Soumaila Cissé à propos de sa nomination comme premier ministre : “Je n’ai eu aucun contact avec personne à ce sujet”

47
Soumi
Soumaila Cissé

L’information d’un confrère de la place a fait le tour de la capitale la semaine dernière : La communauté internationale a jeté son dévolu sur Soumaïla Cissé pour être futur Premier ministre d’un gouvernement d’union nationale au Mali. Le potentiel chef de file de l’opposition malienne à la Primature, il ne fallait pas plus pour animer le débat dans les grins, les bureaux, la rue, les marchés. Chacun allant de son propre commentaire. C’est le retour au consensus mou, disent certains ; c’est normal disent d’autres, ce n’est pas de personne qu’il s’agit mais du pays. Qu’en pense le premier concerné lui-même ? C’est ce que nous avons tenté de savoir avec lui depuis l’extérieur où il se trouve en ce moment dans le cadre d’une réunion du Parlement africain.

 

Pour sortir le pays de la crise actuelle, amorcer le dialogue politique, un gouvernement d’union nationale s’impose, entend-on depuis la rencontre entre le président de la République et l’opposition malienne au lendemain de la débâcle de Kidal.

 

Cette question d’un gouvernement national est sur toutes les lèvres depuis quelques mois. Comme si on était en transition. Des noms ont été cités comme futurs probables Premiers ministres. Des ténors de l’opposition. La dernière information (publiée par un respecté quotidien de la place) est celle de la nomination de Soumaïla Cissé, patron de l’URD, candidat à la présidentielle de 2103 face à l’actuel président de la République et député élu à Niafunké, pour occuper l’immeuble des bords du Djoliba. Car, argumente-t-on, la communauté internationale venait de jeter son dévolu sur lui. Et de rentrer dans les détails : Expérience en matière de gestion, proximité avec les institutions de Bretton Woods, opposant visible, etc. Qu’en est-il exactement ? Qu’en dit l’ancien président de la Commission de l’Uémoa (Union économique et monétaire ouest-africaine).

 

Ce sont des rumeurs que j’ai découvert dans la presse comme tout le monde, nous a-t-il précisé d’entrée de jeu. A-t-il, à un moment ou à un autre, même, ébaucher la question avec une institution internationale, son représentant ? Sur la question, notre interlocuteur est on ne peut plus clair : “Je n’ai eu aucun contact à ce sujet avec aucun membre de la communauté internationale”. Et de poursuivre : “Etant à l’étranger, au Parlement africain, j’ai découvert les articles de journaux comme tout le monde…” Pour ce qui concerne le statut de l’opposition, dont on a aussi parlé avec l’honorable Soumaïla Cissé, il pense que “ce n’est qu’un projet qui sera soumis à l’Assemblée nationale”.

 

Il faut rappeler qu’il est de plus en plus question de doter l’opposition malienne d’un statut et que le projet de loi sera bientôt soumis à l’Assemblée nationale. Il s’agit, pour les autorités maliennes, de doter notre pays d’une opposition digne de ce nom afin de lui permettre de jouer pleinement son rôle.

 

Réalisé par Makan Koné

 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

47 COMMENTAIRES

  1. Je suis convaincu qu’il n’y a Que IBK et Soumaïla comme autres hommes politique que le Mali n’est pas leur priorité. Chacun d’eux courre pour leur poche et non pour le développement du Mali plutôt dans la bouche que dans les cœurs. Que Dieu sauve mon pays et le fasse dirigé par un vrai patriote.

  2. soumaila cisse est trop intelligent pour s engouffrer dans ce gouvernement d incompetents . qu il s assume comme leader de l opposition jusqu a ce que les maliens le reclament a koulouba . un leader liberal comme soumaila ne saurait s accommoder a un IBK socialiste bourgeois , toujours bornE sur un pseudo-panafricanisme caduque qui a forcE les bailleurs de fonds , le FMI , Banque mondiale et l Union europeenne a fermer tous les robinets . c est comme deux rivaux qui se battent pour une femme . si le vainqueur est inacapable de satisfaire la femme , qu il laisse la place a son adversaire plus apte , plus competent a faire le Bonheur de la dulcinee . dans ce cas , pour soumaila , c est la presidence ou rien .

  3. Premier ministre pourquoi pas pour sauver l’honneur du Mali.
    L’objectif c’est de prendre les rênes de ce pays et il en sera ainsi INCHALLAH.

