, essentiellement basé sur la demande de l’opposition, constituent l’essentiel de cette lettre ouverte.

 

  1. Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation au Mali : Répliques de Dr ANASSER AG RHISSA aux critiques relatives au projet d’accord

 

Le premier article du consultant, Joseph Brunet-Jailly, publié le 15 avril 2015, est intitulé « l’accord, en évitant les mots pour le dire, organise l’autonomie et l’indépendance des régions du nord du Mali ».

 

En réponse aux critiques consignées dans cet article, j’ai publié, le 16 avril 2015, sur plusieurs médias, une première lettre ouverte en ligne intitulée : Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation au Mali : Répliques de Dr ANASSER AG RHISSA aux critiques relatives au projet d’accord.

 

Dans cette lettre ouverte adressée au Président du Mali, aux Maliens et aux Partenaires, j’ai montré que la plupart de ces critiques sont infondées et que les aspirations de la coordination des mouvements de l’azawad sont incompatibles avec le projet d’accord au risque de le remettre en cause complètement.

 

Vous trouverez, ci-dessous, l’adresse internet pour accéder à mes répliques :

 

http://www.maliweb.net/contributions/accord-dalger-pour-la-paix-et-la-reconciliation-au-mali-repliques-de-dr-anasser-ag-rhissa-aux-critiques-relatives-au-projet-daccord-916982.html

 

  1. Mes répliques aux critiques du deuxième article et de l’opposition

 

Les critiques du consultant Joseph Brunet-Jailly sont : Oublier Alger et, comme le dit l’opposition, demander au Mali de reprendre le processus de sortie de crise et à s’engager sur le chemin d’un véritable dialogue inter-malien.

 

Mes répliques à ces critiques se trouvent ci-dessous :

 

2.1. Oublier Alger et demander au Mali de reprendre le processus de sortie de crise

 

Cher consultant, c’est incroyable, sans analyse fine avec des critères, de demander à la communauté internationale (médiation, facilitateurs, …) et nationale (gouvernement Malien et parties prenantes Maliennes) :

 

– d’abandonner huit mois de travaux dédiés aux pourparlers inclusifs inter-Maliens d’Alger pour la conception du projet d’accord d’Alger, multipartenaires, pour la paix et la réconciliation au Mali,

 

– de décevoir, ainsi, des millions de Maliens qui attendent de voir la fin de cette crise qui n’a que trop duré et qui attendent un impact de ce projet d’accord sur leur sécurité, la paix dans la région, le développement de leurs régions, de leur pays, sur la réconciliation mais aussi sur leur vie tout simplement.

 

En effet, oublier Alger, c’est oublier tous ces aspects.

 

Vous critiquez beaucoup la médiation, en oubliant qu’elle est constituée d’un ensemble de pays et d’institutions.

 

Si vous pensez que certains de ses membres veulent coûte que coûte « acheter la paix » et d’autres sont partiaux, ce n’est sûrement pas le cas de tous.

 

Contrairement à ce que vous dites, les Maliens ont participé en grand nombre à travers les pourparlers inclusifs inter-Maliens ou les tables rondes et ateliers pour amender les préaccords et ont été sensibilisés sur le projet d’accord d’Alger.

 

Pour la quasi-totalité des Maliennes et des Maliens, l’insécurité grandissante au Mali est due au fait que ce projet n’a pas été paraphé et signé par toutes les parties prenantes ou la majorité d’entre elles.

 

Alors, la signature de ce projet d’accord par toutes les parties prenantes ou même la majorité sera gage d’un espoir comme l’est, dans une moindre mesure, le cessez-le-feu même s’il n’est pas toujours respecté ces derniers temps.

 

Attention, décevoir brutalement l’espoir de tout un peuple est analogue au fait de provoquer un suicide pour un bon nombre de citoyens et d’acteurs, n’allons pas dans ce sens.

 

C’est cela qui est suicidaire pour un pays et non la généralisation de la régionalisation comme vous le dites.

 

Cette dernière créera des assemblées régionales, ainsi le pouvoir législatif sera plus proche des citoyens et de leurs préoccupations. En effet, les conseillers régionaux et le Président de l’assemblée régionale seront élus à base de programmes politique par les citoyens des régions.

Ainsi, les députés seront plus proches de leurs électeurs comme vous le souhaitez.

 

Sachez que le Mali tient aujourd’hui au projet d’accord d’Alger surtout qu’il présente un bon cadre et sa mise en œuvre, avec l’implication de TOUS, pourra corriger certaines imperfections.

 

Le projet d’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation au Mali n’est pas l’idéal car il est issu de COMPROMIS entre plusieurs parties prenantes, donc, ne peut être équidistant des aspirations de ces dernières.

Il se repose sur un bon cadre défini à partir d’une feuille de route soigneusement étudiée.

 

Etant issu de compromis, un comité international de suivi de l’accord, intégrant des Maliens, le supervisera et l’évaluera pour s’assurer constamment de sa conformité avec les besoins exprimés par les parties prenantes et les populations de base.
Son bon cadre et le suivi qui en sera fait font que ce projet d’accord répondra aux besoins exprimés en termes de sécurité, défense, développement, réconciliation, justice, intégrité territoriale, laïcité, etc.
C’est pourquoi, les Maliennes et les Maliens ont intérêt, contrairement à ce que vous dites, à s’unir autour de ce projet d’accord pour le bonheur de TOUS, pour la paix et pour la réconciliation au Mali.

 

Ce projet d’accord met en avant la régionalisation dans le cadre de la décentralisation poussée et rejette la fédération et l’indépendance.

 

Cette régionalisation permet la libre administration des régions (autonomie dans le cadre de la régionalisation) en plaçant les citoyens au centre de leurs gouvernances et gestions.

 

Contrairement à ce que vous dites, ce projet d’accord évitera la guerre civile à travers cette régionalisation et le développement équilibré de toutes les régions.

 

C’est ainsi, qu’Il est hors des questions d’abandonner Alger et de reprendre le processus de sortie de crise à zéro.

 

2.2. S’engager sur le chemin d’un véritable dialogue inter-Maliens

 

Sans vouloir reprendre le processus achevé à Alger, il serait intéressant de poursuivre les pourparlers inclusifs inter-Maliens sous forme d’un dialogue intra et intercommunautaires pour impulser et renforcer la culture du vivre ensemble et de la paix et pour favoriser la réconciliation nationale.

 

Ce qui aidera, entre autres, à organiser la conférence d’entente nationale dont il est question dans le projet d’accord d’Alger.

 

De tels pourparlers inclusifs inter-Maliens et une telle  conférence doivent utiliser une méthodologie inclusive.

 

2.2.1. Feuille de route consensuelle et méthodologies inclusives pour des pourparlers plus inclusifs

 

Nécessité d’une méthodologie et feuille de route consensuelle

 

Certains, comme le consultant Joseph Brunet-Jailly, pensent que le changement de médiateurs va solutionner durablement la crise au Mali.

 

Le changement de médiateurs pour la crise Malienne ne changera pas grand-chose à la situation au Mali si un changement de méthode (méthodologie) n’est pas appliqué.
Les rôles des médiateurs est de rendre fluide les échanges et éviter les blocages tout en rappelant ce qui s’est/s’était passé pour ne pas tomber dans les erreurs passées.

 

Une METHODOLOGIE inclusive s’impose pour gérer la décentralisation, dans les régions, du dialogue inclusif.

 

La feuille de route, définissant le cadre et intégrant la vision,  des pourparlers inclusifs inter-Maliens doit s’appuyer sur une telle méthodologie inclusive.
Deux types de méthodologies inclusives sont possibles :

 

  • Celle adoptée par la médiation, qui va des niveaux gouvernance à la base, dite souvent méthode top-down (global au local), à travers plusieurs versions de pré-accords qui devront être amendés par la base avant d’être validés par la médiation après échange en plénière avec les parties prenantes ;

 

  • Celle que proposent le consultant Joseph Brunet-Jailly et l’opposition Malienne, qui va de la base aux niveaux gouvernance, dite méthode bottom-up (local au global).

J’avais proposé une méthodologie inclusive qui combine les deux approches.

 

La feuille de route consensuelle sur laquelle les parties prenantes s’étaient entendues  pouvait utiliser une de ces méthodologies inclusives pour rendre les pourparlers, inter-Maliens, plus inclusifs.

 

Scientifiquement parlant, les deux types de méthodes ou méthodologies se sont toujours opposées et on n’a jamais pu déterminer laquelle est meilleure que l’autre, tout dépend de la problématique à traiter et des critères à prendre en compte.

 

En fait, les deux méthodes se valent.

 

Dans le cas des pourparlers inclusifs inter-Maliens d’Alger, la médiation internationale a choisi la première méthode et laisse libre cours, après la signature de l’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation au Mali, à la conférence d’entente nationale de choisir la méthodologie idoine.

 

Je trouve que ce choix, fait par la médiation internationale dans le cadre de ces pourparlers inclusifs inter-Maliens, est pertinent d’autant plus :

 

  • Qu’il abrège les souffrances des populations Maliennes, au nord et dans tout le pays, en aboutissant plus rapidement à une solution viable pour la paix et la réconciliation au Mali.

 

  • Qu’il permet d’éviter les blocages sur des problèmes qui demandent une validation d’un nombre significatif de Maliens, comme le fait de savoir si l’entité regroupant les trois régions du nord du Mali, que certains appellent Azawad, devra être considérée comme une entité géographique, politique et juridique.

 

  • Qu’à travers une inclusivité plus grande, de décentraliser le débat national dans les régions à travers cette conférence d’entente nationale.

 

  • Qu’il permet aussi de ramener, comme le propose le consultant Joseph Brunet-Jailly, comme le propose l’opposition, comme je le proposais et comme je le propose, de ramener, à travers cette conférence d’entente nationale, les pourparlers inclusifs inter-Maliens au Mali.

 

Ce qui n’exclut pas d’avoir des médiateurs internationaux en plus des médiateurs nationaux.

 

2.2.2. Ma proposition de Méthodologie inclusive

 

  1. Processus inclusif avec des ramifications régionales

 

Le changement de méthodologie exige que tout le processus de négociation et de dialogue, à base de conférences de compromis, se passe principalement au Mali et il doit être inclusif c’est-à-dire INTÉGRER les représentants de TOUTES les communautés de TOUTES les régions du Mali, PAS SEULEMENT CELLES DU NORD.
Des ramifications régionales de ces conférences de compromis doivent être créées.

J’avais adressé en ligne, le 19 juillet 2014, au Président Malien, aux Maliens et aux partenaires et à la médiation une lettre ouverte pour proposer une méthodologie inclusive pour des négociations réellement inclusives.

 

Pour moi, les pourparlers inclusifs devraient se dérouler sous forme de conférences de compromis, ayant des ramifications dans TOUTES les régions, et intégrant des représentants de TOUTES les communautés du Mali, PAS SEULEMENT CELLES DU NORD MALI.
Compte-tenu de la nécessité des pourparlers au niveau régional, la parallélisation pourrait être utilisée.

Par la suite, il faudrait fédérer les consensus issus des différentes régions.


Il faudrait choisir un responsable des médiateurs issu d’un panel de médiateurs avec comme adjoint au moins un facilitateur.
Pour chaque région, il faudrait aussi choisir un responsable de la médiation issu de ce panel avec comme adjoint au moins un facilitateur.

 

Une organisation stricte doit être mise en œuvre avec des synchronisations régulières.

