Course à la présidentielle de 2018 : Le Mouvement «V.I.P» en gestation pour soutenir la candidature de Bati Diawara

7

Le jeune entrepreneur et ancien député à l’Assemblée nationale, Moussa Oumar Diawara dit Bati, vient d’annoncer sa candidature pour la présidentielle de 2018. Cette candidature sera soutenue par un Mouvement dénommé Véritable initiative du peuple «V.I.P» pour un Mali émergent.

 Le compte à rebours pour la présidentielle 2018 semble déjà commencé. L’ancien député à l’Assemblée nationale (2007 – 2013) Moussa Oumar Diawara plus connu sous le nom de Bati se prépare activement pour être dans la course. Pour ce faire, un grand Mouvement dénommé Véritable initiative du peuple «V.I.P» est déjà en gestation pour soutenir cette candidature qui risque de créer des surprises compte tenu de la personnalité du jeune chef d’entreprise qui ne cesse de séduire la jeunesse malienne. «Effectivement, je me prépare pour 2018 afin de briguer la magistrature suprême. Ma candidature est très simple. Pour moi, c’est une candidature de la rupture. Il faut que les choses changent au Mali. Je suis convaincu, qu’ensemble, nous pouvons. Je mise beaucoup sur la jeunesse pour ce changement tant attendu. Mon ambition n’est autre que l’amélioration du quotidien des Maliens. Ce qui est, aujourd’hui, mon souci primordial» nous a confié Bati Diawara, très à l’aise. Selon lui, cette candidature est au-delà d’un parti politique. Le mouvement Véritable initiative du peuple a déjà entamé les démarches, notamment auprès de la société civile et d’autres couches. «Beaucoup de gens ont adhéré à la vision de ce Mouvement parce qu’ils veulent le changement à partir de 2018» précise l’un des initiateurs du Mouvement.

En tout cas, Bati Diawara semble être déjà prêt. Le slogan choisi est : «Pour un Mali émergent».

Notons que ce jeune entrepreneur est un homme politique très averti. Il est 2ème vice-président du Congrès national d’initiative démocratique (Cnid Faso Yiriwa Ton) dont le président est Me Mountaga Tall. Auparavant, il a occupé différents postes. D’abord président du mouvement des jeunes avant d’être 6ème vice-président du parti.

Administrateur civil de fomation, Moussa Oumar Diawara fut également président de la Commission Sport, jeunesse, emploi, et promotion de la femme à l’Assemblée nationale, en plus d’être conseiller communal. Pour la petite histoire, Bati Diawara fut aussi candidat au perchoir en 2012.

En tout cas, sa candidature à la présidentielle de 2018 n’a, pour le moment, rien  à voir avec sa position au sein du parti Cnid.

A.B.HAÏDARA

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. A. Fofana à Boul city ” ça vaut le coup d’essayer Bati et si le bonheur du Mali est entre tes mains qu’Allah le Dieu de l’impossible precipite ton ascension à briguer la magistrature suprême pour le plus grand bonheur des maliens et des maliennes. Ce pays le Mali a tant souffert par la mauvaise conduites et la mauvaise gestion des vieux avec tout le respect que j’ai pour eux souvenez vous que ce sont ces vieux qui ont été la cause de l’effritement de l’empire du Mali avec sa capitale “Koumbi saleh” et vous connaissez la suite le serpent sacré à sept tête gardien de la cité (dougoudassiri) à qui on lui offrait à manger chaque année la plus belle fille de la cité helas quel serpent et c’est un jeune geurrier du nom de mamady qui a mis fin à cette histoire pour sauver sa dulcinée de ce grand mansonge acte de trahison et de crime odieux ourdi par les vieux du pays. la vie d’un pays etant une repetition d’histoire ce meme phenomène se manifeste encore de nos jours mais sous une autre forme. Oui le Mali d’aujourd’hui vie dans un grand mensonge et qui constitue un veritable goulot d’etranglement pour son developpement. Aujourd’ui le serpent sacré n’existe plus mais le sysrème de corruption qui a été mis en place par les vieux démon de ce pays est plus pire, plus nuisible et plus destructrice que le serpent à sept tête de Ouagadou.
    Il appartien donc aux jeunes du Mali de prendre conscience de la realité du pays et de s’assumer. Osez lutter c’est osez vaincre. Vive la jeunesse, Bonne chance à Bati j’espère que tu sera le Mamady d’aujourd’hui qui va couper chacune des septs têtes de notre serpent sacré qui n’est autre que la corruption errigée en système comme mode de gouvernance.

  2. Tu n’as pu avoir un conseillé en commune 6 que tu vas te lancer àl’élection présidentielle le ridicule ne tue plus au Mali.petit calme toi ou tu es ruiné c’est un moyen pour toi pour avoir des sous

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here