  4. Moi je conseille à Soumi, pour lequel j’ai beaucoup d’estime, de s’assumer dans une opposition courageuse sous les injures de tous les opportunistes, pour éclairer le peuple et attendre son tour très bientôt inchAllah. Je souhaite qu’IBK réussisse car s’il échoue ce sont les maliens qui en souffriront. Et je souhaite que les commentateurs de Maliweb (qui est par ailleurs un symbole de l’image et de la culture de notre pays), sachent quoi dire à la face du monde et ne jettent pas l’opprobre sur notre pays par des propos inacceptables dans notre éducation de Malien. Sô don, yiri don, yèrè don dè niogon tè.

  5. Brillant Soumi ne sera jamais 1er Ministre d’un Gouvernement si incompétent au contraire si Dieu lui accorde vie c’est lui qui succédera à IBK que les maliens ont commis l’erreur d’élire à 77%.

  6. le satan vous guette master soumi pour votre mort programmer de la politique allez-y il faut accepter a condition d’etre president et IBK votre premier ministre

  7. JOURNEES DE REFLEXION SUR LA CONTRIBUTION DES PARTIS POLITIQUES AU PROCESSUS DE PAIX ET DE RECONCILIATION NATIONALE.

    J’apprécie hautement que l’Ambassadeur Moussa Makan CAMARA ait cru devoir m’associer à ces trois journées de réflexion « sur la contribution des Partis Politiques au processus de paix et de réconciliation nationale » ; j’ai d’avantage apprécié qu’il ait couru le risque de me confier le thème : « Contribution de Partis Politiques au renforcement de la cohésion nationale et à la promotion du vivre ensemble ».
    Qu’est-on en effet à 76 ans si ce n’est un certain regard, une certaine voix et surtout une audace de penser en Homme libre ! Il peut paraître paradoxal de demander aux partis politiques donc à des partisans permanemment en compétition pour la conquête et l’exercice du pouvoir de contribuer au renforcement de la cohésion nationale et à la promotion du vivre ensemble dans le contexte du Mali d’aujourd’hui où :
    1) Il y a plus d’une centaine de partis et
    2) On est en droit de se demander quels sont ceux parmi ces partis qui ont un projet de société clair, un programme définit qu’ils sont prêts à mettre en œuvre ? Quels sont les partis qui recèlent en leur sein des hommes et des femmes mobilisés, résolus à lutter , à se battre quotidiennement pour traduire dans les faits le projet de société et son programme en vue du développement du Mali, de son développement agricole, industriel, commercial, intellectuel, éthique, moral, spirituel dans un contexte de saine émulation entre les confessions en ayant à l’esprit le commandement bien connu des saintes écritures : rivalisez de piétés pour la paix entre mes créatures !
    Or beaucoup de Partis Politiques maliens sont plutôt :
    1) Des Associations d’entre aide mutuelle
    2) Des mutuelles, des coopératives en quelque sorte
    3) Des GIE (Groupement d’Intérêt Economiques)
    4) Des formations politiques qui se distinguent peu des syndicats dans leur fonctionnement et qui sont moins que les centrales syndicales d’antan qui, elles, s’avouaient être des courroies de transmission des Partis Politiques dits de classes ou d’avant-garde.
    De surcroit les Partis Politiques post Parti Unique ou de faite ou de jure, post dictature militaire sont nés dans un contexte de crise identitaire, d’exacerbation identitaire voir de crispation identitaire débuchant sur des conflits armés comme c’est le cas au Nord Mali depuis plus d’une vingtaine d’années.
    De façon plus pacifique on a assisté à la naissance et à la prolifération d’Associations culturelles pour contourner les Partis Uniques. Ces associations culturelles furent crées parfois pour la mobilisation des citoyens, la promotion de la cohésion comme se fut les cas du Cine Club Askia Nouh, de l’université populaire pour ne citer que ces deux exemples. Il y a eu aussi la naissance d’Association Culturelle Communautaires : Tabital Pulaaku, Gina Dogon et pour signer la progression de la désintégration de la Nation s’ajouteront les Associations des Kakolo et même des Boa. Tout cela est d’autant plus préoccupant lorsque visitant l’évolution historique de notre pays on réalise que l’apogée de chacun de nos empires a abouti à sa dissolution et ou à son occupation par des forces étrangères parfois même il se produit une autonomie voire une indépendance des provinces composant l’empire qui deviennent ainsi des royaumes :
    Dispersion du Ougadou après le sacrifice légendaire du Bida, dispersion des mandeka et émergence des rois du Gajaga, du Kanyaga, du Jafunu, du Kingi, du kaarta du Soso, du Mandé, du Bélédugu, du Kénédugu, du Royaume Bambara de Ségou, de la principauté Peule du Kunari, de la dina de Hamdallaye, invasion marocaine, invasion des jihadistes d’Elhadj Oumar TALL précurseurs de la conquête coloniale.
    C’est dire l’urgence de la nécessaire prise de conscience des dirigeants des Partis Politiques de leur mission de renforcer la cohésion nationale et de promouvoir le vivre ensemble.