 

  1. Détails de la méthodologie inclusive

 

Négocier et dialoguer pour éviter, autant que possible, la guerre civile
Tous les Maliens n’acceptant pas le terrorisme doivent accepter les négociations et le dialogue pour éviter, aux régions du nord et au Mali, une guerre civile, avec ses conséquences désastreuses.
Ces négociations doivent utiliser des conférences de compromis.
Pertinence des conférences de compromis
D’un point de vue scientifique, une conférence de compromis ouverte à tous les Maliens, par son aspect aléatoire car tout Malien peut y participer, donne en général des résultats efficaces et pertinents, en ce sens qu’elle installe la confiance et prend en compte les vrais besoins des citoyens de base auxquels elle est ouverte ainsi que la durabilité sans oublier la solidarité entre les citoyens du pays et entre générations.
De ce fait, elle aide à l’unité et à la réconciliation, de façon durable, entre Collectivités
Territoriales, entre communautés, entre citoyens et permet une sortie de crise honorable pour tous, sans guerre civile, avec le bonheur pour tous d’avoir été utiles en ayant participé à sa résolution.
Approche globale pour établir les compromis
Pour établir les compromis, une approche globale, composée d’une approche descendante (du global au local) suivie d’une approche ascendante (du local au global), est nécessaire.
Au début, par une approche descendante (du global au local), on définit l’objectif de la conférence globale de compromis qui est ouverte à tous les Maliens n’acceptant pas le terrorisme.

 

L’objectif est de définir la vision partagée du devenir (futur) du Mali en partant des besoins et des revendications jugés pertinents par la majorité, voire la totalité des participants, en axant la réflexion sur le développement durable et équitable, l’intégration équitable des communautés et des citoyens dans un cadre démocratique et décentralisé.
Des responsables des rencontres régionales (sous-national et local) de compromis
seront désignés lors de cette conférence globale de compromis.
Avec l’approche ascendante, les besoins et revendications pertinents sont remontés
au niveau global à travers des rencontres régionales de compromis, qui sont des conférences de compromis au niveau régional.

 

Elles auront lieu dans les différentes régions sous la direction des responsables des rencontres régionales de compromis et sous la sécurisation par les FDS (Forces de Défense et Sécurité) Maliennes et des parties du contingent renfort de la MINUSMA dédiées à ces régions.
Elles recenseront les besoins et les revendications au niveau de ces régions (niveaux sous-national et local).
Le bilan final des résultats issus de ces rencontres régionales de compromis sera fait
lors de la dernière conférence globale de compromis. Des représentants de toutes
les rencontres régionales de compromis y assisteront.

 

Les compromis et l’harmonisation, entre les différents niveaux, des besoins et des revendications, ainsi que ceux des objectifs se feront à ce niveau global.
Par de telles approches descendante (du global au local) et ascendante (du niveau
local au global), les résultats seront significatifs, harmonisés et pertinents.
Ils intègreront tous les niveaux (local, sous-national et national) et comprendront tous les besoins et revendications jugés pertinents par les conférences de compromis, donc, par les Maliens.
Un ordonnancement et une planification de ces besoins et revendications doivent être faits en tenant compte des priorités et des objectifs.

 

  1. Quelle(s) stratégie (s) pour la réconciliation nationale et le développement durable au Mali ?

 

LA SEULE STRATÉGIE EFFICACE, c’est le développement durable équilibré et équitable de toutes les régions du Mali dans un cadre démocratique, décentralisé et sécurisé, ainsi que l’intégration équitable des communautés dans ces régions et dans le pays en donnant la priorité à celles qui sont en retard (discrimination positive).

 

LA SOLIDARITÉ ET LA MUTUALISATION (mise en commun des ressources) doivent éviter que des citoyens soient exclus ou discriminés.

 

La BONNE GOUVERNANCE DE LA RÉGIONALISATION DANS LE CADRE DE LA DÉCENTRALISATION développera les régions en tenant compte de leurs spécificités dans le cadre d’un développement endogène utilisant, autant que possible, les ressources locales.

 

Les gouvernances au niveau des collectivités, régions, cercles, arrondissements et communes, doivent être responsabilisées.

 

Elles s’intégreront à la GOUVERNANCE NATIONALE et coopéreront efficacement pour la BONNE GOUVERNANCE du Mali dans l’unité.

 

  1. Conclusion

 

Pour aboutir à une paix, une sécurité, l’unité et le développement durables au Mali et pour générer le bien-être aux Maliens, il est indispensable que :

 

(1) tous les Maliens ou leurs représentants participent réellement et sérieusement au processus de dialogue et de réconciliation.

 

(2) soit utilisée la SEULE STRATÉGIE EFFICACE, qui est le développement durable équilibré et équitable de toutes les régions du Mali dans un cadre démocratique, décentralisé et sécurisé, ainsi que l’intégration équitable des communautés dans ces régions et dans le pays en donnant la priorité à celles qui sont en retard (discrimination positive).

 

(3) une justice impartiale et la non impunité soient mises en avant,

 

(4) un bon partage de tâches et une excellente synchronisation se fassent entre entités et les acteurs du processus de réconciliation et

 

(5) la médiation entre les parties prenantes soit impartiale.
Rendons les pourparlers, inter-Maliens, plus inclusifs en y intégrant des représentants de toutes les communautés de toutes les régions du Mali.

 

A travers la mise en œuvre d’une méthodologie inclusive pour aboutir à des pourparlers plus inclusifs et d’une approche globale associant sécurité, paix et développement, associant tous les partenaires, les médiateurs et facilitateurs, on arrivera au bout de ce tunnel, qu’est la crise Malienne, et ses répercussions dans la zone sahel.

 

Faisons revenir l’espoir et la cohésion en développant un élan national, indépendamment des bords politiques, autour de ce projet d’accord d’Alger et en bâtissant la paix et la sécurité durables dans un Mali Un et Indivisible sans fédération.

 

Un comité national, avec des ramifications régionales, doit être créé pour supporter et impulser cet élan.

 

  1. Contact

 

Dr ANASSER AG RHISSA

Expert TIC, Gouvernance et Sécurité

E-mail : Webanassane@yahoo.com

TEL (00223) 78 73 14 61

PARTAGER

65 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir Dr ANASSER AG RHISSA, Il faut éviter d’être trop présent sur le net et essayer de répondre à toutes les publications vous concernant. Moi personnellement depuis le coup d’état j’ai essayé de vous suivre mais j’ai arrêté car vous répondez à tout et vous êtes trop long dans vos publications. Ça donne l’impression que vous cherchez à vous faire voir et exposer vos connaissances intellectuelles. Les longs discours ou rapports ou publications sont typiquement de la culture Française. Si vous pouvez essayez de vous résumer un peu, peut être vos publications seront lues en tout cas par moi. Sinon j’ai du mal à lire vos longues publications. c’est juste mon point de vue
    Bien à toi et merci pour tes efforts intellectuels

    • Le Dr. aime trop polémiquer. moi si j’ai un conseil à lui donner c’est de choisir comme remède le silence à certaines répliques de ses publications. Aussi, il donne l’impression d’une personne imbue de sa personne en quête de poste ministériel ou que sais-je!

      • Bonjour,
        Merci Le Véridique de votre contribution qui pourrait être véridique si vous ne dites pas que j’aime polémiquer.

        Merci de reconnaître mes efforts intellectuels.

        En fait, je ne polémique pas mais je réponds simplement aux frères et sœurs qui prennent leur temps pour m’écrire et auxquels je réponds : c’est la moindre des choses.

        C’est aussi cela qui me pousse à vous répondre.

        Merci de votre remarque concernant la longueur de mes publications, sachez que je prends le temps de les écrire en les structurant en chapitres qui se lisent aisément avec un résumé au début.

        Sachez que si à chaque fois que j’écris une lettre ouverte je reçois un poste de ministre, j’en aurai déjà eu des centaines.

        C’est un devoir patriotique d’apporter ce qu’on peut à son pays, de le servir.

        Naturellement, je suis prêt à servir mon pays du mieux que je peux, j’espère que c’est aussi votre cas.

        Pour l’instant, le devoir patriotique nous amène tous, indépendamment des bords politiques, à nous retrouver autour de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali et à le mettre TOUS en oeuvre pour le bien-être des Maliens.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
        TEL 78 73 14 61

  2. Quoi qu’on en dise tout se complete et s’harmonise.discutons en en bon enfant pour la cause du pays . Chacun peut être mince mais la somme peu faire tâche d’huile.la contribution proposé par le docteur n’est pas mauvaise.
    Et nous autres quoi nous avons de concret a proposé?il faut plutôt tirer parti de celle qui s’offres et qui permet d’avancer.
    le mali actuel a besoin des gens comme docteur qui saavent d’experience la somme d’efforts de patience et obstination qu’il faut utiliser pour arracher la moindre mesure à des gens qui tâtillonnes lointaines et hostiles.
    svp ne gauchisons pas ses mots .l’art de feindre ne pas écouté la souffrance de la population {idée contre expert}.
    les hommes ne peuvent rien construire de durable sans les institutions.pour cela il faut une sécurité àla population qui sans elle les * institutions*.n’auront pas de forme.il faut ds hommes pour animer.
    c’est aussi oublier que dans la polique comme dans la vie être tout où rien n’existe pas .faisons ” orthodoxisme” toujour négocié .
    car le diable au paroxysme avec la couverture *denommée (islam) *
    si dorénavant le peuple opte:” homme qu’il faut à la placequ’il mérite”
    tout en donnant leplein pouvoir à la justice.. le grand { mali } en sortira la tête haute .bien écouté son prochain est preuve de dignité..permettre, la libre expressoin .est uneavancée dans la democratie.merci…
    chapeau anasser ag.
    abbr

    • Bonjour,
      Merci Malickdewere pour votre sagesse, de votre pragmatisme et du fait de croire à l’intelligence collective.

      Merci de trouver ma contribution pertinente et mon expérience idoine pour apporter des solutions durables à la crise.

      Merci aux très nombreux internautes qui supportent, comme vous, cette lettre ouverte constituée de mes répliques aux critiques relatives au projet d’accord d’Alger, sur les aspects de changements du processus de sortie de crise et de méthode.

      Vous supportez la vérité. Ce qui vous honorent.

      Vous avez raison, il faut des institutions fortes et des ressources humaines adaptées pour les animer et les gouverner.

      La sécurité et la paix sont indispensables pour la quiétude de TOUS, pour construire ces institutions, pour protéger les populations et pour le développement durable du Mali et de ses régions.

      Ce projet d’accord d’Alger contribue à installer, de façon durable et dans l’unité, cette sécurité et cette paix, dans un Mali Un et Indivisible sans fédération.

      Impliquons-nous TOUS, indépendamment des bords politiques, pour sa mise en oeuvre.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
      E-mail: Webanassane@yahoo.com
      TEL 78 73 14 61

  3. Bonjour,
    Merci pour tous ceux qui ont fait des propositions pour aider à la résolution de cette crise et pour contribuer à établir la vérité sur l’utilité pour les Maliens du projet d’accord d’Alger.

    Comme Joseph Brunet-Jailly l’a dit lui même, il est parti de l’analyse de l’opposition et de la presse pour aboutir finalement au même résultat (la même analyse).

    Toutes ses critiques sont les mêmes que celles de l’opposition.

    Ses articles sont aussi édités en premier dans les journaux de l’opposition.

    Peu importe, il développe les mêmes critiques que l’opposition.

    De mon côté, je suis patriote Malien de la société civile.

    Mes seules motivations, c’est d’établir la vérité et de contribuer à la paix et à la réconciliation nationale.

    L’ESSENTIEL POUR NOUS, AUJOURD’HUI, C’EST DE METTRE EN LUMIÈRE LA VÉRITÉ.

    Une réplique a pour but de contribuer à établir la vérité sur l’utilité de l’accord d’Alger pour les Maliens (impact positif sur la paix, sur la sécurité, sur la réconciliation, sur la justice, sur le développement, sur les institutions, …, sur leur vie en général).

