Disparition: Laurent Sadoux, grande voix de RFI, nous a quittés

1
Disparition: Laurent Sadoux, grande voix de RFI, nous a quittés

Nous avons appris avec une immense tristesse le dĂ©cès de Laurent Sadoux, une grande voix de RFI, Ă  l’âge de 51 ans. PrĂ©sentateur historique d’Afrique Midi notamment, après avoir Ă©tĂ© aux manettes des Ă©ditions de la matinale, Laurent Sadoux racontait l’information comme nul autre.

Pour nous tous et pour nos d’auditeurs, Laurent Sadoux c’Ă©tait une voix. Cette voix chaude, cette voix grave, cette voix complice qui savait comme nulle autre introduire de la proximitĂ© et de l’intimitĂ© avec les millions d’auditeurs dissĂ©minĂ©s de par le monde.

Laurent Sadoux le disait lui-mĂŞme, il « invitait » les auditeurs dans Afrique Midi, une Ă©dition qu’il a prĂ©sentĂ©e durant quinze ans. Et il traitait donc ces auditeurs comme on traite des invitĂ©s, c’est-Ă -dire avec respect. En leur donnant le meilleur de lui-mĂŞme.

Et ce meilleur, c’Ă©tait son style, un style Ă  la fois prĂ©cis et imagĂ©. Un style forgĂ© par sa pratique de la lecture et son amour du théâtre. Et l’on peut d’ailleurs voir dans la façon dont il prĂ©sentait les journaux, une forme de mise en scène de l’information. Avec un soin particulier apportĂ© Ă  ce qu’on appelle l’enrobage radiophonique, les virgules musicales. Avec aussi sa recherche de formules stylistiques. Laurent dormait peu, se levait très tĂ´t le matin pour Ă©couter toutes les radios concurrentes avant d’arriver Ă  RFI. Il collectionnait les jingles et cherchait constamment des nouveaux concepts.

Car Laurent Ă©tait un littĂ©raire et les livres occupaient une grande partie de sa vie. Il en possĂ©dait plus de trois mille dans son appartement. Cet homme de grande culture, amateur d’histoire de France, Ă©tait un pur autodidacte. Laurent Sadoux aimait l’Ă©cole, mais il adorait encore plus la radio. Tout jeune, il allait assister aux enregistrements d’Ă©missions Ă  Radio France.

A l’âge de 18 ans, en 1983, il dĂ©laisse dĂ©finitivement les bancs de l’Ă©cole, pour entrer Ă  RFI. D’abord animateur, il passe ensuite Ă  l’information. Il nous a fait quelques infidĂ©litĂ©s Ă  un moment de sa carrière pour aller travailler dans des radios parisiennes, mais il est vite revenu Ă  la maison. Car Laurent Sadoux vivait pour les auditeurs, et notamment les auditeurs africains qui l’ont dĂ©couvert en 2000 quand il a commencĂ© Ă  prĂ©senter Afrique Midi.

Un visage espiègle, des yeux malicieux, curieux du monde

Et ces auditeurs lui rendaient bien l’immense respect qu’il leur portait. Il suffit de voir le nombre de pages qui lui sont consacrĂ©es sur les rĂ©seaux sociaux. Pour nous qui l’avons cĂ´toyĂ© des annĂ©es durant, Laurent Sadoux c’Ă©tait aussi un visage, un visage espiègle, des yeux malicieux, curieux du monde.

Pour la petite histoire, il avait un style vestimentaire très particulier, composĂ© de marinières bleues et blanches, des chemisettes Ă  manches courtes, un Ă©ternel blue-jean et des baskets. Laurent Sadoux c’Ă©tait aussi un esprit bouillonnant, parfois des colères mĂ©morables avant l’antenne, mais aussi des traits d’esprit et un humour omniprĂ©sent.

Lorsqu’il prĂ©parait les journaux, on l’entendait souvent plaisanter et rĂ©pĂ©ter Ă  voix haute ses formules. Des formules qui ont fait sa cĂ©lĂ©britĂ©. « Prenez soin de vous, chaque jour est une vie, travaillons Ă  la beautĂ© des choses ».

 Par RFI Publié le 30-03-2017
PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here