Huit mois après le début de leur formation au Maroc : Le premier contingent des imams maliens dans de bonnes conditions d’apprentissage

3
Maroc
Le ministre des affaires religieuses et du culte, Thierno H Diallo (D) lors d’une mission au Maroc

Aujourd’hui ce sont 106 imams qui sont à Rabat dans le cadre de leur formation sur des thèmes comme   la jurisprudence malikite, la tâche de l’imam, la biographie du prophète Mohamed, les principes du soufisme… Huit mois après le début de ces cours, nos imams se trouvent dans de bonnes conditions d’apprentissage et bénéficient de plusieurs assistances du royaume chérifien dans divers domaines comme la santé, la documentation…. C’est le constat fait par un rapport interne du ministère des Affaires religieuses et du Culte dont nous avons pu nous procurer une copie.

 

Invité d’honneur de la grande cérémonie de prise de fonction du président IBK, le Roi du Maroc, Sa Majesté Mohammed VI a décidé de former gratuitement 500 imams maliens afin qu’ils soient à la hauteur de leur mission. Et permettre surtout à nos responsables religieux de mieux cerner les problèmes avec clairvoyance et sagesse et de lever les défis qu’ils affrontent dans leur office.

 

 

S’agissant de la formation proprement dite, elle se déroule au centre de formation des Imams maliens à Rabat. Une structure du ministère des Habous et des affaires islamiques marocains, rattachée à la direction des mosquées.

 

Les cours, note le rapport rédigé par Mamadou Issa Coulibaly, délégué du Mali audit centre de formation, se déroulent conformément au système d’enseignement académique. Ainsi des travaux dirigés sont organisés à l’intention des apprenants, suivis des conférences hebdomadaires. Les imams sont aussi invités   à effectuer des activités de recherche sur les thèmes choisis soit par le professeur, soit par les étudiants   eux-mêmes.

 

 

S’agissant de la logistique, le rapport se réjouit des conditions d’hébergement, d’études qui leur sont réservées par le pays d’accueil. D’où le satisfecit des participants qui ne cachent pas leur reconnaissance à l’endroit du Roi chérifien mais aussi au personnel du centre d’accueil

 

” La direction du Centre veuille toujours sur la bonne exécution du programme. Son Directeur est vraiment accueillant, très ouvert et très respectueux envers les étudiants. Il les consulte régulièrement pour s’imprégner de leurs soucis et de leurs problèmes. Nous ne pouvons que saluer les bons rapports et entendement entre la direction et nous Imams “ a témoigné dans le document l’imam Cheick Oumar Sow .

Il faut rappeler qu’en plus de la documentation, le royaume chérifien offre une bourse d’étude à la fin du mois à nos imams.

Ce n’est pas tout, le ministère des Habous et des Affaires Islamiques a mis deux véhicules à leur disposition.Il sied de préciser que la formation de chaque vague s’étalera sur deux ans.

 

  K.THERA

 

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Lu sur Yahoo aujourd’hui , nous avons le premier imam homosexuel en France ,dont la préoccupation est de marier les musulmans gays :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: eh oui çà existe 😆 😆 😆 😆 😆

  2. Cet idiot ministre oublie qu’on est dans un pays laïque. Bon sang former nos militaires, nos cadres ainsi que nos étudiants. Il y a assez de mosquées, construiser des écoles, des hôpitaux. On s’en fout de ces charlatans imams. Il faut promouvoir notre culture, notre langue. Aller vers le développement de notre pays. On ira pas loin avec ce gvt rigolo.

  3. Une formation utile pour le enterrements et les mariage précoce surtout comment spolier les pauvres veuves et rendre vos enfants esclaves de la mendicité.
    Réveillez-vous partez à la rencontre de votre destin pauvres nègre.

Comments are closed.