    Il y a deux tendances, les pro-accord et les autres (émettant des critiques contre l’accord d’Alger).

    Etant des frères et sœurs de la même famille Malienne, nous ne sommes pas en guerre entre nous, mais en quête de cette vérité pour le bien-être des Maliens.

    Dès qu’on avance un argument ou une critique, les uns et les autres se rangeront du côté de la vérité en leur âme et conscience.

    Devant tous mettre le Mali avant toute considération, les Maliens s’uniront sur la base de cette vérité autour de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

    Aujourd’hui, une dynamique est enclenchée pour l’union autour de cet accord pour la paix et la réconciliation au Mali qui sera signé le 15 Mai 2015 à Bamako.

    Il est important d’organiser, comme semble le proposer Juste, un débat sur l’ORTM et/ou Africable, pour aider à la compréhension du projet d’accord d’Alger.

    J’avais souhaité un débat avec plusieurs débatteurs, de l’opposition, de la majorité, de la société civile avec la participation d’experts étrangers.

    Je suis prêt à participer en tant qu’un de ses débatteurs.

    Notre ami, consultant Joseph Brunet-Jailly, pourra être invité en tant qu’expert étranger.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    E-mail: Webanassane@yahoo.com
    TEL 78 73 14 61

  4. Monsieur Anasser garde le sang froid malgré vos tacles à la gorge :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Merci Dr pour votre contribution, votre chauvinisme est à saluer et je pense que vous feriez un bon diplomate.

    Vous au moins, vous nous apportez des solutions, vous n’êtes pas comme la plupart des internautes ici, qui ne font que critiquer, critiquer et rien que critiquer sans chercher à apporter de solutions concretes. J’ai remarqué que certains s’en sont pris même à vos parents et vous leur avez tout simplement montré que vous avez été elevés différemment. Je vous admire.

    Encore une fois, merci et bonne continuation 😀

    • Un autre blablateur, qui ne reflechit que par le coeur du Dr Anasser, souviens-toi que c’est le Dr qui nous a parle de la vie de son pere et de ce qu’il faisait avec les goumiers et personne ne dit qu’il ne parle pas mais la legerite avec laquelle il parle est le souci majeur pour nous tous. Si des maliens ont pris des armes pour se faire entendre c’est tres serieux et il faut aller a la racine de la maladie et pas ne pas traiter les sypmtomes, tu peux envoyer le Dr comme diplomate n’importe ou mais il sera personne non grata en 48 heures, car il n’est pas profond.

      • Bonjour,
        Merci Kinguiranke de votre message.

        Votre attitude est inquiétante d’autant plus que :

        – vous m’insultez et vous insultez mon père que vous ne connaissez même pas (le peu que vous connaissez de lui à travers ma lettre ouverte n’est pas suffisant pour dire ce que vous voulez de lui) : je vous engage à arrêter de suite et à vous excusez,

        – vous pensez connaitre les causes des problèmes du Mali sans jamais proposer des solutions.

        Je vous rappelle que, contrairement à vous dont je n’ai jamais vu des propositions, j’ai écrit plusieurs lettres ouvertes où j’ai fait le diagnostic de la situation du Mali et j’ai décrit ces causes profondes des différentes rebellions avec même des aperçus historiques.

        Calmez-vous, les maux du Mali sont connus mais les solutions, c’est à nous TOUS, pas seulement les dirigeants de les chercher.

        C’est pourquoi, les pourparlers d’Alger ont été organisés pour aboutir, aujourd’hui, au projet d’Accord d’Alger pour la paix et pour la réconciliation.

        Ce n’est pas l’idéal mais c’est à nous TOUS, à travers une alliance pour sa mise en oeuvre, indépendamment des partis politiques, de nous impliquer pour qu’il réponde aux besoins des Maliens.

        Ne restez pas sur la défensive pour dire demain qu’il ne répond pas aux besoins, joignez-vous à TOUS les Maliens pour qu’il soit une réussite.

        IBK ou pas, ce projet sera mis en oeuvre alors contribuons TOUS à sa réussite pour la bien-être des MALIENS, pour la paix et pour leur sécurité dans un Mali Un et Indivisible SANS fédération.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
        TEL 78 73 14 61

    • Le Docteur a été bien élevé mais toi tu es une colombe de la guerre pas de la paix !! 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

      • Bonjour,
        Merci Yugubané et La Colombe de vos commentaires et de vos supports.

        Merci Yugubané de trouver que je suis une colombe de la paix.

        Merci La Colombe de m’admirer et de trouver que je ferai un bon diplomate.

        Surtout, être diplomate de la paix est honorifique pour l’impact de la fonction sur le bonheur des gens et sur la quiétude générale.

        Sachez, Yugubané et La Colombe, que vous êtes, tous les deux des colombes de la paix.

        Parce que quiconque supporte la vérité, apporte la concorde et devient un des ciments de la paix.

        Supportons la vérité et cultivons la paix.

        Les Maliens doivent établir la vérité sur l’utilité du projet d’accord d’Alger pour leur bien-être, pour la paix et pour la réconciliation nationale.

        Mes répliques aux critiques relatives à ce projet d’accord contribuent à établir cette vérité.

        Chacun(e) doit supporter cette vérité et devenir, comme vous, une colombe de la paix, indépendamment des bords politiques.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
        E-mail: Webanassane@yahoo.com
        TEL 78 73 14 61

      • Bonjour,
        Merci Yugubané et La Colombe de vos commentaires et de vos supports.

        Merci Yugubané de trouver que je suis une colombe de la paix.

        Merci La Colombe de m’admirer et de trouver que je ferai un bon diplomate.

        Surtout, être diplomate de la paix est honorifique pour l’impact de la fonction sur le bonheur des gens.

        Sachez, Yugubané et La Colombe, que vous êtes, tous les deux des colombes de la paix.

        Parce que quiconque supporte la vérité, apporte la concorde et devient un des ciments de la paix.

        Supportons la vérité et cultivons la paix.

        Les Maliens doivent établir la vérité sur l’utilité du projet d’accord d’Alger pour leur bien-être, pour la paix et pour la réconciliation nationale.

        Mes répliques aux critiques relatives à ce projet d’accord contribuent à établir cette vérité.

        Chacun(e) doit supporter cette vérité et devenir, comme vous et comme moi, une colombe de la paix, indépendamment des bords politiques.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
        E-mail: Webanassane@yahoo.com
        TEL 78 73 14 61

  5. Toutes les attaques et les agitations au Nord du Mali sont bien le signe que certains sont bien décidés à faire barrage a la signature de l’accord…

    Et même si cet accord est signé qui peut garantir que tout ces troubles ne reviendront pas dans quelques années …

    Et puis il reste les grandes inconnues:…Les moyens mobilisés et quelle sera la force
    qui sanctionnera ceux qui ne respecteront pas le cessez le feu …il y a si signature

    OU EN EST L’Armée malienne ???

    • RINZ
      “Et même si cet accord est signé qui peut garantir que tout ces troubles ne reviendront pas dans quelques années …”

      Voire quelques mois… 8) 8) 8)

      C’est hélas quasiment INELUCTABLE! 🙄

      Et quand ça recommencera, au lieu de combattre, on ira supplier à nouveau la communauté internationale de nous concocter une énième MEDIATION avec de énièmes DISCUSSIONS pour de énièmes ACCORDS, et quand elle le fera, on l’insultera copieusement et on l’accusera de COMPLICITE avec les rebelles pour la simple raison qu’elle refusera (qui est fou?) de tabasser militairement NOS rebelles A NOTRE PLACE! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

      On dit que “l’Histoire est un éternel recommencement”; Ailleurs je ne sais pas, mais chez nous, PAS DE DOUTE! 😳 😳 😳 😳 😳

    • Irmao de Angola, todo bem? ma proposition est simple, il faut traiter la cause du probleme et pas ses symptomes. Le Dr a des jolis mots et des coups de coeur mais quand on aime son pays on doit regarder la verite en face et la dire, si les maliens sont enterres dans la Mediteranee et d’autres prennent les armes pour dire qu’ils existent c’est qu’il ya des problemes serieux et tu les connais tres bien et tant que le vol, la corruption, le nepotisme et la marginalisation ne finiront pas alors le Mali ne connaitra pas la paix. La gouvernance est absente du Mali, la justice est absente du Mali, la famille d’abord est une realite, le nepotisme est flamboyant et le detournement du denier public en toute impunite est a l’ordre du jour, pourquoi les gens doivent accepter de vivre en exploites sinon en esclaves dans leur propre Mali. Dans ce pays rien ne marche a cause de ses dirigents incompetents, voleurs, et sans soucis pour le developpement de ce pays et de son peuple, voici les racines du probleme et meme dans le Djitoumou nous retrouvons les memes maux c’est pourquoi tu es en Angola ou au Botswana etc. ce n’est pas les jolis verbes ou les coups de coeur qui vont les resoudre mais un changement profond dans les pratiques illegales, mafieuses et une gouvernance reelle. Qui va croire qu’IBK va resoudre un seul probleme au Mali et surtout dans le Nord? Il a perdu tout autorite morale car il passe son temps a voler et a faire voler sa famille le denier public. Il brule le tresor public depuis son avion qui ne cesse de voler jusqu’a Windhoek en Namibie au lieu de s’occuper de la pauvrete au Mali. Je n’insulte pas le Dr je lui demande d’etre plus profond que ca et de ne pas croire aux mots creux et aux joilis verbes. Le gouvernement doit demontrer qu’il est serieux et qu’il comprend les priorites du Malien et qu’il arrete de voler c’est ainsi qu’il sera credible aux yeux de tous les maliens et du monde entier.

      • Bonjour,
        Merci Kinguiranke de votre contribution.

        Vous pensez connaitre les causes des problèmes du Mali sans jamais proposer des solutions.

        Je vous rappelle que, contrairement à vous dont je n’ai jamais vu des propositions, j’ai écrit plusieurs lettres ouvertes où j’ai fait le diagnostic de la situation du Mali et j’ai décrit ces causes profondes des différentes rebellions avec même des aperçus historiques.

        Calmez-vous, les maux du Mali sont connus mais les solutions, c’est à nous TOUS, pas seulement les dirigeants de les chercher.

        C’est pourquoi, les pourparlers d’Alger ont été organisés pour aboutir, aujourd’hui, au projet d’Accord d’Alger pour la paix et pour la réconciliation.

        Ce n’est pas l’idéal mais c’est à nous TOUS, à travers une alliance pour sa mise en œuvre, indépendamment des partis politiques, de nous impliquer pour qu’il réponde aux besoins des Maliens.

        Ne restez pas sur la défensive pour dire demain qu’il ne répond pas aux besoins, joignez-vous à TOUS les Maliens pour qu’il soit une réussite.

        Sachez que je suis un patriote Malien de la société civile.

        Je ne travaille pas pour IBK ni pour le gouvernement.

        Mes seules motivations, c’est d’établir la vérité et de contribuer à la paix et à la réconciliation nationale.

        Sachez qu’IBK ou pas, ce projet d’accord issu de compromis multi-parties prenantes à travers les pourparlers inclusifs inter-Maliens, SOUS LA SUPERVISION DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE, sera validé à travers la signature de l’accord définitif et sera mis en œuvre.

        Ce projet d’accord est un projet du MALI, du peuple Malien et non d’IBK.

        Il constitue un espoir pour le peuple Malien.

        Alors contribuons TOUS à sa réussite pour la bien-être des MALIENS, pour la paix et pour leur sécurité dans un Mali Un et Indivisible SANS fédération.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
        TEL 78 73 14 61

    • Tienimangoooooooooooo!!! 😆 😆 😆 😆

      Te voilà de retour! 😯 😯 😯

      Nous, on pensait que tu avais définitivement quitté l’Angola pour aller faire le djihad en Irak ou en Syrie! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 ou que tu étais en prison pour trafic de diamants!