    C’est souligner combien les Partis Politiques et les militants qui les composent attachés à fonctionner sur la base des projets de société et de programmes clairs dédiés à la mise en pratique de ces projets de société et programmes doivent, de minoritaires qu’ils sont aujourd’hui, travailler à accroitre leur nombre tout en s’efforçant de garder leur qualité. Ils doivent surtout constater que la nuance dans la formulation de leur programmes et projet de société sont si peu importantes aux regards des défis d’union nationale et de cohésion sociale ; qu’ils ne peuvent que s’unir pour promouvoir un vivre ensemble de toutes nos communautés, disons de toutes nos nationalités. Il y a long temps au début des années 1990, je disais « les Partis Politiques issu du 26 mars 1991 et même ceux antérieur à l’avènement de la démocratie pluraliste (PSP, RDA) sont des enveloppes aux contenus hétérogènes et, tôt ou tard, ces enveloppes vont éclater et ceux qui se ressemblent vont s’assembler ».
    Les formations politiques qui ont conduit à l’émancipation politique des peuples Africains pour la plupart étaient préoccupées par le risque que la multiplicité des Partis Politiques divise plus qu’elles n’unissent. Elles étaient convaincues que la lutte pour l’aboutissement d’un objectif comme faire tomber le pouvoir en place venir à bout de l’ennemi commun unit les combattant mais l’exercice du pouvoir les divise. Aussi les pionniers de l’indépendance un peu partout en Afrique vont opter pour l’instauration de Partis Uniques pour, pensaient ils assurer la cohésion nationale et construire un Etat moteur de développement.
    Le Mali a connu deux régimes de Partis Uniques : un régime de Parti Unique de faite qui a opté pour le Socialisme Scientifique s’est engagé dans la formation politique et idéologique. Il faut reconnaitre à l’Union Soudanaise RDA, Parti de l’indépendance, la volonté d’ancrer dans le Peuple une conscience nationale, de faire émerger une conscience socialiste et panafricaniste, une conscience de ce que le Mali est une Nation multiculturelle, multiconfessionnelle, laïque, Démocratique et Décentralisé.
    S’agissant de Parti Unique de jure, un parti Unique Constitutionnel, avec une constitution qui excluait toute possibilité pour les citoyens de s’organiser librement, il a également instauré un syndicat unique. Ces dispositions de Parti Unique et de Syndicat Unique frustrant ont favorisé l’éclosion de crises identitaires déjà mentionnées, crise identitaire culturelle, linguistique, territoriale ou sociologique avec des affrontements pour la défense du terroir, de pâturage, de point d’eau, de marre, de champ. Ces crises identitaires vont même faire naître de replis sur soi même entrainant l’apparition d’Associations de Ngolosi, de Massasi, de Touramakansi, de tous les Diarras etc qui mettent en exergue le risque d’éclatement de la Nation.
    C’est face à cette situation que l’Assemblée Nationale dans le début des années 1990 a pris toute la mesure de ce risque d’éclatement de la Nation d’autant que la rébellion armée au Nord faisait comprendre à tout le monde le risque de partition du pays, le risque de dislocation de la Nation. Prenant la mesure des dangers de déchirures du tissu social, l’Assemblée Nationale s’est considérée comme l’aiguille devant recoudre toutes les déchirures, consciente qu’elle était, que ses membres élus sur la liste des Partis Politiques constituaient la représentation nationale et en conséquence ne pouvait se contenter que d’élaborer et de voter les lois, de contrôler l’action gouvernementale. Aussi s’est-elle attachée à participer à tous les congrès des mouvements et fronts unifiés de l’Azawade sauf celui de Arnèbe : congrès de Tawardé, congrès de Gossi, de Djébock. Elle s’est mobilisée pour réconcilier Chamanamass et Arabes en conflit à travers le FIAA et le FPLA après l’assassinat de BOÏDEN. De même elle a tout mis sen œuvre pour réconcilier les SOSOBE et SALSALBE, pêcheurs et agriculteurs de Saarè Mala, Inna Modibabè et Inna Tarrabè à Konsa, les Cissé et les Sybi à Dionboko Maréna, les Dogons et les Peuls. La conférence de Tedjeret avait pour objectif de réconcilier les Chamamnamass de la région de Gao et les Ifogas en brouille à cause de la volonté des derniers d’annexer les plaines riches en eau et en pâturage dans le cercle de Tinessako en vue de créer une commune dite Tedjeret.
    Les épidémies et notamment de cholera ont mobilisé l’Assemblée Nationale (opposition et majorité). Même les communicateurs traditionnels, aiguilles parmi les aiguilles pour recoudre le tissu social ont eu recours à l’Assemblée Nationale quand un conflit a éclaté dans l’Association des griots.
    Tout cela a été possible parce que les Partis Politiques représentés au sein de l’Assemblée Nationale avaient une haute conscience de ce que le Mali est au dessus de tout et que sans harmonie sociale, source de paix et de sécurité, il n’ ya pas possibilité de vivre ensemble.
    Tout cela a également été possible parce que les députés qu’ils soient de l’opposition ou de la majorité avaient une claire conscience de ce qu’ils représentaient pour le Mali et que concernant la rébellion au Nord Mali, les déchirures au sein de la société malienne il n’y avait ni opposition, ni majorité.
    Je rends hommage aujourd’hui à l’opposition malienne toute entière qui pendant 10 ans où j’étais au perchoir a défendu les intérêts du Mali surtout dans les conférences internationales, parfois en tant que chef de délégation au point qu’il leur était souvent demandé : Honorable Ibrahim BERTHE du CNID-Faso Yiriwa Ton, Honorable Issa Bassi COULIBALY du Parti RDP êtes-vous vraiment de l’opposition ? Ils répondaient oui ! mais il s’agit du Mali.
    Je vous remercie de votre attention.

