Les cheikhs de la mission d’Al Azhar en Égypte à Bamako Objectif : Sensibiliser les fidèles sur la pratique d’un Islam tolérant et pacifique

0

EgypteDe l’humanitaire à la sécurité, en passant par la coopération technique et éducative, les autorités des deux nations ne cessent d’œuvrer en faveur de la consolidation et du renforcement du partenariat bilatéral.

Aujourd’hui, le Mali et l’Égypte renforcent leurs liens à travers la coopération religieuse dans le but de prôner l’Islam comme une religion d’ouverture et de tolérance. C’est ainsi que depuis quelques mois, les cheikhs de la mission de la célèbre mosquée Al Azhar organisent en collaboration avec l’ambassade d’Égypte et certaines mosquées de Bamako des séances de prêche pour sensibiliser les fidèles musulmans sur la tolérance en Islam.  Ces rencontres sont périodiques. Chaque vendredi, trois cheikhs de la mission d’Al Azhar prêchent dans trois différentes mosquées de Bamako. Ces rencontres sont organisées dans le but de convaincre les musulmans que l’Islam est une religion de paix et protège les droits des hommes, des femmes et des enfants.

Lors de l’une de leurs rencontres, tenue le 8 mai dernier, au Centre islamique d’Hamdallaye, l’un des cheikhs d’Al Azhar, dans son adresse, a affirmé que l’Islam a toujours considéré la tolérance religieuse comme une “loi de vie”. A ses dires, sans tolérance, la société pourrait être dans un grand péril. Eminente personnalité religieuse, les paroles de ce dernier ont permis de comprendre à quel point cet homme croyait en une ouverture d’esprit religieuse et voulait avant tout “dissiper les conceptions erronées qui ont assombri la compréhension de beaucoup de personnes à l’égard de l’Islam”.

Théologien né pour “propager l’amour et la tolérance parmi tous les peuples, quels que soient leurs langues, leurs croyances ou leurs systèmes sociales”, ce cheikh a rappelé que l’Islam n’avait rien à voir avec l’intolérance et l’extrémisme. Il souhaitait que cette image négative et erronée de la religion musulmane soit écartée pour laisser la place à une vision claire et fidèle d’un Islam ouvert et accueillant. Il a expliqué que l’Islam est une religion pleine de tolérance et d’ouverture aux autres religions.  Avant d’ajouter qu’il prône le vivre ensemble dans la paix et la sécurité. Pour lui, l’humanité est une grande famille issue d’un Dieu unique signifiant que l’égalité et le respect doivent régner entre les êtres humains, en dehors de la considération des races, des couleurs, des religions ou de privilèges. La variété et la diversité humaine font partie intégrante de la bénédiction et de la miséricorde du Dieu universel, embrassant tous les messages et les religions antérieures inspirées par le même Dieu. L’islam délivre un message unique et essentiel de la foi transmis par ses prophètes et ses messagers. Le cheikh d’Al Azhar a conclu que l’Islam demande et recommande aux musulmans de mener un dialogue constructif avec les disciples des autres traditions religieuses dans un esprit de courtoisie, de sensibilité et de bonne volonté. Rappelons que plus de 3 000 fidèles ont assisté à cette rencontre.

B. DIABATE

PARTAGER