      Et voilà que tu réapparais!… 😆 😆

      Bon retour parmi nous, mon frère! 😉 😉 😉 Tu sais, depuis ton départ, BEAUCOUP DE CHOSES ONT CHANGE SUR MALIWEB!

      Entre autres,
      – Moussa Ag a accouché de 2 jumeaux
      – Capi est redevenu intelligent après une cure intensive d’intelligencylline (wallaye!)
      – Bougobalini est devenu un farouche opposant d’ATT
      – Doudouba est devenu… personne ne sait en fait ce qu’il est devenu!
      – Coco a été arrêté dans le cadre de l’enquête pour pédophilie de Français en RCA

      Bref, beaucoup de choses ont changé! 😆 😆 😆

      Et au pays aussi, d’ailleurs: Avant ibk c’était juste lamentable, maintenant, c’est carrément CATASTROPHIQUE! 😥

      • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 HASSIDI KOUMA! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  6. le dr ag rhissas est un vrai patriote malien …koro king tu insultes le dr pour rien .le dr est impartiale il ne fait que son travail lui aumoins nous propose quelleque chose et toi king tu nous proposes quoi ..de grasce n,insultes plus le dr …

    • Bonjour,
      Merci Tienimango de votre contribution, du fait de me trouver impartiale et de bien accueillir mes contributions.

      Merci de votre support.

      Vous supportez la vérité. Ce qui vous honore.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
      E-mail: Webanassane@yahoo.com
      TEL 78 73 14 61

  7. Kinguiranke’, WALAHI AN GAMA DIGAME’ BOURE’ WARA IN’WA DAGA NIGERIA NA ANKATOU NO!!!!!!
    COMMENT POUVEZ-VOUS PARLER AINSI DU DOCTEUR ANASSER QUI NE T’A JAMAIS INSULTE’!!! LE MR EST TRES RESPECTUEUX!!!!
    JE SUIS ENTRAIN DE RIRE PARCE QUE TU AS EU LE COURAGE D’ECRIRE QUE LE PEUPLE MALIEN SE SENT ABANDONNE’ PAR ……. LES DOCTEURS QU’IL A FORME’S A’ L’ECOLE DE MEDECINE!!!!!! AU LIEU D’ALLER SOIGNER NOS NOMBREUX MALADES AU BAGOUNOU, AU KINGUI ET DANS D’AUTRES ENDROITS MALIENS, TU ES ENTRAIN DE FAIRE TES MAUVAIS PROJETS DE SANTE’ AU NIGERIA!!! (RIRE)!!!!! NO WONDER WHY TOUS CES FAUX MEDICAMENTS VIENNENT DU NIGERIA!!!
    KINGUIRANKE’, TONGOU TA AM’MAGA!!! TU DIRAS AU FRERE ANASSER DE TE PARDONNER!!!
    N’OUBLIEZ SURTOUT PAS D’ECOUTER LES VIEILLES CHANSONS DE WANDE’ KOUYATE’ ET MOGONTAFE’ SACKO!!!!!
    BATHILY DIOULA TI AN’NA MANI MOUNDOU BOUROUSSOUN’DI
    MENOU SOU DAGA NAN TO!!!! (rire)!!!!! CES GRIOTTES AUSSI DOIVENT ETRE AJOUTE’ES A’ LA LISTE DES CAUSES DE LA CATASTROPHE EN MER!!! (RIRE)!!!! ON OUBLIERA FATI ET BABANI DE LA LISTE PARCE QUE J’AIME BIEN LA MUSIQUE DE FATI ET COMME BABANI IS SINGLE, TONTON KINGUIRANKE’ LUI PRESENTERA MES COLAS!!! (RIRE)!!!!! ALLEZ MA CHERIE BABANI, AVEC TES MILLIARDS, TU PEUX M’EPOUSER!!!! NO PROBLEM!!!!!! WALAY JE SUIS ENTRAIN DE RIRE PARCE QUE TOUS LES JALOUX DE MALIWEB VONT MAIGRIR!!!!
    KINGUIRANKE’ SABALI!!!!!!

    • Le Naloma National, pour moi le “Griotisme” c’est du racisme donc il ne rentre pas dans mes considerations et dans mes analyses d’une situation aussi grave que celle que nous vivons au Mali. Quand les jeunes fuient leur mere patrie pour aller mourir dans le Sahara Morocain ou Lybien ou se noyer dans la Mediteranee, la situation est tres serieuse et quand une partie du peuple malien se rebelle en prenant des armes pour s’exprimer, la situation est tres grave, alors je dirai au Dr de faire unee analyse plus profonde sur les circonstances qui ont cree cette situation afin de trouver des solutions qui s’imposent. Nous n’avons pas besoin de traitement symptomatique. Il faut de la gouvernance, de la transparence, de la justice et l’egalite afin que le Mali retouve son chemin du developpement. Le Mali du vol, du detournement du denier public, de l’impunite, de l’injustice, du nepotisme et de la grande corruption finisse afin que les citoyens se sentent plus marginalises et exclus des processus nationausx et surtout de beneficier de toute nos richesses nationales afin d’aspirer apres un bon travail a la prosperite.

      • Bonjour,
        Merci Kinguiranke de votre message.

        Vous pensez connaitre les causes des problèmes du Mali sans jamais proposer des solutions.

        Je vous rappelle que, contrairement à vous dont je n’ai jamais vu des propositions, j’ai écrit plusieurs lettres ouvertes où j’ai fait le diagnostic de la situation du Mali et j’ai décrit ces causes profondes des différentes rebellions avec même des aperçus historiques.

        Calmez-vous, les maux du Mali sont connus mais les solutions, c’est à nous TOUS, pas seulement les dirigeants de les chercher.

        C’est pourquoi, les pourparlers d’Alger ont été organisés pour aboutir, aujourd’hui, au projet d’Accord d’Alger pour la paix et pour la réconciliation.

        Ce n’est pas l’idéal mais c’est à nous TOUS, à travers une alliance pour sa mise en œuvre, indépendamment des partis politiques, de nous impliquer pour qu’il réponde aux besoins des Maliens.

        Ne restez pas sur la défensive pour dire demain qu’il ne répond pas aux besoins, joignez-vous à TOUS les Maliens pour qu’il soit une réussite.

        IBK ou pas, ce projet sera mis en œuvre alors contribuons TOUS à sa réussite pour la bien-être des MALIENS, pour la paix et pour leur sécurité dans un Mali Un et Indivisible SANS fédération.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
        TEL 78 73 14 61

  8. docteur

    le consultant brunet jailly est un ami du mali et ça personne ne le contextes et ses arguments sont pertinents .

    Comme le docteur semble rouler pour le pouvoir il serait mieux indiquer qu’il invite brunet jailley a un débat contradictoire sur l’ortm ou sur les plateaux de africacle

    Chère docteur , avez vous constaté que l’intellectuel français ne rentre pas dans la polémique avec vous

    • Bonjour,
      Merci juste de votre message.

      Comme Joseph Brunet-Jailly l’a dit lui même, il est parti de l’analyse de l’opposition et de la presse pour aboutir finalement au même résultat (la même analyse).

      Toutes ses critiques sont les mêmes que celles de l’opposition.

      Ses articles sont aussi édités en premier dans les journaux de l’opposition.

      Peu importe, cher frère, il développe les mêmes critiques que l’opposition.

      De mon côté, je suis patriote Malien de la société civile.

      Mes seules motivations, c’est d’établir la vérité et de contribuer à la paix et à la réconciliation nationale.

      L’ESSENTIEL POUR NOUS, AUJOURD’HUI, C’EST DE METTRE EN LUMIÈRE LA VÉRITÉ.

      Une réplique a pour but de contribuer à établir la vérité sur l’utilité de l’accord d’Alger pour les Maliens (impact positif sur la paix, sur la sécurité, sur la réconciliation, sur la justice, sur le développement, sur les institutions, …, sur leur vie en général).

      Il y a deux tendances, les pro-accord et les autres (émettant des critiques contre l’accord d’Alger).

      Etant des frères et sœurs de la même famille Malienne, nous ne sommes pas en guerre entre nous, mais en quête de cette vérité pour le bien-être des Maliens.

      Dès qu’on avance un argument ou une critique, les uns et les autres se rangeront du côté de la vérité en leur âme et conscience.

      Devant tous mettre le Mali avant toute considération, les Maliens s’uniront sur la base de cette vérité autour de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

      Aujourd’hui, une dynamique est enclenchée pour l’union autour de cet accord pour la paix et la réconciliation au Mali qui sera signé le 15 Mai 2015 à Bamako.

      Il est important d’organiser, comme vous semblez le proposer, un débat sur l’ORTM et/ou Africable, pour aider à la compréhension du projet d’accord d’Alger.

      J’avais souhaité un débat avec plusieurs débatteurs, de l’opposition, de la majorité, de la société civile avec la participation d’experts étrangers.

      Je suis prêt à participer en tant qu’un de ses débatteurs.

      Notre ami, consultant Joseph Brunet-Jailly, pourra être invité en tant qu’expert étranger.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
      E-mail: Webanassane@yahoo.com
      TEL 78 73 14 61

  9. nfp, je ne sais pas ce que tu appeles ne pas etre en guerre entre nous quand tous les jours les maliens tombent sous le coup des maliens. Il ne faut pas traiter cette situation a la legere, ce ne sont pas les bonnes intentions ou les coups de coeur qui vont te resoudre cette situation reelle, les maliens se sentent marginalises et abandonnes et voila pourquoi ils vont mourir dans la Mediteranee ou ils prennent des armes pour se revolter. La mal gouvernace au Mali est une realite, du jamais vu dans ma vie, quand au Naloma national je dirai que dans l’histoire du Mali en moins de deux ans jamais aussi d’incomptence, de corruption et de nepotisme n’ont exite au Mali, un pays gere par une famille, du jamais vu et combien de milliards ont ete detournes dans la SURFACTURATION des equipements pour l’armee et dans l’achat de AIR FORCE ONE IBK. Non aucun president n’a laisse tomber le Mali aussi bas qu’IBK et ensuite son petit PM Moussa Joseph avec sa complicite a jette l’honneeur du Mali aux chiens a Kidal. Tant que nous ne prendrons pas nos responsabilites de citoyen au serieux alors le Mali risque de disparaitre, car nous avons des dirigents sans souci, sans vision et sans dignite humaine. Les maliens sont fatigues au Nord comme au Sud. Yen a marre!!!!!!!!

    • Koro King, Master King, Maxi King! 😆
      “nfp, je ne sais pas ce que tu appeles ne pas etre en guerre entre nous quand tous les jours les maliens tombent sous le coup des maliens”

      Faut pas fassé dèh! 😆

      Je sais, bien sûr! 😥 Mais je me refuse à parler (même si c’est effectivement le cas!) dans la mesure où l’embrasement de la violence est le fait D’UNE MINUSCULE FRACTION de la population!

      Si le PEUPLE Touareg (ou un autre!) déclarait la guerre aux Maliens du sud, là, d’accord! Je parlerais d’une guerre entre les Maliens!

      Mais ici, et en dépit de leur très réelle capacité de nuisance, ces b-atards du mnla ne sont rien d’autre……………….qu’un GROUPUSCULE! 👿 👿 👿 Donc, parler de “guerre entre les Maliens” serait à mon sens donner trop d’importance à cette simple meute de zazaouadiens de m…!!!