    Pr. Ali Nouhoum DIALLO.

  8. Mer CISSE personne ne te contactera car ne sera ni PM à fortiori PRM par ce que tu es Nordiste en plus de vela tu es une pépinière de la corruption c’est pour cela qu’on ne veut pas que tu sois chef de gouvernement au mali .Ta place est en prison bande de corrompu traitre de ton etat

    • C est triste de voir maliweb publier de commentaires aussi insultants contre Soumaila Cisse et censurer ensuite les réponses à ces posts haineux et racistes!dommage pour vous.on vous a compris depuis longtemps

      • La souillure qui se fait appeler Bananzole, est un de ces nombreux enfants de Bamako nés hors mariage. Si tu le voyais en personne tu te rendras compte du déchet humain et moral qu’il est. De tels types pensent que ceux qui sont bien nés et qui réussissent sont responsables de leur misère. Ils naissent et meurent dans d’effroyables conditions infrahumaines . Peine perdue donc, que de vouloir le raisonner. Il est né dans l’insulte et la haine et y mourra sans avoir vécu une seule journée de bonheur. Insulter est sa façon d’exister.

    • Vous accusez gratuitement des gens d’avoir détourné des sous. Ce qui nous concerne maintenant c’est la gestion actuelle du Mali d’aujourd’hui. Et là, nos partenaires ont mis le doigt sur des cas patents de mauvaise gestion par IBK et son régime. Jamais aucun régime depuis l’indépendance n’a été épinglé autant que celui-ci et c’est de cela qu’il s’agit. Ce régime s’est totalement discrédité et ne saurait jeter la pierre à d’autres.

    • Mon cher si Soumi vas en prison toi tu ira en enfer avec ton président C O N A R D SSSSSSSS

  9. jamais l’opposition au mali ne donnera sa bonne volonté à l’Etat dans la résolution des crises. Sa devise: c’est dénigrer pour se faire aimer.

  10. Chers compatriotes exprimons nous sans s’insulter ou insulter Soumi IBk ou je ne sais qui encore. Franchement ca fait honte des etrangers,nos jeunes freres et meme nos parents nous lisent soyons responsables.
    Haketo be ala

  11. Ce qui echappe a beaucoup de responsables politiques Maliens,c’est le manqué de connaissance des protagonistes en face.Je n’ai aucune connaissance personnelle d’aucun de ces rebelles MNLA,et autres.C’est
    une minorite d’apatrides,c’est-a-dire des Touaregs et Arabes qui ont quitte le Mali par haine et qui avaient choisi la Libye comme leur patrie sous la protection de Kadaphi.Ils partagent avec la population
    Arabe locale un racisme et un sens de superiorite qu’ils sont heureux d’imposer a leurs captifs.Ces Libyens et les refugies Touaregs maries
    a des Europennes denues de tout patriotisme ont ete facilement instrumentalises par bon nombre d’Occidentaux.Ils n’ont rien de commun avec les Touaregs Maliens meme avec ceux qui ont ete contactes par les Islamistes du Quatar ou d’ailleurs.Ce sont ces gens qui controlent le processus de negociation.Ils veulent demenbrer le Mali
    maintenant ou a terme.Ils meritent seulement d’etre neutralises pour retablir une paix durable et un dialogue fructueux.

