16ème session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO : Le M’Bolon du Mali inscrit sur la liste du « patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente » !

0

La 16ème session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui se tient du 13 au 18 décembre 2021 et présidée par le Secrétaire général de la Commission nationale du Sri Lanka pour l’UNESCO, M. Punchi Nilame MEEGASWATTE, a accédé à la proposition du Mali d’inscrire « les pratiques et expressions culturelles liées au “M’bolon”, instrument de musique traditionnelle à percussion » sur la liste du « patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente ». Cette décision témoigne de l’engagement du Gouvernement du Mali, des Collectivités territoriales, des communautés locales ainsi que de tous les autres acteurs de la chaîne de valeur du Mali dans la sauvegarde, la valorisation et la promotion des éléments du patrimoine culturel immatériel. L’Organisation des Nations unies pour l’Education, la Sciences et la Culture (UNESCO) a félicité le Gouvernement du Mali pour la proposition qui a reçu l’assentiment de ses pairs à cette session qui s’est déroulée entièrement en ligne. L’organisation saisit cette occasion pour remercier sincèrement le Gouvernement du Mali et tous les acteurs culturels à travers le département de la Culture pour leur engagement dans la préservation de la culture malienne, véritable vecteur de consolidation de la paix et du vivre ensemble.

Proposée et défendue par le Ministère en Charge de la Culture du Mali à travers la Direction nationale du Patrimoine culturel (DNPC), cette inscription est accueillie avec un grand soulagement et une grande fierté par le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly GUINDO et le Directeur national du Patrimoine culturel, Moulaye COULIBALY. Le ministre GUINDO a, à la faveur d’une cérémonie jeudi, 16 décembre 2021 à Bamako, salué l’UNESCO à travers son Représentant résident au Mali, Edmond MOUKALA.

Il faut aussi rappeler le lobbying de la Délégation permanente du Mali auprès de l’UNESCO à Paris et du soutien de la République du Togo, qui a accepté de porter le projet.

Instrument de musique à percussion commun aux milieux manding, sénoufo et bamanan

Le M’Bolon est un instrument de musique composé d’une grande caisse de résonance faite d’une calebasse recouverte de cuir de vache, surmontée d’un manche en bois arqué muni de cordes. Pour amplifier les vibrations sonores, le musicien porte souvent un dispositif en forme de cloche fait de plaques métalliques auxquelles sont fixés de petits lobes de forme ovale. Cet appareil, doté de petits anneaux en fer, est attaché à la main du joueur au moyen d’un coussinet garni de cordons ou d’un élastique. Le mode d’utilisation du M’Bolon dépend du nombre de cordes. Les M’Bolon à une ou deux cordes animent les événements populaires et les célébrations, et accompagnent les rituels et cérémonies religieuses. Les M’Bolon à trois et quatre cordes sont les plus répandus. Ils sont utilisés pour accompagner les louanges des chefs traditionnels, célébrer les hauts faits des rois, encourager les agriculteurs dans les champs et galvaniser les guerriers. Le M’Bolon est un instrument qui se joue en solo ou avec d’autres instruments, notamment le xylophone, le tambour d’aisselle et les luths. Présent dans le sud du Mali, il est utilisé sans distinction d’ethnie, de genre et de religion et l’apprentissage est transmis par les maîtres à des apprentis, ainsi que par des associations locales. Cependant, le nombre d’initiés est limité et la pratique est menacée par des facteurs tels que l’urbanisation, l’introduction de religions qui interdisent les rites et pratiques initiatiques traditionnels et la baisse d’intérêt des jeunes.

 

CC/MACIHT avec la Délégation permanente du Mali auprès de l’UNESCO à Paris

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here