      Pour le reste de ton post, (DE A à Z, et du PREMIER MOT au DERNIER) je suis hélas hélas, hélas, entièrement d’accord avec toi! 😥 😥 😥

      Je suis comme toi: Je n’ai JAMAIS vu le Mali tomber aussi bas qu’avec le pathétique Zonkeba 😥 😥 😥 😥 !

      Je me souviens avoir écrit plusieurs fois sur ce forum qu’Ibk avait réussi la prouesse de se montrer plus lamentable à lui seul qu’AOK et ATT…….réunis!!!…

      Malheureusement, je ne peux que réitérer mon propos… 😥 😥 😥 😥

    • Sincèrement désolé King!

      Je viens de te répondre, mais ces hystériques de Maliweb m’ont censuré sans que j’en sache la raison!!! 😯 😯 😯

      Depuis ces derniers jours, ça devient IMPOSSIBLE de s’exprimer sur MALIWEB! 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

      Soit ils ont installé un filtre automatique complètement délirant, soit ils ont embauché un “modérateur” totalement idiot! 🙄 🙄 🙄 🙄

      Quoi qu’il en soit, dans ces conditions J’ENVISAGE TRES SERIEUSEMENT DE PASSER CHEZ MALIJET! 👿 👿 (et je pense que je ne serais pas le seul

      • NFP,QUELQUE CHOSE NE VA PAS QUELQUE PART SUR MALIWEB!! JE PENSE QUE C’EST LE MEME MODERATEUR MAIS QUI TIENT A’ IMPOSER SA PENSE’E A’ TOUT LE MONDE!!!! NOS POSTS… IDIOTS SONT VUS COMME DES MENACES!!!!
        UNE FOIS QUE SITUATION REDEVIENT NORMALE AU MALI, JE ME RETIRERAI DU MONDE DES WEBSITES POUR DE BON! I AM OLD NOW! IT’S TIME TO RETIRE FROM POSTING ON THE NET!!!! C’EST MON AMOUR SANS CONDITION POUR LE VAILLANT PEUPLE MALIEN, QUI ME FAIT “PENSER” ET ECRIRE A’ PROPOS DES SUJETS BRULANTS DE NOTRE FASO!!!! IL VA SANS DIRE QUE JE DEMANDE PARDON AUPRES DE TOUS LES IDIOTS, DES INCONSCIENTS ET DES IRRESPONSABLES QUE J’AI INSULTE’S ICI!!!! (RIRE)!!!! SON EXCELLENCE EL HADJ IBRAHIM BOUBACAR KEITA LE MANDE’ MASSA NATIONAL EST LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU MALI. JE N’AI JAMAIS UTILISE’ UN MOT DEPLACE’ A’ SON ENDROIT! (RIRE)!!!! SI JE L’AI FAIT, JE PRESENTE MES EXCUSES A’ AMINATA MAIGA ET BOUBA KEITA MAIS PAS A’ KARIM POUR DES RAISONS EVIDENTES (IL EST KEITA APRES TOUT!!!!!) LE JOUR DE MA RETRAITE DU NET, JE PRESENTERAI MES EXCUSES AU GRAND COCHON MAIGA ET AU SUPER GRAND COCHON KEITA!!!! J’AI BIEN DIT MAIGA ET KEITA. JE N’AI DIT NI BOUBEY NI IBRAHIM BOUBACAR. (RIRE)!!!!!!!!

      • LE GRAND COCHON MAIGA ET LE GRAND COCHON KEITA T’ONT CENSURE’!!!!

        • Capi

          Mon frère, j’ignore s’ils Maiga ou Keita, mais ce dont je suis sur en revanche, c’est qu’ils sont particulièrement cons avec leur nouvelle vague de censure tous azimuts! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

        • Capi

          Mon frère, j’ignore s’ils sont Maiga ou Keita, mais ce dont je suis sur en revanche, c’est qu’ils sont particulièrement c… avec leur nouvelle vague de censure tous azimuts! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

        • Mon frère, j’ignore si les cochons sont Maiga ou Keita, mais ce qui est sur, c’est que leur nouvelle manie de censures “tous azimuts” et à tout propos est totalement exaspérante, et CONTRAIRE A UN FORUM DIT “D’EXPRESSION ET D’ECHANGE” 👿 👿 👿

    • Bonjour,
      Merci Kinguiranke de votre commentaire.

      Vous avez enlevé la phrase dans son contexte, en effet, Nfp et moi étions tombés d’accord sur l’aspect suivant développé comme suit dans ma contribution :

      « Une réplique a pour but de contribuer à établir la vérité sur l’utilité de l’accord d’Alger pour les Maliens (impact positif sur la paix, sur la sécurité, sur la réconciliation, sur la justice, sur le développement, sur les institutions, …, sur leur vie en général).

      Il y a deux tendances, les pro-accord et les autres (émettant des critiques contre l’accord d’Alger).

      Etant des frères et sœurs de la même famille Malienne, nous ne sommes pas en guerre entre nous, mais en quête de cette vérité pour le bien-être des Maliens. »

      Effectivement, les deux tendances, les pro-accords et les autres, ne doivent pas être en guerre l’une contre l’autre mais être toutes à la recherche de la vérité sur l’intérêt de l’accord pour les Maliens.

      C’est cette vérité qui nous unira indépendamment des bords politiques.

      Kinguiranke, compte-tenu de la situation trouble dans certaines zones du Mali avec un nombre croissant de morts depuis un certains temps, effectivement, il est difficile d’éviter le mot guerre.

      Mais, évitons de généraliser cette guerre et faisons appliquer le cessez-le-feu partout et faisons arrêter immédiatement les hostilités, comme le dit l’ONU.

      La guerre n’est pas la solution idoine à la crise Malienne.

      Elle n’apportera que la désolation et en plus, elle générera un cycle d’insécurité.

      Ne perdons pas patience, chacun paiera pour les actes qu’il a ou aura commis.

      La seule solution viable, c’est à travers le dialogue.

      C’est ainsi qu’on avait procédé avec les pourparlers inclusifs inter-Maliens, pour générer, ensemble, un projet d’accord pour la paix et pour la réconciliation au Mali.

      A travers ce processus Multi-parties prenantes, nous avons, aujourd’hui, un compromis à travers ce projet d’accord.

      Continuons à travailler pour qu’il soit signé par toutes les parties prenantes Maliennes afin d’aboutir à la paix et à la réconciliation nationale au Mali.

      Les maux dont vous parlez (corruption, népotisme, favoritisme, …) sont réels au Mali.

      La mise en application du projet d’accord d’Alger aidera à éradiquer ces maux.

      IBK ou pas, ce projet est un compromis entre Maliens à travers les PARTIES PRENANTES MALIENNES.

      Prenons nos responsabilités, Regroupons-nous autour de ce projet d’accord d’Alger et mettons-le TOUS en oeuvre pour lutter collectivement contre ces maux et pour assurer le bien-être des Maliens.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
      TEL 78 73 14 61

      • Dr ANASSER a dit “Les maux dont vous parlez (corruption, népotisme, favoritisme, …) sont réels au Mali. La mise en application du projet d’accord d’Alger aidera à éradiquer ces maux”. Quelle naivete infantile de ta part Dr, Dr ce sont les memes qui ont vole et qui font du nepotisme et font reigne la famille qui sont autour de la table en train de negotier les accord ‘d’Alger. La SURFACTURATION et le grand detrournement du denier publique c’est ce gouvernement d’IBK et c’est IBK et sa famille. Je me demande simplement pour qui tu nous prends toi? Dr stp, reveilles toi et utilises ton cerveau.

        • Bonjour,
          Merci Kinguiranke de votre contribution.

          Vous pensez connaitre les causes des problèmes du Mali sans jamais proposer des solutions.

          Je vous rappelle que, contrairement à vous dont je n’ai jamais vu des propositions, j’ai écrit plusieurs lettres ouvertes où j’ai fait le diagnostic de la situation du Mali et j’ai décrit ces causes profondes des différentes rebellions avec même des aperçus historiques.

          Calmez-vous, les maux du Mali sont connus mais les solutions, c’est à nous TOUS, pas seulement les dirigeants de les chercher.

          C’est pourquoi, les pourparlers d’Alger ont été organisés pour aboutir, aujourd’hui, au projet d’Accord d’Alger pour la paix et pour la réconciliation.

          Ce n’est pas l’idéal mais c’est à nous TOUS, à travers une alliance pour sa mise en œuvre, indépendamment des partis politiques, de nous impliquer pour qu’il réponde aux besoins des Maliens.

          Ne restez pas sur la défensive pour dire demain qu’il ne répond pas aux besoins, joignez-vous à TOUS les Maliens pour qu’il soit une réussite.

          Sachez que je suis un patriote Malien de la société civile.

          Je ne travaille pas pour IBK.

          Mes seules motivations, c’est d’établir la vérité et de contribuer à la paix et à la réconciliation nationale.

          Sachez qu’IBK ou pas, ce projet d’accord issu de compromis multi-parties prenantes à travers les pourparlers inclusifs inter-Maliens, SOUS LA SUPERVISION DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE, sera validé à travers la signature de l’accord définitif et sera mis en œuvre.

          Ce projet d’accord est un projet du MALI, du peuple Malien et non d’IBK.

          Il constitue un espoir pour le peuple Malien.

          Alors contribuons TOUS à sa réussite pour la bien-être des MALIENS, pour la paix et pour leur sécurité dans un Mali Un et Indivisible SANS fédération.

          Bien cordialement
          Dr ANASSER AG RHISSA
          EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
          TEL 78 73 14 61

  10. Bonjour Dr Anasser Ag Rhissa

    je pense que la signature de l’accord ne va pas résoudre le problème sans la neutralisation du groupuscule qui sème la terreur (personnalités bien identifiées et bien connues) que les populations effrayées et sans défense subissent; de même que l’implication sincère de tous les éléments de la communauté internationale pour appliquer la résolution 2164 de l’ONU devant garantir au moins la protection des civils et de leurs biens à défaut de l’intégrité territoriale du Mali.
    “La conférence d’entente” dont parle le Pr Brunet-Jailly et que vous soutenez, et qui avait été souhaitée et proposée depuis le début des évènements, les responsables politiques actuels et ceux de la société civile ont été incapables de la réaliser à travers l’union sacrée pour le Mali. Les raisons sont bien connues; on ne peut que regretter une telle situation.
    C’est un nouveau vivre ensemble qui est nécessaire; car rien ne sera plus comme avant. Le dialogue intra et inter-communautaire prendra des années. Aussi je pense , autant le Gouvernement malien a dit, en d’autres termes, aux groupes armés de choisir leur camp entre l’intégrité territoriale et la séparation (Azawad), autant il doit demander à la communauté internationale d’agir dans le sens des résolutions de l’ONU ou de quitter nôtre pays. Ainsi les choix seront clairs. Nous connaîtrons nos ennemis, nos amis; et les hypocrites (qui opèrent en cachète) dont les intérêts sont différents des nôtres seront mieux démasqués. Nous garderons cependant à l’esprit que les pays n’ont pas d’amis mais des pays avec lesquels ils partagent des valeurs et équitablement des intérêts.
    Les stratégies de sortie de crise par la neutralisation seront bien définies avec “les vrais amis” et les moyens de mise en œuvre ne poseront pas de problèmes si l’engagement actuel des populations est soutenu par les autorités.