    • Ah si les maliens pouvaient etre vigilents comme vous!!!

      Et se prendre en charge: construire une armee forte et tuer systematiquement toute personne qui prend une arme contre le pays. Nous serons en paix!!!

  12. Nous disons bien et rappelons les lettrés mutants maliens politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux et leurs « fidèles doungourous et klébars » depuis Moussa à IBK en passant par ATT et Dioncouda à l’instar de leurs homologues lettrés mutants africains s’encouragent « aveuglement idiotement bêtement sournoisement mensongèrement cupidement hypocritement » dans le maintient de l’état de déliquescence de leur Mali

    Nous disons et rappelons tel le Molosse qui ne peut jamais changer sa « déhontée façon de s’asseoir » les lettrés mutants maliens politiques députés maires sociétés civiles Hommes en armes religieux et leurs « fidèles doungourou et klébars » à l’image de leurs homologues africains usurpateurs sans vergognes du titre « d’intellectuels » ne peuvent jamais et ne pourront jamais changer leur « déhontée façon de s’asseoir » d’agir de se comporter L’habitude étant 1seconde nature qui revient toujours rapidement au galop

    Nous disons et rappelons Moussa Traoré ATT Alpha Dioncounda IBK Soumaïla Diango Tiéblé Ibrahima Ndiaye Modibo Sidibé Hamed Sow Mountaga Tall ne sont que les multiples faces du même dé du Lido malien de lettrés mutants politiques députés partis politiques sociétés civiles Hommes en armes religieux tous responsables de par leurs attitudes et comportements de la déliquescence du Mali

    Nous disons et rappelons ils ont fait à l’instar de leurs homologues lettrés mutants politiques africains de par leur gestion primaire primitive laxiste égoïste du Mali 1démocratie bananière des tropiques du pouvoir héritage familiale clanique de l’impunité l’injustice de 2poids 2mesures reines de la « bouffe» des deniers publics et dons des élections bâclées truquées du recevoir exclusif financier et dons dont ils sont si friands et en « salivent » tel le Molosse qui « bave » à la vue de l’os que son maitre lui tend Et ils sont encouragés en cela par leurs soit disant amis ennemis les « Autres » qui disent avec mépris de par leurs comportements que le malien l’Africain n’est pas mûr pour la vraie démocratie

    Nous disons et rappelons par ailleurs le Mali l’Afrique croyaient bien faire en les envoyant dans les meilleures écoles et universités des « Autres » aux fins qu’ils soient travailleurs honnêtes qu’ils aient 1amour profond pour leurs pays partout où ils se trouvent qu’ils instaurent la démocratie vraie de justice d’égalité de tous les citoyens et citoyennes qu’ils se comportent d’égal à égal avec les « Autres » sans complexe pour la défense des intérêts de leurs peuples dans cette compétition mondiale où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme et où n’il y a pas de place pour les faibles les naïfs les idiots les tarés les complexés les pleurnichards les cupides et les sentimentaux

    Nous disons rappelons et insitons ils sont incapables et seront toujours incapables de rentrer efficacement dans cette compétition mondiale impitoyable économico-politico-militaire De part leur comportement égoïste morbide ils sont heureux et se contentent du « recevoir exclusif des dons à bouffer » et de l’assitance exclusive de leurs soit disant amis ennemis les « Autre » qui sont heureux de « faire main basse sur les richesses minières hydroliques botanique » du Mali de l’Afrique

    Nous disons mais que non « Pauvre Mali Pauvre Afrique » des lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux usurpateurs sans vergogne du titre « d’intellectuel »

    Nous disons et rappelons donc il faut être dans le « Pauvre Mali le Pauvre Afrique» des lettrés mutants politiques Hommes en armes sociétés civiles pour reconduire pour confier de nouveau la destinée du Mali de l’Afrique à de tels êtres

    Nous disons rappelons et insiston Dieu Le Tout Puissant Le Tout Miséricordieux a doté l’Afrique de tout ce dont l’Humain a besoin sur cette terre des Hommes pour se développer pour être heureux

    Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes aimant leur Mali que DIEU Le Tout Puissant Le Tout Miséricordieux Vient toujours au secours de l’honnête « roulé dans la farine » par le malhonnête mais qu’IL Reserve les épreuves les plus atroces au même honnête qui persiste à suivre le même malhonnête

