CEDEAO : Trois chefs d’Etat en mission sécrète à Bamako

4

Le colonel Assimi Goïta recevra des chefs d’Etat qui ne sont pas acquis à sa cause. Officiellement, ils viennent plaider pour la cause des 46 soldats ivoiriens détenus à Bamako. Mais au-delà de cette raison, c’est l’Amérique qui prend le relais de la France qui est en perte de vitesse et de crédibilité en Afrique de l’Ouest, plus précisément au Mali. Et ce changement de stratégie passe par le Mali dont les autorités ne sont plus en odeur de sainteté auprès du pays de l’Oncle Sam.

Dans ce contexte, la journée de demain mardi sera décisive, des chefs d’Etat se rendant au Mali ayant déjà écouté les directives de la Maison Blanche. Le Mali est visé par une loi américaine dont le but est de combattre les autorités rebelles. Avant de passer à son plan punitif contre la transition malienne, Washington dépêche à Bamako demain mardi une délégation de trois chefs d’Etat ouest-africains. Il s’agit de Nana Akufo Ado de la République du Ghana, de Macky Sall du Sénégal et de Faure Gnasimbé du Togo. Tous les trois chefs d’Etat avaient pris part à un sommet tenu à New York la semaine dernière sur le Mali et la Guinée Conakry.

En réalité, on est face à un deal entre la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et les Etats-Unis qui ont pris une loi pour contrer l’influence russe en Afrique. Comment comprendre la tenue d’un sommet de la Cedeao hors du continent africain en dehors du lobbying américain ?

La « loi sur la lutte contre les activités malveillantes de la Russie en Afrique » (Countering Malign Russian Activities in Africa Act) a été adoptée par 415 voix pour et 9 contre par les représentants du Senat américain en avril dernier, au moment où le Mali et la Russie renforçaient leurs relations commerciales et diplomatiques.

Les États-Unis souhaitent “demander des comptes aux gouvernements africains et à leurs responsables qui sont complices de l’aide à l’influence et aux activités malveillantes (de la Russie). Les chefs d’Etat ouest-africains qui se rendent à Bamako sont en mission des Etats-Unis, puisque la loi adoptée permet d’évaluer régulièrement l’ampleur et la portée de l’influence et des activités de la Fédération de Russie en Afrique qui compromettent les objectifs et les intérêts des États-Unis.

Elle permet également de déterminer comment traiter et contrer efficacement cette influence et ces activités. Le projet prévoit également de tenir pour responsables la Fédération de Russie et les gouvernements africains […] qui sont complices. La Cedeao est ainsi la porte d’entrée des Etats-Unis au Mali, même si ce dernier est suspendu de la communauté.

L’épouvantail des sanctions

Avant la rencontre de la Cedeao à New York, tout le monde redoutait un durcissement du cas malien. En effet, le 15 septembre, le pouvoir de transition a prolongé le bras de fer diplomatique et verbal avec la Côte d’Ivoire sur le sort de 46 soldats ivoiriens détenus à Bamako, en mettant en garde à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, à laquelle la Côte d’Ivoire demande de l’aide.

La transition affirme que l’affaire des militaires ivoiriens emprisonnés au Mali est purement judiciaire et bilatérale et met en garde contre toute instrumentalisation de la Cedeao par les autorités ivoiriennes pour se soustraire à leur responsabilité vis-à-vis du Mali. Cette mise en garde a été faite par le Premier ministre par intérim, le colonel Abdoulaye Maïga, dans un communiqué lu à la télévision nationale. Pour rappel, la médiation engagée par le Togo est l’unique cadre de règlement du dossier et le Mali n’est nullement concerné par cette procédure devant l’instance communautaire. La transition accuse le gouvernement ivoirien d’être animé par une volonté d’adversité et d’avoir transformé un dossier judiciaire en une crise diplomatique.

En réalité, les relations entre le Mali et l’Etat ivoirien se sont dégradées depuis que des colonels ont pris par la force, en août 2020, la tête de ce pays confronté depuis 2012 à des attaques djihadistes et plongé dans une profonde crise sécuritaire et politique. Elles se sont encore détériorées avec l’interpellation de 49 soldats ivoiriens à leur arrivée à Bamako, le 10 juillet. Mais trois soldates ont récemment été libérées. Les 49 soldats devaient, selon Abidjan et l’ONU, participer à la sécurité du contingent allemand des casques bleus au Mali. Bamako les considère comme des « mercenaires ».

 

Madou COULOU

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Le règne de l’inculture, prescience ou présage du chaos malien?

    Le premier ministre par intérim, le colonel ultra climatisé et Ferragamoïsé à souhait après sa faute LOURDE diplomatique à l’ONU, a eu le toupet de se présenter devant les maliens de Washington DC avec des chaussures mocassins qui coûtent 750 euros la paire (soit 491 968 FCFA) s’il vous plaît.