    • Prof tu fais trop d’erreurs, les pays n’ont pas d’amis mais des interets, ensuite c’est le Mali qui a appele tout ce monde car il etait en voie de disparution avec l’invasion jihadiste et rebelle et enfin l’entente ne sera jamais la tant que la corruption, l’impunite, la gabegie gouvernementale, le nepotisme et le detournement du denier publique ne cesseront pas. Une grande partie du Mali se sent marginalisee et laisser pour compte, pour repondre a cette situation certains maliens vont aller mourrir dans le Sahara ou dans la Mediteranee et d’autres maliens prennent des armes pour faire entendre leur voix. Voici le contexte dans lequel les solutions doivent etre trouvees pour que le Mali se remette sur la voie du developpment. Le gouvernement d’IBK s’est specialise en surfacturation et en nepotisme et a ainsi perdu toute autorite morale pour conduire le Mali vers une destinee meilleure. Quand le president demontre qu’il n’aime pas son pays, le petit soldat en faira de meme ainsi que le petit policier et le petit gendarme, etc, voici la triste realite de notre situation. Les Nations Unies peuvent etre efficaces seulement quand il y a un gouvernement sur place qui merite la confiance et a le support du peuple mais quand le peuple se sent abandonne sur tous les plans par le gouveernement alors le resultat est une inertie des Nations-Unies et autres partenaires. C’eest au gouvernement de convaincre les maliens et le reste suivra.

  11. “Finalement, ce consultant et enseignant se comporte comme un porte-parole de l’opposition Malienne comme le disent certains.”

    Docteur, je trouve cette allégation pour le moins tendancieuse, et pour tout dire, d’une honnêteté intellectuelle tout à fait discutable!

    Certes, l’analyse de Brunet-Jailly rejoint sur certains points celle de l’opposition;
    ET ALORS?
    Celà vous autorise-t-il à dire de lui qu’il “se comporte en porte-parole de l’opposition Malienne”? (tout en vous réfugiant derrière un prudent “comme le disent certains”!)

    A ce compte-là, d’aucuns auraient pu aussi bien sous entendre que l’opposition Malienne se comportait “en porte-parole de Brunet-Jailly”…
    Ca n’a aucun sens! Et ce procédé visant à discréditer quelqu’un qui développe une analyse AUTRE que la vôtre n’est pas très……..élégant.

    Je constate comme vous que certaines voix de l’opposition et le Français Brunet Jailly se rejoignent sur plusieurs points, mais plutôt que sous entendre insidieusement que l’un se fait “le porte-parole” de l’autre, pourquoi ne pas plus simplement (et plus honnêtement!) considérer qu’ils font banalement LA MEME analyse?

    Nous sommes très nombreux ici (et moi le premier!) à avoir trouvé tout à fait pertinente la lecture de la crise de ce Brunet Jailly, (dont personne parmi nous n’avait jusqu’ici entendu parler). Celà fait-il de nous de vulgaires “porte-paroles” de ce dernier? 👿

    • Bonjour,
      Merci NFP de votre commentaire.

      Comme Joseph Brunet-Jailly l’a dit lui même, il est parti de l’analyse de l’opposition et de la presse pour aboutir finalement au même résultat (la même analyse).

      Toutes ses critiques sont les mêmes que celles de l’opposition.

      Ses articles sont aussi édités en premier dans les journaux de l’opposition.

      Peu importe, cher frère, porte-parole ou pas, il développe les mêmes critiques que l’opposition.

      L’ESSENTIEL POUR NOUS, AUJOURD’HUI, C’EST DE METTRE EN LUMIÈRE LA VÉRITÉ.

      Une réplique a pour but de contribuer à établir la vérité sur l’utilité de l’accord d’Alger pour les Maliens (impact positif sur la paix, sur la sécurité, sur la réconciliation, sur la justice, sur le développement, sur les institutions, …, sur leur vie en général).

      Il y a deux tendances, les pro-accord et les autres (émettant des critiques contre l’accord d’Alger).

      Etant des frères et sœurs de la même famille Malienne, nous ne sommes pas en guerre entre nous, mais en quête de cette vérité pour le bien-être des Maliens.

      Dès qu’on avance un argument ou une critique, les uns et les autres se rangeront du côté de la vérité en leur âme et conscience.

      Devant tous mettre le Mali avant toute considération, les Maliens s’uniront sur la base de cette vérité autour de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

      Aujourd’hui, une dynamique est enclenchée pour l’union autour de cet accord pour la paix et la réconciliation au Mali qui sera signé le 15 Mai 2015 à Bamako.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
      E-mail: Webanassane@yahoo.com
      TEL 78 73 14 61

      • Docteur, merci d’avoir pris la peine de répondre.
        C’est le terme “porte-parole” qui m’avais poussé à réagir, dans la mesure où j’y ai vu une connotation péjorative. Mais peut-être était-ce de ma part une interprétation erronée.

        S’il y a un point sur lequel nous nous rejoignons, c’est sur “nous ne sommes pas en guerre entre nous, mais en quête de cette vérité pour le bien-être des Maliens.”

        • Bonjour,
          Merci Nfp de votre contribution et du fait d’être d’accord sur l’aspect suivant développé comme suit dans ma contribution :

          “Une réplique a pour but de contribuer à établir la vérité sur l’utilité de l’accord d’Alger pour les Maliens (impact positif sur la paix, sur la sécurité, sur la réconciliation, sur la justice, sur le développement, sur les institutions, …, sur leur vie en général).

          Il y a deux tendances, les pro-accord et les autres (émettant des critiques contre l’accord d’Alger).

          Etant des frères et sœurs de la même famille Malienne, nous ne sommes pas en guerre entre nous, mais en quête de cette vérité pour le bien-être des Maliens.”

          Bien cordialement
          Dr ANASSER AG RHISSA
          EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
          TEL 78 73 14 61

  12. Bougobalini, il ne faut pas oublier que ce Docteur est un fils de collabo, donc ne perds pas ton temps sur lui c’est la cacophonie pure et simple heritee de l’ADN de papa.

    • Bonjour,
      Merci, frère Kinguiranke, de s’en tenir au respect mutuel et au respect de nos pères.

      Nous avons une vertu au Mali, c’est que nous respectons souvent nos parents et les vieux.

      Ne perdons pas de vue cette valeur.

      Ne dit-on pas souvent que celui qui insulte le père de quelqu’un d’autre insulte le sien ?

      D’autre part, au Mali, nos ADN étant interconnectés, ayez peur de l’héritage que vous indexez.

      Mettons en avant nos valeurs, dont le respect de nos parents et des vieux.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et sécurité
      TEL 78 73 14 61

    • Kinguiranke’, ITE’ SABALI!!!! Meme si le pere de AG RHISSA etait ce que vous dites (franchement je ne sais rien du… pere), le crime est individual! je ne vois pas comment un fils peut etre condamne’ pour un crime commis par son pere!!!

      • Bonjour,
        Merci Le Général de votre commentaire et de votre prise de position.

        Franchement, je suis comme vous, je ne sais pas de quoi Kinguiranke parle.

        Mon père a travaillé comme patriote Malien, chef d’une fraction et médiateur.

        Il était mort en 1964 d’une mort inexpliquée jusqu’à ce jour.

        Peut être que le frère Kinguiranke pourra nous en dire plus ?

        Vous voyez à quoi les amalgames peuvent aboutir : à dire ce que l’on veut sur un sujet qu’on ne maîtrise pas.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
        TEL 78 73 14 61

      • Naloma, non je ne le condamne personne de crime ou de trahison de son pere, non mais j’ai simplement dit que “la mauvaise plume de l’oiseau pere se retrouve toujours sur l’oiseau fils” et c’est un proverbe Soninke qui le dit. La question du Nord est tres simple, c’est une partie de la communaute malienne qui se sent marginalisee et rejettee alors allons nous asseoir autour de la table et disons-nous la verite, si le Mali doit aller de l’avant il faut de la justice c’est a dire que l’etat ne doit pas permettre aux elus et dirigents de voler le denier public sans se soucier des consequences, l’impunite doit finir, la justice doit etre pour tous les maliens et le nepotisme doit finir. Aujourd’hui les maliens n’ont que deux choix ou prendre les armes pour faire entendre leur voix ou prendre les bateaux pour aller mourir dans la Mediteranee et tentant de rejoindre l’Europe. Soyons clairs nous sommes abandonnes par nos dirigents et le manque d’espoir amene a ces deux actions, c’est aux dirigents maliens de choisir le chemin de l’honneur et de la dingite pour leur peuple sinon le Sud Mali va prendre les armes aussitot. A bon entendeur, salut.

      • Bonjour,
        Merci le Général de votre commentaire.

        Merci, frère Kinguiranke, de s’en tenir au respect mutuel et au respect de nos pères.

        Le Général, de quel crime parlez-vous en faisant référence à l’amalgame fait par Kinguiranke ?

        Qui l’aurait commis ?

        Kinguiranke , honnêtement, je ne comprends pas ce que vous voulez dire ni ce que vous insinuez par le proverbe Soninké « la mauvaise plume de l’oiseau père se retrouve toujours sur l’oiseau fils » en liaison avec mon père (que vous ne connaissez pas) et moi.

        Qui est collabo ? De qui ? et pourquoi faire ?

        Evitez les amalgames et parlez de ce que vous connaissez.

        Nous avons une vertu au Mali, c’est que nous respectons souvent nos parents et les vieux.

        Ne perdons pas de vue cette valeur.

        Ne dit-on pas souvent que celui qui insulte le père de quelqu’un d’autre insulte le sien ?

        D’autre part, au Mali, nos ADN étant interconnectés, ayez peur de l’héritage que vous indexez à tort.

        Mettons en avant nos valeurs, dont le respect de nos parents et des vieux.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        Expert TIC, Gouvernance et sécurité
        TEL 78 73 14 61

    • Bonjour,
      Merci le Général de votre commentaire.

      Merci, frère Kinguiranke, de s’en tenir au respect mutuel et au respect de nos pères.

      Le Général, de quel crime parlez-vous en faisant référence à l’amalgame fait par Kinguiranke ?

      Qui l’aurait commis ?

      Kinguiranke , honnêtement, je ne comprends pas ce que vous voulez dire ni ce que vous insinuez par le proverbe Soninké « la mauvaise plume de l’oiseau père se retrouve toujours sur l’oiseau fils » en liaison avec mon père (que vous ne connaissez pas) et moi.

      Qui est collabo ? De qui ? et pourquoi faire ?

      Evitez les amalgames et parlez de ce que vous connaissez.

      Nous avons une vertu au Mali, c’est que nous respectons souvent nos parents et les vieux.

      Ne perdons pas de vue cette valeur.

      Ne dit-on pas souvent que celui qui insulte le père de quelqu’un d’autre insulte le sien ?

      D’autre part, au Mali, nos ADN étant interconnectés, ayez peur de l’héritage que vous indexez à tort.

      Mettons en avant nos valeurs, dont le respect de nos parents et des vieux.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et sécurité
      TEL 78 73 14 61

  13. Bonjour,
    Merci, à tous ceux, très nombreux qui m’ont appelé par téléphone ou écrit, pour me féliciter pour ces répliques aux critiques relatives au projet d’accord d’Alger.

    Merci, entre autres, à l2K, Bougobalini, 1FILSDUMALIBA, Touré A, AsSO, Dra de Nantes pour vos contributions.

    Cette lettre ouverte est dédiée à mes répliques par rapport aux critiques du projet d’accord d’Alger, sur les aspects changement du processus de sortie de crise et de la méthode.

    Concernant le projet d’Alger, il y a deux tendances qui se dégagent, celle des défenseurs du projet d’accord d’Alger avec écho à travers mes répliques aux critiques relatives à ce projet et celle constituée des critiques de certains membres de la société civile et de l’opposition dont le consultant Joseph Brunet-Jailly se fait le porte-parole.

    Concernant mes répliques aux critiques relatives au projet d’accord d’Alger, je pense modestement, avoir raison sinon je n’aurai pas répondu à ces critiques.

    Dicté par mon patriotisme, mes motivations, c’est d’établir la vérité et de contribuer à la paix et à la réconciliation au Mali.

    Mon argumentaire va dans ce sens.

