« La photothèque de Nioro du Sahel » (suite et fin) : Flash sur des personnalités de plusieurs domaines d’activité et les anciens combattants

2

Comme rappelé dans les précédentes publications, “La photothèque de Nioro du Sahel” est un livre qui met la lumière sur les femmes et les hommes célèbres de la Commune urbaine de Nioro du Sahel. Sa dernière partie présente les femmes et les hommes de la Commune urbaine de Nioro du Sahel qui se sont fait illustrer dans les domaines de l’agriculture, l’élevage, le commerce, le transport, l’artisanat, la santé et les anciens combattants.

Le chapitre 8 de “La photothèque de Nioro du Sahel” est consacré aux agriculteurs et aux éleveurs célèbres de la Commune urbaine de Nioro du Sahel. Le 1er de ces hommes est Djidou Sylla (né vers 1905 et décédé en 1998 à Nioro). Il fut un grand producteur céréalier à Kadiel Pobi. Ce qui lui a valu la médaille du mérite agricole. Le 2e est Lamba Traoré (né vers 1910 et décédé à Nioro), il était producteur céréalier et a été médaillé du mérite agricole.  Alpha Diakité (né vers 1916 et décédé en 1967) était le président des éleveurs et marchands de bétails. Rokia Hamet Sylla (né vers 1924 et décédé en 2014 à Nioro) fut président des éleveurs et marchands de bétails. Il était ancien aussi ancien combattant. Mamoutou Sall (né vers 1912 et décédé en 1987 à Nioro) boucle le chapitre des agriculteurs et éleveurs. Discret, humble, il était reconnu pour son sérieux et le travail bien fait. Ce qui lui a valu la médaille du mérite agricole.

Les commerçants célèbres de Nioro du Sahel

Le chapitre 10 est réservé aux commerçants célèbres de la Commune urbaine de Nioro du Sahel. Les trois premières places sont dédiées à Bamody Diakité qui a été le premier commerçant à construire un immeuble à étage à Nioro du Sahel ; Baboye Diagourage (1er commerçant de la soude caustique, du bleu de méthylène, de l’amidon, du savon et d’autres détergents à Nioro du Sahel) ; Hamet Dibassy dont la boutique était appelée “Talibé boutique” pour sa générosité et le bas prix de ses produits. Les 4eet 5e places sont occupées par Demba et Samba Diawara, deux frères qui se sont intéressés particulièrement au commerce des produits alimentaires. Ils sont suivis d’Amara dit M’Demba Kanté (né vers 1921 et décédé en 1977). Commerçant de son état, il s’intéressait aussi à l’éducation.

Les autres commerçants célèbres sont : Seydou Bah , Bakary Bathily (1er importateur d’essence, de gas-oil et de pétrole à Nioro), Kaba Aïssé Diakité (né vers 1927 à Nioro et décédé à Bamako), Kandioura Touré dit Bako (né vers 1932 et décédé en 2013 à Nioro était le prototype du commerçant traditionnel de toutes les gammes de produits), Chérif Goudourou (était commerçant spécialisé dans le thé, le sucre, le lait, la viande séchée provenant de la Mauritanie et du Maroc), Cheickné Diagouraga dit Niangara (né vers 1937 et décédé en 2017, il était marchand de perles), Kéba Daffé (né vers 1928 et décédé en 2018 à Nioro, il était commerçant de cola), Mamadou Koudy Sylla (né vers 1932 à Nioro, il était le propriétaire de la boutique “Fouroussa boutique” pour les tissus et produits de qualité), N’Diaye Baba Maguiraga (décédé en 2009 à Bamako, il est le 1er à tenter le super marché, le taxi, la salle de cinéma), Samba Dodo Sidibé (il était commerçant sans boutique ni étal), Kaba Fary Diakité, Diaguély Bakoroba, Mamadou Cissé, Cheickné Boukenem, Mary Macina, Baouro Yaranangoré…

Les transporteurs réputés de Nioro du Sahel

Les transporteurs célèbres de Nioro du Sahel sont au nombre de 12. Les trois premiers sont Kaka Diarra (transporteur de moellons, dalles), Hamadi Maguiraga (né vers 1913 et décédé en 2001 à Nioro était le président de la Coopérative des transporteurs), Lassana Sylla dit Diodio (il était transporteur, commerçant et producteur agricole). Tamba Soti Diakité (transporteur sur le tronçon Kayes-Bamako), Ousmane N’Diaye (transporteur, commerçant de céréales aux foires de Nioro, Kaarta et du Kaniaga), Diadié Sall (né vers 1916 et décédé en 1990 à Nioro) occupent les 4e, 5e et 6e places. Les autres sont Bakara Sylla, Bamougna Konaté, Mamadou Malado Sambourou Diallo, Sédifo dit Kotè Traoré, Doudou Tambadou, Moussa Sylla dit Jacques.

Les agents de santé célèbres de Nioro du Sahel

Ils sont 8 femmes et hommes à occuper le chapitre de la santé. La première place est occupée par Fanta Sambou Diakité (née vers 1919 et décédée en 1991, elle était la 1ère sage-femme de Nioro du Sahel durant plus de 30 ans. Elle est suivie de Goundo Diarra (née en 1928 et décédée en 1982 à Nioro est l’une des 1ères femmes à exercer le métier de matrone et de sage-femme pendant plus de 30 ans). Demba Sow (né vers 1923 et décédé en 2010 à Nioro était infirmier pendant plus de 40 ans).