    Au moment où la vie chère sévit au Mali et que le Colonel ultra climatisé Assimi Goita demande aux maliens de se serrer la ceinture;
    Au moment où la centrale syndicale des travailleurs du Mali est intimidée et ses dirigeants de l’UNTM sont menacés de morts et les travailleurs du maliens menacés de licenciements abusifs parce qu’ils réclament (à raison) leurs droits universels de faire la grève pour espérer améliorer leurs conditions d’existence et de travail face à la vie chère elle même résultante des mauvaises politiques et des choix diplomatiques malencontreux de la transition militaire;

    Au moment où nos soldats dorment dans l’eau de pluies à la belle étoile et sous la pluie dans leurs camps avancés en zone de guerre tout près dans la région de Ségou;

    Au moment où aucune perspective en matière d’emploi et de pouvoir d’achat n’est visible pour la jeunesse malienne et les populations maliennes prises au double piège de l’insécurité et de la pauvreté voilà une décennie entière;

    Le colonel ultra climatisé Abdoulaye Maïga se chausse en Salvadore Ferragamo pour un montant de près d’un demi million de FCFA.

    Voilà l’état d’esprit de ceux qui prétendent défendre l’intérêt du Mali et des maliens et qui claironnent cela jusqu’à l’ONU et de manière arrogante et hideuse.

    Sans pour autant se préoccuper réellement du sort actuel de nos compatriotes qui ploient sous la pauvreté et dans la misère provoquée par la mauvaise gouvernance.

    Comment pouvons nous accepter que des ministres du gouvernement malien se chaussent avec des chaussures qui valent la moitié d’un million de FCFA?

    Au même moment ces mêmes dirigeants du Mali font la diversion à l’ONU pour pour faire croire aux maliens que ce sont les pays voisins, la France, la cedeao et l’ONU qui sont les responsables de nos problèmes.

    En une demi-heure d’intervention le premier ministre Abdoulaye Maiga n’a pas parlé des vrais problèmes d’insécurité et de pauvreté au Mali et dire au monde entier quelles sont les solutions préconisées par la transition militaire pour soulager la souffrance des maliens.

    Parce que, quelqu’un qui achète des chaussures avec un demi million de FCFA ne peut pas connaître la souffrance du pays dogon, ni celle du cercle de Djenné encore moins celle de Menaka ou de Tessit, etc, ce n’est pas possible.

    Il y a plus 200 partis politiques au Mali, actuellement ils sont tous devenus muets soit par crainte pour leur vie soit par opportunisme devant la transition militaire qui provoque inutilement des incidents diplomatiques avec tout le monde pour bien isoler le Mali et en profiter pour piller allègrement le pays et ses ressources financières pour acheter des objets de luxe et frimer inutilement.

    Au silence des partis politiques et des intellectuels du pays, s’ajoutent le silence des 5 colonels PUTSCHISTES qui par carence évitent la parole publique pour ne pas étaler leur médiocrité crasse à la face du monde à midi pile.

    Face à ce double silence politique et militaire de la gouvernance transitoire, Choguel Maïga avait profité de ce vide pour asseoir son populisme avec de la provocation diplomatique et de la provocation de la classe politique issue du mouvement démocratique de mars 1991.

    Mais ironie du sort, Choguel fut rattrapé par un AVC qui l’a foudroyé en plein vol démagogique à la primature du Mali.

    A l’absence de Choguel, c’est Abdoulaye Maïga qui profite aujourd’hui de ce vide de parole pour s’immiscer allègrement dans l’arène démagogique et se muer en porte étendard attitré du populisme faussement panafricaniste à l’ONU pour invectiver tout ce qui bouge ou respire à contre courant des conneries de nos colonels ultra climatisés de kati et bamako.

    Ce faisant, la meute de demi lettrés et d’analphabétes malinoïdes Facebooksant ou YouTubant applaudit à grand cri, s’agite comme des girouettes et s’arc-boute comme des fourmis magmas pour dire que l’honneur et la dignité du Mali a été honorée par le discours injurieux d’Abdoulaye Maiga.

    Mais ces faibles d’esprit ne connaissent même pas le montant du budget d’état malien à fortiori le budget d’investissement du Mali.

    Il ne savent pas que les investissements publics qui garantissent l’avenir d’un pays car constituant un pan entier de l’éducation de la santé, du transport terrestre et aérien, des télécommunications, des énergies pour l’électricité et l’eau potable, du développement industriel et agricole, etc sont sérieusement mis à mal par la gouvernance arrogante et vagabonde du gouvernement transitoire du Mali actuellement.

    Dans l’ignorance de nos besoins réels, la meute de demi lettrés encourage le colonel ultra climatisé à garantir le port de ses chaussures Ferragamo hors de prix sur la misère crasse de nos millions de compatriotes qui sont au bord de l’insécurité alimentaire, en plus de l’insécurité djihadistes et l’insécurité sanitaire.

    Voilà la réalité de notre pays, les incultes qui n’ont rien d’autre que les insultes dans leur bouche sont à coup sûr le carburant du colonel ultra climatisé Abdoulaye Maiga pour conduire tout droit notre pays dans les ténèbres silencieux du chaos provoqué, et le discours injurieux prescience et présage cette odyssée du chaos chez nous car on est loin d’être autosuffisant actuellement face aux défis qui nous assaillent nuit et jour pour nous attaquer follement au monde entier et plaire aux dévergondés de la trame des Kemy Seba, Franklin Yiamsi Wa, Ben le cerveau, Boubou Mabel, Sekou Tounkara, Aboubacar Sidiki Fomba et autres illuminés des réseaux sociaux.

    Wa Salam

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here