    La nouvelle initiative patriotique des ressortissants des régions du nord, sous la présidence du député HAIDARA, pour épauler et suivre la mise en œuvre de cet accord, quand il sera signé, vient en appui à ce que j’ai dit.

    Bien avant, le séminaire que l’ONG TILWAT International, en partenariat avec des ministères du gouvernement et des partenaires, que j’ai animé, avait été organisé à GAO, du 13 au 17 décembre 2014, sur le projet d’accord d’Alger, le renforcement du vivre ensemble, sur la réconciliation nationale et sur la régionalisation, a permis la sensibilisation et la formation de la jeunesse et des populations de la région de GAO pour une adhésion aux pourparlers inclusifs inter-Maliens d’Alger.

    Un appel a été lancé dans ce sens, sur l’ORTM, par les participants à ce séminaire.

    Ce séminaire avait été médiatisé sur l’ORTM et un bilan avait été fait et publié sous forme de lettre ouverte sur internet (maliweb, …).

    Cette lettre avait été adressée en ligne au Président, aux Maliens et aux partenaires.

    Plusieurs d’entre vous ont contribué en réponse à cette lettre ouverte sur maliweb et sur d’autres médias (réseaux sociaux, journaux, …).

    D’autres séminaires du même genre se dérouleront dans toutes les autres régions du Mali (Tombouctou, Kidal, Mopti, Ségou, …).

    En mars 2015, le meeting de GAO auquel j’ai participé activement et qui a été très médiatisé sur l’ORTM, avec ma prise de position, celle des dignitaires, des officiels, des communautés et des citoyens de GAO (jeunesse, femmes, …) de GAO et mon appel à l’union autour du projet d’accord d’Alger, vient aussi en appui au projet d’accord d’Alger.

    Une émission sur l’ORTM relative à ce meeting, aux marches de Ségou et Tombouctou et d’une façon générale à l’appui au projet d’accord d’Alger, commentée par le Ministre de la réconciliation nationale, montre la tendance au regroupement autour de ce projet d’accord.

    Actuellement, la tendance globale à se réunir, quel que soit le bord politique, autour de l’accord d’Alger me donne raison.

    J’ai déjà lancé un appel pour la création, indépendamment des bords politiques, d’un comité national, avec des ramifications nationales, pour la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation qui sera signé, le 15 Mai 2015, à Bamako.

    Avançons dans ce sens et impulsons une vraie dynamique autour de ce projet d’accord pour la paix et la réconciliation au Mali au bénéfice des populations du Mali et pour leur bien-être.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
    E-mail : Webanassane@yahoo.com
    TEL 78 73 14 61

    • L’Union des maliens ce n’est pas sur l’ORTM et dans une reunion qu’elle va se faire mais dans du concret, les dirigents maliens ont failli le Nord comme le Sud, tant que le citoyen malien ne sentira pas et ne verra pas qu’il est au centre des decisions et qu’il n’est pas marginalise, qu’on ne vole pas son denier public impuniment et qu’il n’a pas droit a la justice chez lui, alors le Dr peut vivre sur l’ORTM et rien ne changera. Ce n’est pas une question de reunion a Gao ou a Menaka ou a Alger mais la realite dans la vie de chaque malien et de chaque malienne, nous sommes assis sur l’or et nous sommes pauvres, des millirads disparaissent tous les matins dans les comptes bancaires qe quelques maliens et la majorite vit dans la misere totale et sombre. Ce qui se passe au Nord mali est un simple symptome de la grave maldie des maliens. Je trouve que les jugements et recits du Dr sont tres superficiels et que le Dr prend les besoins de la societe malienne de facon tres artificielle et tres legere, tant que vous ne comprendrez pas les causes de cette situation vos remedes seront sans effet et vos efforts seront toujours voues a l’echec. A bon entendeur, salut.

      • Bonjour,
        Merci Kinguiranke de votre contribution.

        Vous pensez connaitre les causes des problèmes du Mali sans jamais proposer des solutions.

        Je vous rappelle que, contrairement à vous dont je n’ai jamais vu des propositions, j’ai écrit plusieurs lettres ouvertes où j’ai fait le diagnostic de la situation du Mali et j’ai décrit ces causes profondes des différentes rebellions avec même des aperçus historiques.

        Calmez-vous, les maux du Mali ainsi que les causes de la situation sont connus mais les solutions, c’est à nous TOUS, pas seulement les dirigeants de les chercher.

        C’est pourquoi, les pourparlers d’Alger ont été organisés pour aboutir, aujourd’hui, au projet d’Accord d’Alger pour la paix et pour la réconciliation.

        Ce n’est pas l’idéal mais c’est à nous TOUS, à travers une alliance pour sa mise en œuvre, indépendamment des partis politiques, de nous impliquer pour qu’il réponde aux besoins des Maliens.

        Cette alliance, à travers un comité national de mise en oeuvre de l’accord, doit s’appuyer sur le terrain comme vous semblez l’insinuer et doit avoir des ramifications régionales.

        Ne restez pas sur la défensive pour dire demain qu’il ne répond pas aux besoins, joignez-vous à TOUS les Maliens pour qu’il soit une réussite.

        Sachez que je suis un patriote Malien de la société civile.

        Je ne travaille pas pour IBK.

        Mes seules motivations, c’est d’établir la vérité et de contribuer à la paix et à la réconciliation nationale.

        Sachez qu’IBK ou pas, ce projet d’accord issu de compromis multi-parties prenantes à travers les pourparlers inclusifs inter-Maliens, SOUS LA SUPERVISION DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE, sera validé à travers la signature de l’accord définitif et sera mis en œuvre.

        Ce projet d’accord est un projet du MALI, du peuple Malien et non d’IBK.

        Il constitue un espoir pour le peuple Malien.

        Alors contribuons TOUS à sa réussite pour la bien-être des MALIENS, pour la paix et pour leur sécurité dans un Mali Un et Indivisible SANS fédération.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
        TEL 78 73 14 61

  14. Franchement vous faites du remplissage pour ne rien dire de consistant . Indigeste vos soi disantes analyses

    • Bonjour,
      Merci, Dra de Nantes, de votre commentaire.

      A travers une argumentation et des contre propositions, vous auriez persuadé mieux et justifié votre position.

      L’apport de chacun(e) est indispensable pour arriver au bout de cette crise qui n’a que trop duré.

      Le votre est attendu.

      Merci d’avance.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC, GOUVERNANCE ET SECURITE
      TEL 78 73 14 61

  15. Encore Docteur Merci! Ton amour pour ton pays n’est pas vain pour ne pas etre capable de clouer le bec de ce consultant et de l’opposition malienne: “Je veux ce Mali”

    “Et non ce Mali de l’opposition stérile et aveugle qui ne propose rien de concret
    Et non ce Mali du pouvoir barbare qui n’écoute pas ces intellectuels pour avancer”
    Merci Docteur

    • Bonjour,
      Merci AsSO de votre contribution, du fait d’apprécier la mienne et de vouloir comme moi, ce Mali.

      Mon patriotisme et mes motivations (établir la vérité, contribuer à la paix et à la réconciliation) ne seront pas vains.

      Ce n’est pas un combat entre moi et l’opposition et son consultant.

      J’ai beaucoup d’amis de l’opposition, tout comme de la majorité, mais aussi dans la société civile.

      La quête de la vérité et l’amour du Mali permettront de nous unir tous, indépendamment des bords politiques, autour de ce projet d’accord d’Alger pour le bien-être et la quiétude de TOUS.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
      TEL 78 73 14 61

  16. Non seulement je ne lis plus ses “lettres ouvertes” mais aussi je ne veux plus voir sa frimousse ❗

    • Bonjour,
      Merci Touré A de votre commentaire.

      Qu’une frimousse ne vous fasse pas rater le contenu d’une lettre ouverte qui pourrait être pertinent.

      J’y veillerai.

      Merci d’avoir répondu, la dernière fois, à mes répliques aux critiques relatives au projet d’accord d’Alger.

      Poursuivez, comme vous l’aviez fait, afin que toute tendance confondue, les Maliens convergent pour la mise en œuvre de ce projet d’accord.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
      TEL 78 73 14 61

  17. Docteur Ag Rhissa a chacune de vos publications, le lecteur doit s’armer psychologiquement pour la lecture d’un “LIVRE”. Plutot que de donner au lecteur une vue detaillee mais breve de votre point de vue, on se retrouve tres vite LAS de toujours lire a n’en pas finir. C’est pas que vos contributions sont impertinentes, bien au contraire, mais c’est tout simplement trop LONG. N’y a-t-il pas possibilite pour vous de faire un CONDENSE’ de vos contributions pour nous autres qui n’avons pas toujours le temps de lire pendant plus de 10-15mns un seul article, meme si le reste (totalite) peut etre envoye aux destinataires appropries?

    Au debut, j’avais le courage de lire vos contributions en totalite, mais franchement depuis un certain temps, j’avoue que j’ai jete l’eponge. Je sais que beaucoup des intervenants ici sont comme moi.

    Vos contributions recoivent beaucoup moins de commentaires que beaucoup d’articles, qui sont 10 fois moins riches que les votres dans la pertinence de leur contenu, mais neanmoins recoivent plus d’attention car BREFS et DROIT AU BUT.

    Alors pour une meilleure comprehension des uns et des autres, ma suggestion est que a l’avenir vous fassiez pression sur vous meme en contribuant dans un style CONCIS si possible.
    Salutations.

    • @ Bougobalini, je te remercie sincerement d’avoir soulever ce constat que Nous ne fesons de voir sur maliweb des contributions a la facon d’ouvrage du frere Anasser. Plus ils ecrivent des livres plus ils deviennent non credibles. Cela est vrai et connu.
      Tu as bien precise et bien dit et ses contributions sont essentielles pour le forum comme bien d’autres.
      Mais avoir a lire a chaque fois un ouvrage alors le temps est precieux, pour moi en tout cas et beaucoup d’autres, il faudra que Dr. Ag Anasser cherche un autre moyen d’etre clair et precis. Un ouvrage ou un livre prend trop de temps pour le comprendre, mais un resume de la redaction sera plus meilleur pour les forumnistes.
      En pluis je crois qu’il y a developpement coute que coute d’avoir rasion dans les contributions du frere Anasser maintenant vs Brunet-Jailly. Je n’ai pas besion que l’un ou l’autre ait raison ou pas, fidele au Maliba ou pas, mais mon probleme est d’avoir un consencus, une porte de sorite etcc en rassemblant les pour et les contre pour accoucher avec UNE COHESION TOTALE ET COMPROMIS.
      Nous avons pas besion de comabt d’opinons sur ce forum, mais ces ententes, des consolidations, des compromis etc pour un Maliba Un et Indivisible.

      • Bonjour,
        Merci, frère 1FILSDUMALIBA, de ton commentaire et du fait de trouver cette lettre ouverte pertinente malgré sa longueur.

        Cette dernière est dédiée à mes répliques par rapport aux critiques du projet d’accord d’Alger, sur les aspects changement du processus de sortie de crise et de la méthode.

        Tu as raison, être concis et précis est important.

        Tu trouveras, ci-dessous, en réponse à Bougolini les raisons qui me poussent à argumenter pour que mes répliques ou, d’une façon générale, mes contributions soient précises au bénéfice de la longueur.

        Elles ont l’avantage d’être structurées et précises à travers cette argumentation.

        De toute façon, j’y veillerai dans la mesure du possible.

        Concernant le projet d’Alger, tu as raison, il y a deux tendances qui se dégagent, celle des défenseurs du projet d’accord d’Alger avec écho à travers mes répliques aux critiques relatives à ce projet et celle constituée des critiques de certains membres de la société civile et de l’opposition dont le consultant Joseph Brunet-Jailly se fait le porte-parole.