    Nous leur disons et rappelons également il est dit « l’erreur est humaine mais persister dans l’erreur est diabolique »
    Nous leur disons et rappelons ils ont choisi le lettré mutant politique nouveau président du Mali choix de la « France-Afrique » qui est 1des lettrés mutants politiques responsables de la déliquescence de leur Mali et s’ils acceptent 1er ministre issu des lettrés mutants maliens politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux qui sont tous responsables de la déliquescence de leur Mali ils n’ont alors qu’à « tirer le vin jusqu’à la lie »

    Nous leur disons et rappelons et insistons Dieu Le Tout Puissant Le Tout Misécordieux leur Mali multiséculaire multiculturel multiracial multiethnique multi religieux leur en voudra à jamais et pour toujours pour avoir été des complices tacites de la déliquescence de leur Mali

  13. Le Mali a besoin actuellement d’un leader qui fait l’unanimite des Maliens.Un homme qui a le sens prononce des interets nationaux,qui est pret a se sacrifier pour le Bonheur present et fufur des Maliens.
    La liberation,ce n’est pas seulement sauvegarder l’integrite territoriale,c’est aussi retourner aux valeurs ancestrales,de probite,d’integrite,de travail et de jouissance des biens justement acquis.Du Leadership,c’est naturellement proteger les ressources naturelles de ce pays,developper les capacites nationales pour les valoriser,ouvrir les opportunites aux nationaux,particulierement a cette jeunesse qui a perdu l’espoir.Surtout,ce Leadership doit cesser
    de mettre en avant les interets de ses mators.Il est normal dans ce monde interdependent d’avoir des interets mutuels.Ces interets seront developpes d’abord avec nos voisins.C’est cette orientation nationaliste qui va souder la societe Malienne,renforcer le Leadership et le respect de la Nation Malienne,

  14. Mr CISSE, on veut que vous occupiez le Ministère pas qu’on vous aime, mais face à l’état de déconfiture avancée , on souhaite vous voir prendre les destinés du PAYS (pas la présidence puisqu’il faut être élu)mais à la primature, juste pour aider à sortir du marasme économique. N’En déplaise à tous ceux qui vous insultent.

  15. Face au Virus de l’Ebola, 950 millions de negros bon-a rien n’ont fait que fuir et abandonner les enfants comme Fatu au Liberia. Aucun Kit de protection (plastic), aucun gant de protection et aucun vaccin contre l’Ebola ne vient d’ailleurs de l’Afrique faillie! On attend les resultats de tests venir des USA, de las France etc.. Pourtant l’Ebola existe depuis 1976 et ete decouvert au Congo/ Zaire..ce pays ne peut encore depister sa maladie 40 ans apres! Où sont nos centre integrés regionaux contre l’Ebola..y en a pas et n’y aura pas. De l’epidemie en epidemie on attend pour crier au secours international. Finallement, la logiquement va vouloir la nature soit laisser de prendre sa course en Afrique…the survival of the fittest…imagine si les occidentaux laissaient ces pays faillis comme la Guinee, Mali, Sierra leon, CI, Sengal, Liberia tatonner avec l’Ebola..la moitie serait deja morts! Ce serait pas trop humain …mais les survivants allaient inventer un vaccin a l’Ebola en 6 mois.

  16. ………IKB a été élu par les maliens pour 5 ans et il a choisi MOUSSA MARA après TATAM LY donc, laissons le nous montrer de quoi il est capable. Si des gens comme SOUMAILA CISSE ou autres aiment le MALI et s’ils veulent réellement aider le gouvernement et le MALI entier à trouver des solutions qu’il faut aux maux , pourquoi, ne font ils pas directement leurs propositions au premier Ministre? On peut bien et bel être utile à son pays sans forcement être dans le gouvernent. IBK n’a fait qu’un an et il lui reste 4 ans. Le bilan se fait à la fin d’un mandant ou d’un exercice et les maliens seront présents aux prochaines élections pour dire oui ou non. Vive le MALI!

    • On a pas besoin de donner conseil à quelqu’un qui croit qu’il connait tout ou qu’être premier ministre est une fin en soit.
      L’orgueil n’amène nulle part.Il doit être humble comme son prédécesseur qui à aucun moment n’a osé parler d’un opposant à plus forte raison l’insulter.

