Rentrée littéraire 2020 : Hommage au professeur Bocar Cissé

2

Feu Bocar Cissé, enseignant, militaire scout, chercheur  et père du chef de file de l’opposition malienne Soumaïla Cissé a reçu, ce week-end , à la bibliothèque nationale  tous les honneurs et les hommages du monde  de l’écriture malienne.

L’édition de la rentrée littéraire 2020, en cours, a été mis à profit pour ses enfants, parents, anciens élèves et collaborateurs professionnels pour  rendre hommage à l’œuvre de cet infatigable instituteur,  qui  aura servi le Soudan Français jusqu’au Mali indépendant.

 Né à 1919, à Banikane, cercle de Nianfunké, Bocar Cissé  a eu une enfance studieuse auprès de ses parents dans une école coranique, puis il fréquente l’école occidentale  jusqu’à  l’obtention d’un diplôme d’instituteur en 1941 en pleine deuxième guerre mondiale.  Situation  oblige, il fut immédiatement appelé sous les drapeaux et servira successivement au Sénégal, le Maroc, l’Algérie, en Corse, en Italie et France.   Après cette carrière militaire, le natif de Nianfunké rentre au pays, où il démarra une nouvelle carrière  d’instituteur qui le mena dans beaucoup de régions du Mali jusqu’à l’âge de la retraite en 1970.  Pendant qu’il était au service de son pays,  il écrit  « Devoir de vacances », édité par Jamana en 1999.  Ces manuscrits  révèlent une plongée dans l’enfance de cet instituteur.  En plus, il publia  « Les Contes et légendes de Kourmina », « Toulon 44 », « Ménaka, les Touareg Iwillimeden » et de nombreux manuscrits sur l’histoire du Mali.

Le centenaire de la naissance de cet infatigable instituteur  (1919-2019) qui a donné naissance à  l’un des hommes politiques du Mali démocratique, Soumaïla Cissé,  a été riche en témoignages.  Le Pr Younouss Hamèye Dicko,   le président d’honneur de l’union des écrivains du Mali, Pr Urbain Dembélé, l’historien Bocar Sada Diallo , l’universitaire Français et écrivain, Bernard Salvaing  et ses propres enfants l’ont rendu hommage. Il a été décrit par certains témoignages comme un instituteur, un chercheur, un humaniste et historien qui a marqué son temps par sa contribution à la réussite d’une école de qualité. « C’était un véritable historien qui n’était pas un compilateur, mais celui qui va vers les sources », a témoigné le Pr Bocar Sada Diallo, qui demande qu’un monument ou  un édifice public soit érigé à sa mémoire. Ces talents d’excellent conteur ont été magnifiés lors de cette cérémonie d’hommage.  Bernard Salvaing et Albakaye O Kouma en ont fait  les récits oraux de feu Bocar Cissé un livre intitulé ‘’ Bocar Cissé, Instituteur des Sables, témoin du Mali du XXesiécle’’.

Pour ses enfants, ils resteront sa mémoire, son combat, ses bonheurs, sa force créatrice et ses valeurs inaliénables. En bref, un  Papa qui a enseigné la soif d’apprendre, de progresser et de persévérer, la justice, l’humilité, l’honneur et la générosité. Son fils le plus populaire, Soumaïla  Cissé se dit fier de tout ce qu’il a légué à leur famille.  Et de poursuivre qu’il va œuvrer pour perpétuer son œuvre en dotant le Mali d’une éducation de qualité.  De son héritage, il déclare avoir choisi le savoir, le partage et la générosité.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. in order to live 100 years a person need make what is personally many of right actions at right time. In my case i am convinced I will not live 100 years. I have faced to many adverse actions taken by some most powerful people or/plus groups in this world thus, I have learned to be satisfied doing all I am able to do under circumstance plus keeping myself of position my actions may benefit my people hundreds of times more if they perform perceivable correct actions. Congratulation Mr. Bocar Cisse. However, I have doubts about his son or/plus grandson.
    Henry Author Price Jr aka Kankan
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here