        Concernant mes répliques aux critiques relatives au projet d’accord d’Alger, je pense modestement, avoir raison sinon je n’aurai pas répondu à ces critiques.

        Dicté par mon patriotisme, mes motivations, c’est d’établir la vérité et de contribuer à la paix et à la réconciliation au Mali.

        Mon argumentaire va dans ce sens.

        La nouvelle initiative patriotique des ressortissants des régions du nord, sous la présidence du député HAIDARA, pour épauler et suivre la mise en œuvre de cet accord, quand il sera signé, vient en appui à ce que j’ai dit.

        Bien avant, le séminaire que l’ONG TILWAT International, en partenariat avec des ministères du gouvernement et des partenaires, que j’ai animé, avait été organisé à GAO, du 13 au 17 décembre 2014, sur le projet d’accord d’Alger, le renforcement du vivre ensemble, sur la réconciliation nationale et sur la régionalisation, a permis la sensibilisation et la formation de la jeunesse et des populations de la région de GAO pour une adhésion aux pourparlers inclusifs inter-Maliens d’Alger.

        Un appel a été lancé dans ce sens, sur l’ORTM, par les participants à ce séminaire.

        Ce séminaire avait été médiatisé sur l’ORTM et un bilan avait été fait et publié sous forme de lettre ouverte sur internet (maliweb, …).

        Cette lettre avait été adressée en ligne au Président, aux Maliens et aux partenaires.

        Tu as, d’ailleurs, contribué en réponse à cette lettre ouverte sur maliweb.

        En mars 2015, le meeting de GAO auquel j’ai participé activement et qui a été très médiatisé sur l’ORTM, avec ma prise de position, celle des dignitaires, des officiels, des communautés et des citoyens de GAO (jeunesse, femmes, …) de GAO et mon appel à l’union autour du projet d’accord d’Alger, vient aussi en appui au projet d’accord d’Alger.

        Une émission sur l’ORTM relative à ce meeting, aux marches de Ségou et Tombouctou et d’une façon générale à l’appui au projet d’accord d’Alger, commentée par le Ministre de la réconciliation nationale, montre la tendance au regroupement autour de ce projet d’accord.

        Actuellement, la tendance globale à se réunir, quel que soit le bord politique, autour de l’accord d’Alger me donne raison.

        J’ai déjà lancé un appel pour la création, indépendamment des bords politiques, d’un comité national, avec des ramifications nationales, pour la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation qui sera signé, le 15 Mai 2015, à Bamako.

        Avançons dans ce sens et impulsons une vraie dynamique autour de ce projet d’accord pour la paix et la réconciliation au Mali au bénéfice des populations du Mali et pour leur bien-être.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
        E-mail : Webanassane@yahoo.com
        TEL 78 73 14 61

    • Bonjour,
      Merci Bougobalini de votre commentaire et du fait de trouver pertinentes mes contributions malgré le fait de les qualifier de contributions type “livre” à cause de leur longueur.

      Vous avez raison de parler de longueur de mes contributions mais remarquer qu’elles possèdent toujours une entête (type résumé, pour ceux qui sont pressés) et sont toujours structurées en chapitres.

      Chaque chapitre peut être lu individuellement malgré ses liaisons avec les autres.

      Une telle organisation et structuration permet d’avoir plusieurs niveaux de lecture et les rend, malgré tout, facile à lire et à comprendre avec l’argumentation associée.

      Vous avez raison de soulever cet aspect mais sachez qu’il y a aussi des gens qui sont très demandeurs des détails et de la précision à travers l’argumentation.

      Concernant le projet d’accord d’Alger qui nous préoccupe, en ce moment, une chose est de critiquer en prenant position sans expliquer et une autre est l’argumentation pour répliquer et répondre à ces critiques.

      Soyons précis lorsqu’on avance une thèse ou lorsqu’on critique.

      Soyons concis tout en étant précis dans l’argumentaire. Voici un double défi à relever pour quiconque.

      De mon côté, j’y veillerai.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC, Gouvernance et Sécurité
      E-mail: Webanassane@yahoo.com
      TEL 78 73 14 61

  18. Le problème au Mali, c’est les intellectuels qui parlent des concepts appris ailleurs, comme une réalité chez nous! Il faut arrêter ça! mon docteur vous savez que même si l’accord venait à s’appliquer comme par magie, il ne résoudra pas le problème du nord pour la simple raison que la régionalisation dans le cadre d’une décentralisation poussée préconisée dans l’accord, le Mali n’ a pas les moyens ni aucune région non plus.
    Comme vous le savez dans ce cadre de régionalisation poussée il faut des ressources humaines, financières, et des compétences, etc. Imaginons comme on l’a déjà fait la décentralisation à la carte au Mali à partir des années 1992 sans préoccuper des moyens de cette décentralisation , où nous en sommes aujourd’hui. Dans le cadre d’un Etat unitaire, c’est très difficile que le l’Etat central sous totalement absent de la vie locale et de surcroit si les collectivités décentralisées doivent compter sur les ressources de ce dernier.
    la solution, n’ayons pas peur des mots, c’est le fédéralisme, mais c’est déjà trop tard ou en tout cas c’est pas le moment. Ce qui faille faire c’est exactement comme le fait Israël , des colonies de peuplement , à la seule différence on n’est pas en face d’une force d’occupation.
    Et pour ce faire le pouvoir politique de Bamako doit être transféré au Nord c’est dire la capitale du Mali serait une ville du Nord comme Tombouctou par exemple, et avec ce transfert il y aura un pseudo développement des régions du nord ne serait – ce que les investissements nécessaires pour les nouvelles infrastructures pour les autorités, et au bout de deux décennies on aura un brassage fort de populations, plus fort encore que celui jusqu’ici connu des services ou des fonctions administratives (mutations au sein de l’administration malienne). Enfin c’est au bout ce brassage qu’on peut envisager un fédéralisme ou régionalisme car personne ne serait – ce à travers son nom, sa couleur ou son ethnie ne pourra se vanter de l’appartenance d’une région du Mali.
    La régionalisation promise, avec les ressources pétrolière annoncée et l’uranium, même si les populations du nord ne veulent pas de l’indépendance les puissances étrangères qui ont leurs intérêts les octroieront l’indépendance. Vous savez bien maintenant que le principe de l’intangibilité des frontière n’ a plus de grande signification pour les Nations unies surtout quand c’est un pays pauvre qui est en cause. Sinon la rébellion Corse ou basque c’est vieux que celle Touareg mais ne parle jamais de régionalisation ou fédéralisme. Alors arrêtons les heurts inutiles et avançons fermement pour la construction de notre pays pas pour nous car c’en est fini mais pour nos petit – fils.
    Merci à vous pour les répliques qui dénote de votre intérêts pour le Faso Mali, car quelque part on lui doit tous, car jusqu’à date récente, du président jusqu’au dernier citoyen c’est le Mali qui a payé ses études. ET comment comprendre que ceux dont le Mali a instruit deviennent son ennemi.

    • Bonsoir,
      Merci L2K de votre contribution, du fait de reconnaître mon patriotisme, mon attachement au Mali et le fait que nous devons TOUS être reconnaissants au Mali pour avoir formé la plupart d’entre nous.

      CEUX QUI PROPOSENT LA FÉDÉRATION AU MALI OUBLIENT LES RÉALITÉS DU MALI.

      ILS ONT, AU MOINS, L’AVANTAGE D’ ÉVEILLER LE MONDE ENTIER SUR CE QUE JE DISAIS, A SAVOIR QUE LA FÉDÉRATION AVEC DEUX ÉTATS FÉDÉRÉS DONT UN DES ÉTATS FÉDÉRÉS SERAIT CONSTITUÉ PAR LES TROIS RÉGIONS DU NORD DU MALI, ENGENDRERAIT UNE INSTABILITÉ PERMANENTE ET DES CONFLITS VOIRE UNE GUERRE CIVILE ENTRE LES ÉTATS FÉDÉRÉS.

      En effet, la crise au Mali et la déchirure du tissu social et politique feront que le démarrage au Mali d’une telle fédération sera chaotique car au niveau fédéral la cohésion sera limitée, le courant décentralisateur sera très fort ET le courant centralisateur (agissant pour la constitution de la fédération) sera affaibli par les cicatrices issues de la guerre (guerre de Kidal, tuerie d’Aguelhoc, effets de la crise) entre les parties à fédérer.

      Au Mali, dans le cadre d’une fédération, le courant centralisateur sera difficile à impulser à cause des querelles internes au sein de la partie fédérée constituée par le nord du Mali et des conflits entre parties fédérées.

      Il restera très faible par rapport au courant décentralisateur qui s’amplifiera.

      D’où une INSTABILITÉ CONSTANTE de cette fédération, QUI GÉNÉRERA UNE GUERRE CIVILE.

      Avec la fédération au Mali, on arrivera à l’émiettement du pays, ce qui est encore plus dangereux et engendrerait les mêmes conséquences (instabilité permanente et conflits voire guerre civile) voire pire car l’intégrité territoriale et la cohésion nationale n’existeront plus.

      De plus, d’autres zones (cercles, arrondissements, …) à l’intérieur des régions voudront, probablement, faire la même chose : être aussi des états fédérés.

      Ainsi, l’émiettement sera vraiment total, donc, plus de composante fédérale (l’esprit patriotique fédéral sera inexistant et la cohésion limitée) et plus d’Etat fédéral.

      Cette situation serait très très grave.

      Compte-tenu de la situation du Mali, quel que soit le nombre d’états fédérés à créer, la fédération ne marchera pas CAR elle provoquerait les mêmes conséquences à cause, entre autres, de l’inégalité de la répartition des ressources, du pouvoir et des compétences.

      LA SEULE SOLUTION FIABLE ET PERENNE, C’EST UN DEVELOPPEMENT DURABLE, EQUITABLE ET EQUILIBRE DE TOUTES LES REGIONS DU MALI, AVEC LA LIBRE ADMINISTRATION DES REGIONS, DANS LE CADRE D’UNE REGIONALISATION ET D’UNE DECENTRALISATION POUSSEE.

      Avec l’aide de nos partenaires à la conference d’appels de fonds indiquée dans le projet d’accord et nos ressources propres (notre sous-sol riche, or, …), nous serons capables de prendre en charge cette regionalisation.
      Prenons le temps nécessaire pour la compréhension de cette solution (de développement durable, équitable et équilibré avec la libre administration des régions dans le cadre de la régionalisation et de la décentralisation poussée) car elle est la seule solution, viable et durable, applicable au Mali.

      En plus du processus d’Alger, il faut instituer un dialogue inter-Maliens, à tous les niveaux, pour éliminer certains amalgames afin que les indécis ou ceux qui ne comprennent pas se rendent compte que seule une régionalisation dans le cadre d’une décentralisation équitable et équilibrée convient au Mali MAIS pas d’autonomie au sens de l’indépendance, ni fédéralisme ni confédération.

      Il serait judicieux d’organiser, après la signature de l’accord d’Alger pour une paix durable au Mali, un atelier/forum pour un aménagement idoine du territoire avec une structuration adaptée en collectivités territoriales dans le cadre de la régionalisation et de la décentralisation poussée.

      Cet atelier/forum sera l’occasion, entre autres, d’approfondir la régionalisation et la décentralisation poussée et d’éliminer les réticences.

      Retrouvons-nous autour de cette solution viable et durable, de développement durable, équitable et équilibré avec la libre administration des régions dans le cadre de la régionalisation et de la décentralisation poussée, dont j’ai parlée.

      Bien cordialement
      Dr ANASSER AG RHISSA
      EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
      E-mail: Webanassane@yahoo.com
      TEL 78 73 14 61

Comments are closed.