    • Soyons réaliste. Tu crois qu’on peut donner des cpnseilles a des gens comme Moussa Mara et Bathily. Ils croient tout connaitre et ils regarde tous en oeil de Paen et( des gens qui ne savent de mentir au peuple
      Je pense que soumi doit jouer son rôle de parlementaire africain puisqu’il ont voulu l’écarter en l’envoyant en Afrique du Sud. S’ils sont capable on vera bien

  17. Le problème le plus grave chez les africains , notamment nous les maliens, est que la plupart de nos compatriotes ne savent pas ce qu’ils veulent. Toujours sous l’émotion, les gens perdent tout leur sens d’objectivité.
    De 2001 à 2013, avez vous déjà oublié M. Soumaïla Cissé faire sa compagne électorale à bord des hélicoptères et des jets, distribuer de l’argent, des motos, des voitures, etc.. pour acheter les consciences des maliens ? Vous ne vous êtes jamais posés la question de savoir d’où venait tout cet argent ? Pensez vous qu’un citoyen soucieux de vos souffrances de tous les jours dans vos villages et vos villes peut agir de la sorte ?
    Mes chers compatriotes n’attendez rien de M. Ibrahim B. Kéita ou de M. Soumaïla Cissé,puisque ces deux personnes sont pareilles. Et c’est normal, puisque les dirigeants sont à l’image des dirigés !

  18. Fatu Sherif n’avait que 12, sa mere Seidia 43 ans,son frere Barnie 15 et son pere Abdoullah 51 ans. Le pere a contracte l’Ebola ses voisin du village Belajah (Liberia)ont fait appel aux « autorites sanitaires » …elles ont tarde 5 jour venir trouver Abdoullah mort. Apres avoir emballe son corps et l’eterre, les soit-disant autorites sanitaires on procede a tester Fatu et sa famille. Resultat/suspicion: seul Barnie est negatif. Les « autorites sanitaires » ont donc abandonne Fatu et sa mere a l’Ebola tout en conseillant les villageois de ne pas s’approacher a elles! Elles sont restees enfermees dans leur maison criant nuit et jour pour l’aide a manger et a boire en vain. En fait, les portes et fenetres de leur maisons ont ete bouclees sur elles pour eviter la propagation du virus venant d’elle par air. Eventuellement La mere de Fatu meurt (peut etre de la deception inimaginable). Les villageois continaient encore d’entendre les cris de la petite restee seule face a l’Ebola trois nuits..

    • …Finallement la brave Fatu elle aussi a rendu l’ame dans l’angoisse la plus totale a cote de sa mere. Mieux vaut car elles ont rejoint la paix eternelle…elles ne souffriront plus jamais!

      Voilà l’Afrique noire qui abandonne ses enfants ! Fort de 900 millions de negros bon-a rien, elle a dû fuir et abandonner une petite fille aux mains de l’Ebola ! L’Afrique qui n’a jamais inventé un seul vaccin doit certes fuir l’Ebola. Mais cela ne veut toutefois pas dire que l’Ebola est plus fort…NON ! L’homme est 100 milliards de fois plus fort que l’Ebola. Mais l’Afrique cest là où l’homme a perdu l’essentiel de son humanité et, de ce fait, reste faible et fragile face à tout, d’où même le paludisme fait sa part de ravage sur un million d’enfants africains tous les ans. Ce qui me ronge de l’intérieur ici dans le cas de Fatu et sa famille est que son village est juste situé à 150 km du palais présidentiel de Mme Ellen Searlf Johnson.

      • Où etait Mme Ellen Searlf Johnson quand ses « autorites sanitaires » ont abandonne Fatu et sa mere? Nulle part bien sûr! Et voila nos dirigeants afrcains!! Et dire que cest a cette bor’delle que l’on avait remis le Prix Pourri Nobel de la paix en 2011! 👿 😈 Quelle comdie dans ce monde finallement! Fatu et sa famille n’avaient elles pas payé des impots a l’etat failli du Leberia…ne serait ce que des timbres??? Voila comment nos etats faillis de l’Afrique fuient et abandonnent leurs enfants a moindre calamite! On ne peut jamais compter sur nos despotes qu’ils soit “democratiquement” elus ou autre…

  19. Il faut retourner vers Dieu, et lui demander pardon, il faut chercher la place au delà; avoir une place de ministre, premier ministre ou président dans ce bas monde, ne sert à rien. Cultivons la paix et arrêtons de s’insulter pour rien. Qu’ALLAH nous guide sur un bon chemin. Amine.

  20. Il s’agit de vendre son journal et améliorer la sauce de madame.Cet argent à mon avis doit venir d’une source pas seulement sûre mais certaine.Ne vendons pas n’importe quelle”information”.N’essayons pas non plus d’emballer la conscience sociale.Prière, un peu de morale dans tout ce qu’on nous faisons.