Les cinq autres agents de santé sont Beydari Bah (né vers 1905 et décédé à Nioro était le collaborateur de Demba Sow), Djébou Cissé (née et décédée, elle était matrone puis obstétricienne), Kandé Diakité (né vers 1926 et décédé en 1973, il était chargé d’hygiène et d’assainissement de la ville de Nioro), Habib Maguiraga (né vers 1946 et décédé en 2009 à Nioro, il était infirmier d’Etat), Ramata Coumaré (née en 1947, elle était sage-femme très expérimentée).

Les artisans reconnus de Nioro du Sahel

Ils sont au nombre de 14 artisans illustres qui font la fierté de Nioro du Sahel.  Il s’agit, entre autres, de Balla Thiama Dianka (décédé en 1997 à Nioro, il fut forgeron habile, avec Saharou Tagué Diarra, ils furent les fournisseurs du colonisateur et de toutes les autorités en matériels aratoires dont haches, daba, houes) ; Kandé Youbé Dembélé (il fut l’un des 1ers tailleurs de Nioro) ; Mamaye Kanté (bijoutier de son état, il fut longtemps la référence au Sahel) ; Dambou Diawara (né vers 1936 et décédé en 2006, il fut l’un des premiers tailleurs en broderie moderne à Nioro) ; Houley Hamet Diani (né vers 1936 et décédé en 1998 à Nioro, agent hygiéniste de son état, il fut l’un des premiers horloges de Nioro du Sahel) ; Seydina Oumar Diani (né vers 1940 et décédé en 2003 à Nioro, il fut l’un des meilleurs mécaniciens auto du Sahel) ; Lassana Cissé (il est parmi les premiers tailleurs de Nioro et est présentement le président des artisans de Nioro) ; Boubou Diarra (tailleur) ; Djimé Camara (il fut l’un des premiers boulangers de Nioro du Sahel) ; Abdramane dit Bambou Korkossy (il fut un grand cordonnier de Nioro du Sahel) ; Tiémoko Tagalémé Sissoko (qui fut un grand bijoutier à Diawélycounda) ; N’Diany Moussa Diabaté (a été l’une des potières les plus talentueuses de Nioro du Sahel) ; Tiédian Diarra (fut l’un des plus anciens bouchers de Nioro du Sahel) ; Moubarké Dicko (boucher).

Les anciens combattants de renoms de Nioro du Sahel

Les anciens combattants de Nioro du Sahel sont célèbres pour avoir combattu auprès de l’armée française dans les premières et deuxièmes guerres mondiales, en Indochine et en Algérie. Ils ont pour noms : Kissima Diarra (responsable du bureau des anciens combattants, il a fait la guerre d’Algérie avec le grade de sergent) ; Mamadou Siré Séméga (né en 1907 et décédé en 1980 à Nioro, il a participé à la 2e guerre mondiale) ; Hamet Coulibaly (né vers 1934, il a fait la guerre d’Algérie avec le grade de sergent) ; Hamadi Diadié Diallo (né vers 1903 et décédé en 1975 à Nioro, il a participé à la 2e guerre mondiale. Il est mort avec le grade de sergent-chef) ; Rokia Hamet Sylla (né vers 1924 et décédé en 2014 à Nioro, il a participé à la guerre d’Algérie) ; Mamadou Karé Nimaga (né vers 1918 et décédé en 1995, il a participé à la 2e guerre mondiale) ;  Seydou Dibassy (né vers 1894 et décédé en 1992 à Nioro, il a participé aux deux guerres mondiales) ; Souleymane Traoré (il a combattu en Indochine et est revenu avec le grade de sergent) ; Pathé Diallo (décédé en 2973 à Nioro, il a participé à la 1ère et 2e guerre mondiale. Il était lieutenant) ; Chef Lamine Drabo (décédé en 1976 à Nioro, il a combattu en Indochine et en Algérie, il est revenu adjudant-chef) ; Abdoulaye Traoré dit Brigadier (décédé en 1977 à Nioro, il a participé à la 2e guerre mondiale. Il est mort brigadier-chef) ; Mahamadou Magassouba (décédé en 1970 à Nioro, il a participé à la 2e guerre mondiale) ; Mamoudou Sylla (décédé en 1978 à Nioro, il a participé à la 2e guerre mondiale) ; Thiethia et Samba Mariko (ils ont participé à la 2e guerre mondiale) ; Sadio Coulibaly (décédé en 1986 à Nioro, il a participé à la 2e guerre mondiale).

                             Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. IL Y A DEUX, AU MOINS DEIX OMISSIONS DANS CETTE PHOTOTHÈQUE DE NIORO DU SAHEL

    LE PREMIER C’EST DIOUGAL SOUMARÉ QUI A PARTICIPÉ AUX DEUX GUERRES MONDIALES AU MOINS, À D’AUTRES SANS DOUTE. SON ÉPOUSE PEINDA HAWEL SOW EN ÉTAIT LE TÉMOIN VIVANT ET À VÉCU JUSQU’AUX ANNEES 80 POUR RACONTER SES EXPLOITS À SA NOMBREUSE DESCENDANCE ET LEURS CONNAISSANCES. IL AVAIT LE GRADE D’ADJUDANT « LASDAN » COMME AIMAIT DIRE SA FEMME;

    LE DEUXIÈME EST JUSTEMENT SON FILS AMADOU SOUMARÉ DIT BOUH. UN DES RARES INFIRMIERS DES GRANDES ENDÉMIES DE NIORO DU SAHEL. CONNU AUSSI BIEN À NIORO QUE DANS LES VILLAGES ENVIRONNANTS QU’IL SILLONNAIT SUR SA MOTO.

    MERCI DE BIEN VOULOIR LE NOTER À DÉFAUT DE POUVOIR REPRENDRE UNE PHOTOTHÈQUE DÉJÀ BOUCLÉE .

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here