  21. Vous ne pouvez vous exprimer sur les questions de l´actualité sans dénigrer ou insulter les uns des autres????

  22. TOUT SAUF SOUMEILA CE GROS VOLEUR,À ÉTÉ REJETÉ ET HUMILIE PAR LE PEUPLE MALIEN AU DERNIER ÉLECTIONS ,CE NE SERA PAS IBK QUI OSERA INSTALLER CE SOUMEILA CISSE QUE LA MAJORIRE DES MALIENS ONT REJETÉ .
    SOUMEILA NE SERA JAMAIS RIEN DANS CE PAYS SAUF QUE LE SUPPÔT DES BÊLAS CONTRE LE MALI EN MARCHE .

    • Bala tu es un vrai imbecile toi, un fassodedjougou, la verité en face mais vous continuer dans vos sauvagerie à insulter et denigré sans preuves, aujourd’hui nous savons tous qui est le XXXXr du mali.
      XXXX

      XXXX, au lieu de chercher a construit un pays unis des XXXX de ton genre continue XXle pays avec des propos XXX

    • Bala tu n’es qu’un vulgaire individu……un moins que rien….. woulouden…. Comment peux tu parler ainsi de d’une personnalité aussi respectueuse, un honorable depute de la république…. ?
      Si Soumeila est un voleur, que peut on dire d’IBK ce traitre soulard, qui n’a su rien faire de bon depuis bientôt un an qu’il est a la tete de ce pays….? En moins d’un an il a mal utilise voire vole plus de 200 milliards dans nos caisses et humilie la nation qu’il mise a genou avec ces con..neries du 21 Mai a Kidal Il n’est meme pas capable d’assumer ses actes , un lâche ne…

      Toi tu vaux mieux qu’un bêla….. ? Meme s’il est bêla , il vaut mieux que toi et IBK….. Woulouden.nounou…..

    • Pauvre bala non seulement tu es inculte mal élevé et maudit mais en plus personne n’est avec toi.pauvre type rumine dans ton coin ta haine et ta rage et sache que Soumaila est arrivé 2fois deuxième à l’élection présidentielle de son pays sur plus de quinze candidats pauvre con amnésique .quitte ce forum sérieux qui n’est pas fait pour des vulgaires de ton genre.

    • Le modérateur du site doit interdire de tel propos. Ce Balaaaaaa n’a reçu aucune éducation parentale s’il croit qu’on ne le connais pas qu’il demande a son père qui est voleur lui ou soumi et comment il a payer les études de son fils

  23. Ces mauvais journalistes sont plus que des terroristes. bandes de nullards réunis qui cherchent de quoi à manger.

    • le grand toi tu dois changer ton nom en lepetit
      Tu n’a rien compris Soumaila vaut 1000 fois mieu que ce XXXXX d’IBK

    • le grand, ta haine gratuite contre Soumeyla Cissé te maintiendra minuscule et te tuera un jour

      Vous allez laisser Soumeyla Cissé.
      C’est Dieu qui lui a donné ses compétences et sa crédibilité contre lesquelles vous et vos semblables détracteurs ne pourrez rien.

    • legrand, tu es un vraiXXXtoi, un fassodedjougou, la verité en face mais vous continuer dans vos sauvagerie à insulter et denigré sans preuves, aujourd’hui nous savons tous qui est XXXXu mali.

      XXXXX

      XXXX au lieu de chercher a construit un pays unis desXXXX de ton genre continue de salir le pays avec des propos XXX

      • je pense que certains commentateurs n’ont rien compris de leur devoir envers le mali et les maliens . Sur certains réseaux sociaux , avec des gens “civilisés” , on developpe des arguments qui sont souvent repris par les hommes politiques et les déicideurs . Très souvent , à propos de soumaila cissé , c’est le poncif “cmdt” qui revient car il n y a aucun autre argument . Pour l’hélicoptère utilisé en 2002 , il faut tout simplement rappeler que soumaila cissé a toujours refusé de faire attendre les populations qui laissent leurs préoccupations pour voir les candidats . Si certains adorent se faire attendre partout y compris au conseil des ministres ( suivez mon regard !!) soumaila est celui qui est à l’heure . Je mets tous ceux qui lisent ce commentaire au défi de trouver une seule fois où soumaila est arrivé à un rendez vous en retard ; inversement , je mets tous les lecteurs au défi de trouver une seule fois où l’autre est arrivé à l’heure . Soumaila est au service du peuple , lui .

        • Bonne chance a lui ( Soumaila Cisse), mais je suis convaincu que ca serra une autre deception. On est la on verra, le politien africain je ne conte pas sur.

Comments are closed.